Vidéo : Austyn – Grenson

Austyn - Grenson
Guimauve - 24/03/2020

Austyn ne pantoufle pas et file à l’anglaise en français avec ses Grenson au cuir souple et mélodieux.

Austyn roule t-il en mini ou en Ford Mustang ? Sur des images vantant l’American Way Of Life par Chevrolet, il chante sa poésie (sur)réaliste mid tempo en toute décontraction et surtout en toute indépendance. La vraie, pas celle qui se travestit d’oripeaux hype pour briller dans les vitrines. Non, Austyn se « laisse aller » et nous on valse à défaut de faire du ski nautique. Il nous fait sortir du bunker de la chanson mastiquée en français et ce n’est pas un coup de putt. Il balance la sauce (campbells) avec ce titre pré-post-pop-modern qui ne rentre pas dans les castes. Ce qui est sur c’est qu’Austyn n’est pas grillé sur SK*, il prend le pouvoir et nous on prend les voiles en évitant l’air du temps grégaire. On plonge avec délice dans ce Désordre, on aspire la mauvaise herbe, on taille la poussière, on se laisse aller avec le 007 lyonnais.

Austyn – Grenson

Ça taille petit les Grenson
Ça passe pas dans les Anglophones
Les angles lissés faudrait viser moins serré
Laisse planer

Pas de réseau sur le phone
J’m’envoie des visios monochromes
Monokini nuit dans mon cargo alangui
La langue a ses ennuis, je sais pas où c’est parti

Alors laisse aller, laisse aller

Belle envolée, peut-être tienne
Une aurore volée des persiennes
Babylone ressuscite mais tout ça va trop vite
Du train où j’habite

Encore posté au sémaphore
Reviens me voir, serre-moi fort
Sous l’eau qui dévore les baigneuses un peu lunaires
Y’a des cités entières et j’en ai pas cité le tiers

Alors laisse aller, laisse aller

Ça taille petit les Grenson
Quand j’me chiffonne en binôme
Sur les bancs cirés j’la r’garde me raconter
Mes absences prolongées
Mes absences prolongées

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Son du jour

Vidéo : Magenta – Long Feu

Vidéo : Magenta – Long Feu

Paul Valéry écrivait, « durer provient de dur », tautologie que l’on peut tourner dans tous les sens pour se cacher l’évidence. Magenta le rappelle en secouant la brumaille, en ambiançant le mal-être.

Vidéo : Ojos – Huracán

Vidéo : Ojos – Huracán

Dans les yeux d’Elodie et d’Hadrien, le grain grossit. Ojos est un duo lyonnais qui sort un premier titre, Huracán pour une tempête électro pop en espagnol avec une pincée de français.

Vidéo : Kristel – Let’s Be Happy

Vidéo : Kristel – Let’s Be Happy

Kristel pense positif et envoie de bonnes vibrations avec son programmatique Let’s Be Happy, titre du nouvel EP et secousse grisante épicurienne.

Vidéo : Terrenoire – Ça va aller

Vidéo : Terrenoire – Ça va aller

Des yeux. Des regards. La complicité des deux frangins de Terrenoire fait une fois de plus du bien. Et quand en plus, ils lancent, ça va aller, cela ne peut qu’aller.

[EXCLU] Vidéo : Dômo Kômo – Spider or Fly

[EXCLU] Vidéo : Dômo Kômo – Spider or Fly

Dômo Kômo est un duo lyonnais composé de Nick Wheeldon et Vincent Vauchez qui ont tissé leur toile au studio Mikrokosm avec Benoit Bel. Un groupe qui pratique l’entomologie pop à découvrir avec un premier album, Out à l’automne chez Le Pop Club Records.

[EXCLU] Vidéo : Bingo Club – Dance Me

[EXCLU] Vidéo : Bingo Club – Dance Me

Dance Me to the End of Love chantait de sa voix suave Leonard Cohen. Bingo Club chante aussi l’espoir avec Dance Me, parade amoureuse langoureuse.

Vidéo : Apple Jelly – Die, Motherfucker ! Die !!!

Vidéo : Apple Jelly – Die, Motherfucker ! Die !!!

On pensait que la confiture avait moisi pour les lyonnais d’Apple Jelly, on a du pot, ils reviennent avec un titre, Die, Motherfucker ! Die !!! avant (enfin) un album du même nom le 26 juin.

Vidéo : REYN – Le silence éternel

Vidéo : REYN – Le silence éternel

On a découvert Reyn Ouwehand avec Stephan Eicher, en ouverture de ses concerts ou avec ses musiciens. Cet hollandais fait voler les touches de son piano avec des instrumentaux d’une infinie douceur mélancolique.

Vidéo : Owen Pallett – A Bloody Morning

Vidéo : Owen Pallett – A Bloody Morning

Owen Pallett sort en douce un nouvel album, Island, hommage aux esclaves dompteurs de fenwick d’amazon ou aux misanthropes pré-post-la-COVID ? Avec A Bloody Morning, les matins sont chagrins mais remplis d’espoir et de pardon.

Vidéo : Max Caz – Interstellar Doorway

Vidéo : Max Caz – Interstellar Doorway

On avait déjà la tête dans les étoiles avec son EP, Teenagers From Outer Space, on saute à pieds joints dans l’espace avec Interstellar Doorway de Max Caz.

Vidéo : Idles – Mr. Motivator

Vidéo : Idles – Mr. Motivator

Vous manquez de motivation le matin pour mettre votre masque et rejoindre les premiers de cordées ? Vous regrettez la Gym Tonic de Véronique et Davina ? Mr. Motivator d’Idles sera votre ami Ricoré.

Vidéo : Victor Solf – The Salt Of The Earth

Vidéo : Victor Solf – The Salt Of The Earth

Victor ou un grand enfant au pouvoir. Avec The Salt Of The Earth extrait de son EP Aftermath, sa voix envahit l’espace sonore comme les couleurs inondent l’image pour nous submerger d’émotion.

[EXCLU] Vidéo : Viktor And The Haters – Une vie de loup

[EXCLU] Vidéo : Viktor And The Haters – Une vie de loup

Envie de rollercoaster ? De fête foraine où vogue le vague à l’âme ? De néons qui dégueulent et de mots qui claquent comme un poing dans un Punching Ball de kermesse ? Et forcément héroïque avec Viktor And The Haters et Une vie de loup, extrait du prémonitoire Black Out (I) sorti en décembre.

Vidéo : Jehnny Beth – Heroine

Vidéo : Jehnny Beth – Heroine

Jehnny Beth et l’amour à fleur de peau. Heroine est extrait de son premier album solo, To love is to live disponible le 12 juin.

Vidéo : Elvis Perkins – Anonymous

Vidéo : Elvis Perkins – Anonymous

Le retour du roi. Le retour d’un seigneur. Et point besoin d’anneaux et de grandiloquence. Mais la magie est là. Elvis Perkins n’est pas un inconnu. Au contraire. Ce titre est inespéré et hors du temps. On retrouve une voix, sa voix, notre voix. Notre voie.

Vidéo : Gallon Drunk – Bedlam

Vidéo : Gallon Drunk – Bedlam

Avril 1993. Sortie de From the Heart of Town, deuxième album fiévreux de Gallon Drunk. Mai 2020. Exhumation de la vidéo originale depuis longtemps égarée de Bedlam, chahut musical écrit par James Johnston.

Vidéo : Pomme – les oiseaux

Vidéo : Pomme – les oiseaux

« Si les rues sont si grandes, c’est pour respirer » et c’est l’auditeur qui a « un oiseau dans le ventre » avec une Pomme nature qui nous cueille en plein vol.

[EXCLU] Vidéo : Kramies – Ohio

[EXCLU] Vidéo : Kramies – Ohio

On suit l’ami Kramies que cela soit pour son EP féerique, Of All The Places Been & Everything The End ou ses aventures en trio avec Jason Lytle (Grandaddy) et Kyle Field (Little Wings). On le retrouve pour un titre en exclusivité pour SK*.