La bonne came de Drugdealer

Malgré la toute puissance d'Internet et sa mainmise sur le marché de la musique, certains groupes trouvent le moyen de trouver des noms de scène totalement saugrenus qui ont le chic de les perdre dans le réseau. Michael Collins n'a rien trouvé de plus malin que de s’appeler Drugdealer pour publier sa musique. On vous laisse imaginer la tête du rédacteur en chef de SK* quand il a cherché sur Google Images une image pour illustrer cet article.


Coincé entre les sorties du The Divine Comedy et du Teenage Fanclub, le premier album de Michael Collins alias Drugdealer est complètement passé à la trappe. Or The End of Comedy, le premier disque du tôlier de Salvia Plath tient carrément la comparaison.

Enregistré entre Montréal, la maison de Marc Demarco et Los Angeles, The End of Comedy recèle d’excellentes choses et arrive à faire plaisir à un grand nombre de personnes de goût.
It’s Only Raining Right Where You’re Standing rendra dingues les fans de Sgt. Pepper’s de qui on sait et les cassures de Suddenly raviront les dévots des Pale Fountains.
Cette petite boite de Pandore a été inspirée, selon les mots de Drugdealer, par la philosophie de Jean Baudrillard, les westerns spaghettis de Sergio Leone et les voyages de Collins. Lors de ces derniers, Collins a pris quelques micros avec lui et a trouvé le temps d’enregistrer des titres avec Ariel Pink (Easy to Forget), Danny James (My Life) et Natalie Mering des Weyes Blood.

Drugdealer – Suddenly feat. Weyes Blood

On ne se lasse pas donc ce disque qui se fiche des frontières et du bon sens. Du début à la fin, The End of Comedy nous fait voyager dans un monde totalement absurde et jouissif.

Drugdealer - The End of Comedy

The End of Comedy de Drugdealer est disponible depuis le 09 septembre 2016 via Weird World.

Tracklist : Drugdealer - The End of Comedy
  1. Far Rock Away Theme
  2. The Real World (ft. Sheer Agony)
  3. Suddenly (ft. Weyes Blood)
  4. Easy To Forget (ft. Ariel Pink)
  5. Were You Saying Something?
  6. Theme For Alessandro
  7. It’s Only Raining Right Where You’re Standing
  8. The End Of Comedy (ft. Weyes Blood)
  9. Sea Of Nothing
  10. My Life (feat. Danny James)
  11. Comedy Outro

Drugdealer en concert.
DateLieuTickets
31
Oct
2022

The Chapel

San Francisco (United States)
TICKETS
09
Nov
2022

Marquis Theater

Denver (United States)
TICKETS
12
Nov
2022

Thalia Hall

Chicago (United States)
TICKETS
13
Nov
2022

Magic Bag

Ferndale (United States)
TICKETS
16
Nov
2022

Théâtre Fairmount

Montréal (Canada)
TICKETS
17
Nov
2022

Crystal Ballroom

Somerville (United States)
TICKETS
19
Nov
2022

Bowery Ballroom

New York (United States)
TICKETS
26
Nov
2022

Aisle 5

Atlanta (United States)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Drugdealer

Drugdealer Deluxe

Michaël Collins aka Drugdealer avait été une des plus belles découvertes de l’année 2016. Il est de retour dans quelques semaines avec un nouveau disque.
Drugdealer

Drugdealer avec précision

Qui a mis cinq ans à enregistrer un disque où se rencontrent Ariel Pink ou Natalie Mejing (Weyes Blood), où il est question des théories du philosophe Jean Baudrillard, des paysages des films de Sergio Leone et de voyages ? Drugdealer.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.