Catégories
News

La beauté parfaite de Pauline Drand

Pauline Drand © Jérôme Sevrette

Après avoir adapté en français Nick Drake, Pauline Drand reprend son chemin de prêcheuse folk et a décidé de s’attaquer à l’impossible : mettre en musique des poèmes inédits de Karen Dalton. Et c’est plus qu’une réussite !

Quand on vous dit qu’il y a Pauline Drand et les autres. Après avoir publié un EP, le folkeux (ou la folkeuse) moyen aurait rapidement publié un album. Pas Pauline Drand !
Elle a publié un double EP, a adapté Nick Drake en français et sortira son premier album après avoir chanté Karen Dalton.

Référence absolue des chanteuses folk des années 60, Karen Dalton est la voisine de chambrée de Michael Head sur le label français Megaphone. En effet, les gens de Megaphone ont publié le plus beau secret des années 90 (Michael Head – The Magical World Of The Strands) et une bonne partie des enregistrements de Karen Dalton.

Discographies

Mais comment Pauline Drand est-elle venue à la mère Dalton ?

« C’est Pierre Lemarchand qui m’a fait découvrir les poèmes de Karen Dalton. Ils m’ont parlé tout de suite. Il m’a semblé que les préoccupations d’une chanteuse et guitariste à New York dans les années 60 n’étaient pas si éloignées de ce que je pouvais ressentir aujourd’hui. »

Se souvenir de Karen Dalton – conférence de Pierre Lemarchand (PART 1)

Pauline Drand s’est donc attaquée à l’impossible et l’a dépassé. <strong>I See Beauty est composé de quatre titres qui sont d’une simplicité exemplaire et d’une beauté absolue. Comme Jackson C. Frank, Pauline Drand possède la force d’un groupe alors qu’elle ne possède qu’une guitare. Quant à son écriture, elle est devenue d’une précision redoutable.

Les quatre titres apparaissent dans l’ordre où ils ont été composés et enregistrés, avec des instruments et des micros d’époque.

Pauline Drand – I See Beauty

I See BeautyPauline Drand sera disponible le 14 mai 2016 sur son Bandcamp via le label Lofo.

Pauline Drand sera en concert à l’Olympic Café le 15 mai 2016 et au festival Les Belles Journées 2016.

Le livre Le souvenir des montagnes de Pierre Lemarchand est disponible depuis le mois de mars aux éditions Camion Blanc.

Crédit Photo : Jérôme Sevrette.

Pauline Drand - I see beauty

Tracklist : Pauline Drand - I See Beauty
  1. The Remedy
  2. Topanga Canyon
  3. Long Way Home
  4. I See Beauty

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Les Belles Journées 2016

De biens Belles Journées

L’an denier pour sa première édition, le festival Les Belles Journées à Bourgoin-Jallieu n’avait pas bénéficié de la clémence des cieux avec pourtant une programmation de très grande qualité axée sur la scène française indépendante. Malgré la pluie, Isaac Delusion avait ambiancé le parc des Lilattes dans un final époustouflant.
Rover - Innerhum

Rover animé

« Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis. Dans leurs brumeuses visions, ils attrapent des échappées de l’éternité et frissonnent, en se réveillant, de voir qu’ils ont été un instant sur le bord du grand secret. » professait Edgar Allan Poe.
Aline

L’électrisante Aline

Aline n’est pas une fille facile. Après avoir fait sa mijaurée sur Regarde Le Ciel, voilà qu’elle rebat complétement les cartes pour écrire une suite à sa belle histoire. Le ciel lui est sûrement tombé sur la tête. En effet, cette candide jeune fille a quitté son château de Thunder-ten-tronckh et découvre que l’être humain […]
Festival Les Belles Journées à Bourgoin-Jaillieu

Et Bourgoin Jaillit !

Comment ne pas évoquer un festival qui regroupe la crème des artistes français qui font la musique d’aujourd’hui et que SK* affectionne particulièrement.
Aline

Aline se met un peu plus à nu

Aline a commencé il y a quelques semaines sa campagne militaire pour promouvoir son prochain disque. Le Generalfeldmarschall Guerret a passé en revue ses troupes et sort aujourd’hui l’artillerie lourde avec du gros calibre. En effet, Chaque jour qui passe fait partie des meilleurs morceaux de La Vie Électrique.

Plus dans News

blacklilys-gymnopdie

Le baume Black Lilys

Partie trouver l’âme sœur en Ecosse, Camille revient avec une mélodie originelle et matricielle (mais pas que). Robin l’a enluminée.

Lucy Gooch in the sky

Elle avait fait tomber la pluie avec son deuxième EP, Rain’s Break, on se précipite à nouveau pour écouter Rushing, le premier EP de Lucy Gooch avec un titre supplémentaire, Orthione chez Fire Records.
Midlake

Pendant ce temps là… chez Midlake

On avait un peu oublié Midlake depuis Antiphon en 2013. Les texans étaient réapparus cet été avec la réédition de leur premier EP, Milkmaid Grand Army. Les revoilà avec For The Sake of Bethel Woods le 18 mars chez Bella Union / [PIAS].
clairedaysthechoir-mysisterclaire

Au cœur de Claire

Marie Desplechin soutient que « penser est une affaire intime. » Pour Claire Days c’est chanter. Chanter avec grâce, délicatesse, tendresse les affres intérieurs, les effrois enfouis, les douleurs endormies.
Wet Leg

Belles gambettes

C’est le buzz du moment dans la musique populaire et c’est mérité. Wet Leg en deux morceaux séduit la planète indie.
Mathieu Boogaerts - Guy Of Steel

Inoxydable Mathieu Boogaerts !

Oubliez Iron man, notre gars Mathieu a du style. Notre gentleman cambrioleur d’émotions ambiance cuisine, chambre et salon et sera en tournée cet automne avec un concert salle Molière à Lyon le jeudi 14 octobre 2021.
Nick Wheeldon

[EXCLU] Nick well done !

Nick Wheeldon nous offre en avant première une des chansons de l’année avec l’histoire de sa création.