Vidéo : Austyn – Grenson

Austyn - Grenson
Guimauve - 24/03/2020

Austyn ne pantoufle pas et file à l’anglaise en français avec ses Grenson au cuir souple et mélodieux.

Austyn roule t-il en mini ou en Ford Mustang ? Sur des images vantant l’American Way Of Life par Chevrolet, il chante sa poésie (sur)réaliste mid tempo en toute décontraction et surtout en toute indépendance. La vraie, pas celle qui se travestit d’oripeaux hype pour briller dans les vitrines. Non, Austyn se « laisse aller » et nous on valse à défaut de faire du ski nautique. Il nous fait sortir du bunker de la chanson mastiquée en français et ce n’est pas un coup de putt. Il balance la sauce (campbells) avec ce titre pré-post-pop-modern qui ne rentre pas dans les castes. Ce qui est sur c’est qu’Austyn n’est pas grillé sur SK*, il prend le pouvoir et nous on prend les voiles en évitant l’air du temps grégaire. On plonge avec délice dans ce Désordre, on aspire la mauvaise herbe, on taille la poussière, on se laisse aller avec le 007 lyonnais.

Austyn – Grenson

Ça taille petit les Grenson
Ça passe pas dans les Anglophones
Les angles lissés faudrait viser moins serré
Laisse planer

Pas de réseau sur le phone
J’m’envoie des visios monochromes
Monokini nuit dans mon cargo alangui
La langue a ses ennuis, je sais pas où c’est parti

Alors laisse aller, laisse aller

Belle envolée, peut-être tienne
Une aurore volée des persiennes
Babylone ressuscite mais tout ça va trop vite
Du train où j’habite

Encore posté au sémaphore
Reviens me voir, serre-moi fort
Sous l’eau qui dévore les baigneuses un peu lunaires
Y’a des cités entières et j’en ai pas cité le tiers

Alors laisse aller, laisse aller

Ça taille petit les Grenson
Quand j’me chiffonne en binôme
Sur les bancs cirés j’la r’garde me raconter
Mes absences prolongées
Mes absences prolongées

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Son du jour

Ron Sexsmith - Glow In The Dark Stars

Vidéo : Ron Sexsmith – Glow In The Dark Stars

Ron Sexsmith nous fait visiter son cosy Hermitage avec bibelots en céramique et vitraux animaliers. Il fait jaillir la lumière avec ce Glow In The Dark Stars tout nu et qui met les poils.

Niandra Lades - # untitled w bass

Vidéo : Niandra Lades – # untitled w/ bass

15 jours enfermés et l’on se retrouve transporté 30 ans en arrière avec les clermontois de Niandra Lades et leur sombre untitled w/ bass aussi noir et rugueux que de la pierre volcanique.

Gontard - Il Fiasco

Vidéo : Gontard – Il Fiasco

Nous vivons tous un fiasco depuis un mois. L’illusion démocratique qui fait croire au vulgum pecus qu’il délègue la gestion d’un pays et du bien commun à des gens qui en auront la charge et n’en feront pas un métier. Quel fiasco. Il nous reste la colère et la rage ou les constats cliniques et…

bob-dylan-murder-most-foul

Vidéo : Bob Dylan – Murder Most Foul

Qu’écrire d’intelligent sur Bob Dylan en 2020 ? Pas grand chose. Alors autant se régaler de cette « chanson jamais sortie, enregistrée il y a un moment maintenant », une fresque musicale de presque 17 minutes, le ‘il était une fois en Amérique’ du Zim’.

Niandra Lades - You drive my mind

Vidéo : Niandra Lades – You drive my mind

Quand on écoute ce You drive my mind de Niandra Lades, youtube nous propose de poursuivre par Debaser des Pixies, une filiation logique pour les lutins auvergnats qui dilatent le temps et son confinés dans les 90′.

Prudence - Never With U

Vidéo : Prudence – Never With U

Dear Prudence, won’t you come out to play ? Dear Prudence, greet the brand new day, the sun is up, the sky is blue, it’s beautiful and so are you chantait en 1968 un petit groupe anglais sur un album immaculé écrit en colo en plein air. En 2020, surgit des confins du confinement ce…

Slogan - TAF

Vidéo : Slogan – TAF

Trop de TAF ? Cela tombe bien en ces temps incertains et ensoleillés, Slogan vous propose un éphéméride de choses à faire si vous manquez d’idées.

M. Ward - Unreal City

Vidéo : M. Ward – Unreal City

En attendant le couvre feu, M. Ward nous balade dans son Unreal City, un Paris en noir et blanc mis en images par Béatrice Pegard pour une dernière bouffée de liberté.

The K. Shit Day

Vidéo : The K. – Shit Day

La Belgique a des dirigeants tout aussi merdiques que la (F)rance même si outre-Quiévrain ils n’ont pas osé organiser d’élections iniques malgré la vacance prolongée de leur gouvernement. Mais la Belgique possède surtout un vivier de groupes pour ambiancer votre confinement comme ce trio, The K. qui après avoir (faussement) prédit l’avenir révise son jugement…

Andrea Laszlo de Simone - Immensità

Vidéo : Andrea Laszlo de Simone – Immensità

Immense Andrea Laszlo de Simone. Non pas par la taille de ses moustaches mais par la magnificence de son dernier disque, Immensità et ses quatre chansons d’italo-pop sardanapalesque !

Barbara Pravi - CHAIR

Vidéo : Barbara Pravi – Chair

A l’heure où 45 ans après la loi Veil, l’IVG est menacée en Europe, Barbara Pravi et son armée luttent à leur façon, loin des vaines polémiques, pour la liberté des esprits et des corps.

Balzane

Vidéo : Balzane – Du sable encore

« Vers qui se tourner alors, vers quoi se dirige le décors… » chante Balzane, poétique et métaphysique. On n’a pas la réponse mais la question fait un bien fou.

Kristel feat Kim Jah - Wait for Me

[EXCLU] Vidéo : Kristel (feat Kim Jah) – Wait for Me

Kristel vient de Mada, la grande île rouge dont personne ne parle. Et on a bien fait d’attendre car la jeune génération balance des prods aux secousses telluriques avec sur ce titre le rappeur malgache Kim Jah.

DaYTona - Malmö

[EXCLU] Vidéo : DaYTona – Malmö

Petite visite de Malmö avec DaYTona façon film d’anticipation puisque l’on ne croise pas grand monde. Mais l’allant vient de cet instrumental plein d’Allégresse qui forcit comme grossit souvent la mer dans le détroit de l’Öresund.