Le palace folk de Palatine

En 2014, la rédaction de SK* avait croisé le chemin de Jean Baptiste Soulard avec son projet Tango Kashmir. En 2016, les routes se croisent de nouveau mais cette fois-ci avec son nouveau groupe Palatine et surtout à des milliers de kilomètres de Paris !


Jean Baptiste Soulard et les Palatine ont installé leur local de répétition dans le bayou. Ils ont croisé dans les méandres du Mississippi des fantômes qu’ils ont capturés pour les faire jouer dans le joli clip de Baton Rouge réalisé par Vincent Ehrhart-Devay.

Commet le groupe s’est formé ?

Jean Baptiste : Le groupe s’est formé en 2014 quand j’ai rencontré Vincent Ehrhart Devay (ex Horla patrie). Sont ensuite venu se greffer l’ancien contrebassiste d’Horla patrie, Adrien Deygas puis Toma Milteau à la batterie.

Discographie

Pourquoi avoir appelé votre Ep Baton Rouge ?

Jean Baptiste : Baton Rouge est un terme un peu carrefour des imaginaires, Baton Rouge c’est d’abord une ville de Louisiane qui oriente le propos vers une musique d’essence folk. Le baton rouge ce peut être aussi cet précieux outil de maquillage pour parachever les habits de lumière de l’univers de Palatine.

Vous étiez en première partie de Feu ! Chatterton. Comment vous êtes vous retrouvés dand cette aventure ?

Jean Baptiste : Pour ce qui est des premières parties de Feu! Chatterton, on a rapidement eu le soutien de quelques pros dès la sortie de notre Session Pigalle, Cécile Moreau entres autres de chez Uni-t et Pascal Stirn qui nous a programmé en première partie des Feu à l’EMB de Sannois. Depuis une belle histoire d’amitié s’est nouée avec les Feu! Chatterton. On aime beaucoup leur musique et cela semble réciproque de leur côté, nous avons refait deux autres premières parties au Trianon et une récemment à Béthune.

Et pourquoi ce nom Palatine ?

Jean Baptiste : Palatine est ce qui fait référence justement au palais, à un certain caractère précieux, la galerie Palatine à Florence, sans doute pour mettre en exergue le caractère sensible de notre musique.

Si tu devais définir ta musique avec un seul mot, lequel choisirais-tu ?

Jean Baptiste : Apparat.

Palatine – Baton Rouge

Baton Rouge de Palatine sera publié le 28 octobre 2016.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Palatine – Jane Jane

Vidéo : Palatine – Jane Jane

Avec Jane Jane, nouvel extrait de leur EP, Talismanie, Palatine et Vincent Ehrhart Devay mettent en scène trois figures féminines, Calamity Jane, Jeanne d’Arc et une Femen aux seins nus.
Palatine - Elenore2

Vidéo : Palatine – Elenore

Eleonore danse. Un exutoire, un jeu de séduction, des mouvements symboliques, esthétiques et éphémères. On entre dans la danse avec Palatine au son d’une guitare quasi country.
Palatine - Comme ce rouge me plaît

Palatine – Comme ce rouge me plaît

On se souvient de la reprise / relecture sur le fil de Novocaïne for the soul par Palatine. Et depuis, le rouge est mis avec un album ciselé, Grand Paon De Nuit qui fait la roue dans notre cerveau.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.