Catégories
Découvertes

Les Ultimate Painting voient la vie en violet

En 2015, Jack Cooper (Mazes) et James Hoare (Veronica Falls) ont formé Ultimate Painting qui avait publié un premier album de bonne facture, Green Lines. Ils reviennent cette année avec Dusk, un album qui risque de les faire quitter la deuxième division du rock anglais.

Dusk

En 1992, The The avait intitulé son quatrième album Dusk et avait décroché la deuxième place des charts anglo-saxons. C’est tout le mal que nous souhaitons au duo formé par Cooper et Hoare (même si la chose parait peu probable). Toujours obnubilés par le Velvet et les sixties, les Ultimate Painting poursuivent leur chemin avec un nouveau compagnon de route : un Wurltizer.

Pourquoi avoir appelé ce disque Dusk?

Ultimate Painting : Nous avons pensé que ce mot reflétait bien l’ensemble du disque. Le titre est venu au dernier moment lorsque nous étions en train de travailler sur le packaging du disque. Nous voulions un mot qui symbolise tout le travail autour du disque. Je ne sais plus comment c’est venu. Je savais aussi que Bill et Lisa de notre label pourrait en faire quelque chose.

Ultimate Painting – Song For Brian Jones

Ce fut un enregistrement facile ? Combien de temps avez vous pris pour l’enregistrement ?

Ultimate Painting : L’enregistrement a été assez facile. L’écriture des chansons a pris pas mal de temps.
Nous avons fini d’écrire les chansons lors de l’enregistrement. Nous avons du nous y reprendre plusieurs fois pour certaines chansons. Nous avons aussi été contraints d’en abandonner en cours de route.
Faire ce disque a donc pris quelques mois mais nous avons pour habitude de ne travailler que quelques jours par semaine. Et encore, il faut que la date limite approche.

Où as tu acheté ton Wurltizer ? Quel impact a-t-il eu sur le son que vous vouliez avoir pour ce disque ?

Ultimate Painting : Je l’ai acheté sur eBay, comme la plupart de notre matériel d’ailleurs. Il a rempli parfaitement son rôle. Ce n’était pas un achat d’impulsion. J’en cherchais un depuis un petit bout de temps. Je pensais qu’il se marierait bien avec notre son. Donc je l’ai acheté.

Peux-tu m’expliquer le choix de la pochette de Dusk ? Pourquoi avoir choisi cette couleur ? Et cette photographie ?

Ultimate Painting : Au départ, nous voulions une pochette qui évoque celle de l’album Fith Dimension des Byrds. Puis nous y avons ajouté les couleurs des fringues que nous portions, le tout dans un travail de groupe entre Jack et moi, Bill et Lisa de Trouble in Mind et Miles le designer.

Votre nouveau son est top. Quels changements avez-vous fait, votre nouveau son est étonnant ?

Ultimate Painting : A moins de vouloir avoir toujours le même son, il faut évoluer. Nous voulions nous diriger vers un son encore plus minimal. On voyait ça plutôt comme un concept, plutôt qu’en pensant à un groupe en particulier. « Less is more », comme on dit. L’espace entre les notes est plus important que les notes elles-même, etc, etc, en particulier pour un batteur.

Dusk des Ultimate Painting sera publié le 30 septembre 2016 via Trouble In Mind/Differ-ant.

Ultimate Painting - Dusk

Tracklist : Ultimate Painting - Dusk
  1. Bills
  2. Song For Brian Jones
  3. A Portrait of Jason
  4. Lead The Way
  5. Monday Morning
  6. Somewhere Central
  7. Who Is Your Next Target?
  8. Skippool Creek
  9. I'm Set Free
  10. Silhouetted Shimmering
  11. I Can't Run Anymore

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Louis Arlette - La Maladie d'Amour - Live (Jean-Louis Murat)

[EXCLU] Vidéo : Louis Arlette – La Maladie d’Amour – Live (Jean-Louis Murat)

Louis Arlette a toujours le sourire carnivore. Avec Des ruines et des poèmes, il se mesure aux plus grands avec un deuxième disque d’une terrible beauté cathartique où il nous balade (sans pendus) le long de ses chemins tortueux. On pense aux contrastes d’un peintre qui « était venu pour détruire la peinture » ou à la…
Buzy

Buzy, Cavalcade Rock

Neuf ans après Au Bon Moment, Au Bon Endroit, Buzy est de retour avec Cheval Fou, un disque coup de poing. Accompagnée par Bertrand Belin (compositeur et co-interprète de Où vont mourir les baleines), Anna Mougladis et Arnold Turboust, Buzy se lance, au galop, dans un disque qui ne fait de l’auditeur qu’une bouchée. Entretien…
Auren © Ismael Moumin

Auren, un sacré numéro !

Auren aurait-elle enfin tiré le bon Numéro avec son deuxième album qui vient de sortir chez Mescenes, Bellevue et Differ-Ant ? Ce qui est sur, c’est que ces chansons lui ont porté chance puisqu’elles lui ont permis d’enregistrer dans la tanière de Calexico à Tucson en Arizona, un rêve réalisé pour celle dont le premier…
Fabulous Sheep - DR

5 questions à … Fabulous Sheep

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fabulous Sheep qui ne sont pas des moutons de Panurge avec la belle entreprise de leur premier album tout en…

Plus dans Découvertes

Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.
Chien noir

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.