Catégories
Découvertes

Cristobal And The Sea

Le label City Slang a dans ses filets un petit trésor qui devrait attirer les convoitises de tous les médias à la rentrée 2015. Sugar Now, le premier album de Cristobal And The Sea, groupe londonien, sortira le 2 octobre 2015 et placera l’automne européen sous le soleil de la mer des Caraïbes.


On cherche déjà les futures comparaisons auxquelles vont être soumis les Cristobal And The SeaFleet Foxes cubains ? Grizzly Bear porto-ricains ?
Venus d’horizons divers (Espagne, Portugal, France, Royaume-Uni), les Cristobal And The Sea produisent une musique assez singulière. Conscient de cet atout majeur, le label City Slang les a mis en studio avec Rusty Santos (Animal Collective, Grizzly Bear, Beach House) pour capitaliser sur ce beau potentiel.
Le résultat devrait attirer les bonnes chroniques.
La preuve avec le premier extrait de Sugar Now, Sunset Of Our Troubles:

Cristobal And The Sea – Sunset Of Our Troubles

On dirait du Arthur Lee passé au shaker et mixé avec quelques gouttes de mojito.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Le hip-hop selon Lambchop

On savait Lambchop capable de quelques sorties de route. En 1997, la troupe de Kurt Wagner avait repris un brelan de chansons d’East River Pipe. En 2002, sur le splendide Is a Woman, l’homme à la casquette fricotait avec le reggae.
Lambchop & Massive Attack

Lambchop à l’attaque

Deux retours remarqués en ce mois d’août, Massive Attack en bonne compagnie et Lambchop pour une danse langoureuse.
Bertrand Belin - Prix Raoul-Breton © Fabrice Buffart

Bertrand Belin, Prix Raoul-Breton 2016

Plateau de rêve aux Nuits de Fourvière dans la chaleur des vieilles pierres de l’Odéon gallo-romain de Lyon avec Bertrand Belin et les Tindersticks.
Gold Panda

Surprise au Royaume de Gold Panda

Après avoir sorti il y a quelques semaines seulement son album Good Luck and Do Your Best chez City Slang, Gold Panda balance mercredi dernier, à la surprise générale, un nouvel EP intitulé Kingdom où figurent 5 titres exclusifs.
Imarhan, l'Alhambra, Paris, 08/03/2016

Imarhan Live !

Les Imarhan ont ouvert pour Kurt Vile il y a quelques mois. Ils reviennent aujourd’hui en tête d’affiche le temps de deux dates.
Calexico - Hôtel Congress

Viva Calexico !

Calexico est de retour à l’Epicerie Moderne de Feyzin. La nouvelle s’est répandue en ville comme une traînée de poudre enflammée entre la Californie et le Mexique. Et les souvenirs de la chevauchée fantastique des arizoniens au même endroit en janvier 2009 resurgissent, mémorables et festifs.
Get Well Soon - Epicerie Moderne

Restez Gropper !

Konstantin Gropper va bien, même très bien avec Get Well Soon, il distille de l’amour de sa voix suave comme hier soir lors de son passage remarqué à L’Epicerie Moderne de Feyzin.

Plus dans Découvertes

Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.
Chien noir

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.