Catégories
Découvertes

Le palace folk de Palatine

En 2014, la rédaction de SK* avait croisé le chemin de Jean Baptiste Soulard avec son projet Tango Kashmir.
En 2016, les routes se croisent de nouveau mais cette fois-ci avec son nouveau groupe Palatine et surtout à des milliers de kilomètres de Paris !

Jean Baptiste Soulard et les Palatine ont installé leur local de répétition dans le bayou. Ils ont croisé dans les méandres du Mississippi des fantômes qu’ils ont capturés pour les faire jouer dans le joli clip de Baton Rouge réalisé par Vincent Ehrhart-Devay.

Commet le groupe s’est formé ?

Jean Baptiste : Le groupe s’est formé en 2014 quand j’ai rencontré Vincent Ehrhart Devay (ex Horla patrie). Sont ensuite venu se greffer l’ancien contrebassiste d’Horla patrie, Adrien Deygas puis Toma Milteau à la batterie.

Discographie

Pourquoi avoir appelé votre Ep Baton Rouge ?

Jean Baptiste : Baton Rouge est un terme un peu carrefour des imaginaires, Baton Rouge c’est d’abord une ville de Louisiane qui oriente le propos vers une musique d’essence folk. Le baton rouge ce peut être aussi cet précieux outil de maquillage pour parachever les habits de lumière de l’univers de Palatine.

Vous étiez en première partie de Feu ! Chatterton. Comment vous êtes vous retrouvés dand cette aventure ?

Jean Baptiste : Pour ce qui est des premières parties de Feu! Chatterton, on a rapidement eu le soutien de quelques pros dès la sortie de notre Session Pigalle, Cécile Moreau entres autres de chez Uni-t et Pascal Stirn qui nous a programmé en première partie des Feu à l’EMB de Sannois. Depuis une belle histoire d’amitié s’est nouée avec les Feu! Chatterton. On aime beaucoup leur musique et cela semble réciproque de leur côté, nous avons refait deux autres premières parties au Trianon et une récemment à Béthune.

Et pourquoi ce nom Palatine ?

Jean Baptiste : Palatine est ce qui fait référence justement au palais, à un certain caractère précieux, la galerie Palatine à Florence, sans doute pour mettre en exergue le caractère sensible de notre musique.

Si tu devais définir ta musique avec un seul mot, lequel choisirais-tu ?

Jean Baptiste : Apparat.

Palatine – Baton Rouge

Baton Rouge de Palatine sera publié le 28 octobre 2016.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Palatine - Elenore2

Vidéo : Palatine – Elenore

Eleonore danse. Un exutoire, un jeu de séduction, des mouvements symboliques, esthétiques et éphémères. On entre dans la danse avec Palatine au son d’une guitare quasi country.
Palatine - Comme ce rouge me plaît

Palatine – Comme ce rouge me plaît

On se souvient de la reprise / relecture sur le fil de Novocaïne for the soul par Palatine. Et depuis, le rouge est mis avec un album ciselé, Grand Paon De Nuit qui fait la roue dans notre cerveau.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.
Ponta Preta

Surfin’ Ponta Preta !

C’est la bande son de Thomas Pesquet en transit dans l’espace, ce sera la votre en transat sur la plage. Ponta Preta surfe sur le Rhône en cru et nous procure de bonnes vibrations.
Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.
Teeth

Dans les dents !

Mordant Teeth ? Assurément avec ce premier disque au titre tranchant, J’ai Raté Ma Vie. Selon ces bordelais, ce projet est « à la fois sarcastique, léger et colérique, tout en étant très honnête, profond et sensible. »