Catégories
News

Le nain « Géant » de Minneapolis est mort

Je me souviens d’une fois où je trainais nonchalamment dans un de ces magasins de soldeurs de disques CD et vinyles et j’étais tombé sur la discographie quasi-intégrale (à l’époque) de Prince.

Je crois y avoir jeté un œil vague sans plus, à l’époque je cherchais autre chose que tous ces gens que je trouvais mainstream.

Quelques années plus tard je me suis dit que finalement j’aimerais bien réécouter quelques titres de ce petit mec assez fascinant, « 1999 », « Little Red Corvette », « I Wanna Be Your Lover » et plein d’autres. Finalement cet artiste avait marqué ma jeunesse plus que je ne l’imaginais, mais bon on s’imagine punk-rock alors qu’en fait le funk et la soul imprègne notre âme. Et je pense qu’il était le mec que je trouvais le plus sexy au monde…

Ce soir je me sens un peu orphelin, j’avais ressenti la même chose au décès de son prétendu rival, Michael Jackson, alors qu’ils ne concourraient pas sur le même terrain. Il y avait de nombreuses années que je ne suivais plus son parcours, égaré entre les Love Symbol, Slave, l’artiste autrefois connu sous le nom de Prince…

Prince Roger Nelson, avec dans son ADN Jimi Hendrix, Curtis Mayfield, Les Beatles, Les Supremes, Stevie Wonder, Les Beach Boys et tant d’autres marquera à jamais l’histoire la musique pop.
Prince – Purple Rain

Je me souviens d’un album tribute où Dead Or Alive, groupe glam s’il en est reprenait « Pop Life », j’avais trouvé ça assez gonflé et prodigieusement bien, je me souviendrais de cette musique pour le kid de Minneapolis.

Son éditeur promettait le mois derniers ses mémoires annoncées comme « anticonformistes », on n’en doute guère.

Comment ne pas terminer sur cette réaction de Spike Lee « Mon frère me manque. Prince était un drôle de chat. Grand sens de l’humour ».

Dead Or Alive – Pop Life

Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Plus dans News

paulo

Macca régna !

Paulo est un éternel jeune homme de 79 ans. Il a trouvé sa voie mais continue à nous indiquer la notre.
Têtes Raides

On veut bien de Têtes Raides !

Nouveau titre pour Têtes Raides, Je ne veux pas annonce l’arrivée du quatorzième album studio du groupe à la rentrée.
Cabadzi

L’avenir est un connard

Il n’y connaît rien à la vie. Depuis quelques jours l’avenir est un gros bâtard tout comme le présent.
Lonely Guest

Prodromes menaçants

Après un très bon album solo, Fall To Pieces, Tricky revient avec un nouveau projet, Lonely Guest.
H-Burns

Thanks for the show

Merci Arte pour ce concert capté le 7 juillet 2021 au festival Days Off. L’art de la reprise est difficile, celui de l’hommage encore plus. Renaud Brustlein bien entouré revisite Léonard Cohen avec amour et déférence en chantant les « Master Songs » du maître canadien.
Guillaume Poncelet - Peyo

Zoothérapie avec Guillaume Poncelet

On avait été séduit par son 88, le pianiste guérisseur Guillaume Poncelet caresse les touches de son piano comme on caresse l’échine d’un cheval.