Catégories
Son du jour

Vidéo : Austyn – Tes Délits Font Désordre

Libre et auto-produit, le lyonnais Austyn sort prochainement un EP, Désordre, 5 titres enregistrés en Auvergne par Denis Clavaizolle (Murat, Bashung) dont est extrait Tes Délits Font Désordre.

« Si l’ordre est le plaisir de la raison, le désordre est le délice de l’imagination. » écrivait Claudel dans le Soulier de satin. Pourtant, cette chanson n’a rien de bordélique et ses mots mystérieux ‘origasmique’ ouvrent les portes d’un imaginaire débridé et classieux. Il faut donc suivre cette certaine idée de la chanson en français qui n’a pas disparu au profit du tout chart et autres playlists spot.

Austyn – Tes Délits Font Désordre

Cent-vingts battements à l’intérieur
D’ma chilienne Canadou
J’pose mes lunettes noires sur le cœur
Faut dire qu’il voit le mal partout

Tous ces désordres, tes délits font désordre
Faut que j’me taille
Pointer mon Bic chez les Maasaï

J’me fais la mine pour bonne conduite
Dans mon blue-jean y’avait qu’un vieux un zip
Usé jusqu’au bout

Depuis qu’ j’travaille mon bittersweet
Dans l’vestibule y’a des coups d’pompe en friche
Et des livings jaloux

Parfois j’perds le fil conducteur
D’un marteau pick-up fou
J’calamite à lire le prompteur
Alors J’annule mes rendez-vous

Ah ces désordres, tes délits font désordre
J’ai séché nos fiançailles
Costume cintré plus à ma taille

J’me fais la mine pour bonne conduite
Dans mon blue-jean y’avait qu’un vieux un zip
Usé jusqu’au bout
Depuis qu’ j’travaille mon bittersweet
Dans l’vestibule y’a des coups d’pompe en friche
Et des livings jaloux

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Austyn - Brune Mandarine

Vidéo : Austyn – Brune Mandarine

« L’amour me donne faim. Est-ce un crime ? » sont les premières lignes du roman La Mandarine de Christine Denis de Rivoyre devenu en 1971 un film d’Édouard Molinaro avec Annie Girardot et Philippe Noiret. Mais la Brune Mandarine d’Austyn donne une vorace fringale pour mieux laisser en disette le désir.
Austyn - Grenson

Vidéo : Austyn – Grenson

Austyn ne pantoufle pas et file à l’anglaise en français avec ses Grenson au cuir souple et mélodieux.

Autour d’Armelle

Encore une belle réussite du festival Attitudes Indé ce mardi soir puisque on pouvait assister aux prestations d’Austyn et Holden.

Plus dans Son du jour

Joseph D'Anvers - Estérel

Vidéo : Joseph D’Anvers – Estérel

On file sur la route de l’Estérel avec Joseph D’Anvers, mais davantage sur les traces du conducteur de Drive que de celui de la coccinelle. La nationale 7 se meut alors en Mulholland passé le mont Vinaigre, rendant les amours déçus vertigineux.

Vidéo : Mesparrow – Différente

Trop c’est trop. Et pourtant, on a besoin de ce trop plein d’émotions qui rend les âmes sensibles. Même si nous sommes encore plus en ces temps confus, citoyens de la Jungle contemporaine, on espère atteindre ce monde sensible qui vient de sortir chez Yotanka.
Yelle - Vue d'en face (avec Nicolas Maury)

Vidéo : Yelle – Vue d’en face (avec Nicolas Maury)

On aime encore Yelle. Et on est pas les seuls. Presque 20 millions de vues pour le hit culotté Je Veux Te Voir en 2006, elle revient avec un quatrième album, L’Ère du Verseau et un nouveau clip avec le Garçon Chiffon Nicolas Maury.
It It Anita - Cucaracha

Vidéo : It It Anita – Cucaracha

Bon, on ne va pas vous mentir, It It Anita est un groupe à voir sur scène. Ces belges sont furieusement sympathiques et cintrés. Ils envoient du pâté, de la sueur et jouent la Cucaracha mieux que quiconque. Bon ok, elle diffère un peu de l’originale.
Jónsi - Sumarið sem aldrei kom

Vidéo : Jónsi – Sumarið sem aldrei kom

L’été qui n’est jamais venu. Sumarið sem aldrei kom. Belle métaphore de notre époque. Mais là c’est l’hiver qui ne viendra peut être pas au grand dam des stations de skis que tout le monde pratique massivement comme les librairies, les restaurants et les bars branchouilles.
Birds On A Wire - Sur la place

Vidéo : Birds On A Wire – Sur la place

En ce mardi jupitérien, nous avons grandement besoin de beauté. Mais Jeremiah, Rosemary Standley, Dom La Nena, Rana Gorgani et tous les participants à cette merveille de mise en images du classique de Brel, Sur la place nous envoient un tsunami d’harmonie, de grâce et de force pour survivre dans les arènes chaotiques de nos…