Ruby Cube en forme(s) à la Flèche

Ruby Cube © Sarah Koeke
Lundi soir, SK* a de nouveau réussi à se dédoubler ! Course effrénée entre la clôture du Festival des Inrocks au Bataclan d'un coté, et Day One à La Flèche d'Or de l'autre, pour aller voir ce que donnaient en live mes chouchous du moment, les Ruby Cube.

Entourés pour l’occasion des très bons Thérapie Taxi et The Portalis, (que j’ai malheureusement loupés, mais qui, je le sais, feront parler d’eux très bientôt également) les Ruby Cube ont envoyé leurs notes colorées et leurs nappes de synthé à la hauteur de ce qu’on attendait !

Des allures de geeks dans le vent

Ils ouvrent sans attendre sur leur « tube », Lobsters & Cherries, au grand bonheur de toute l’assemblée qui commence tout juste à se chauffer.

Et là c’est parti, ces cinq mecs aux looks régressifs de fluokids des années 90, quelque part entre ados attardés et gamers invétérés se mettent à balancer la sauce comme jamais, et on est instantanément transportés. Ils vivent leur musique et nous emmènent avec eux, un savant mélange de rock indé et d’électro-pop acidulée, dont les nappes et les riffs ne peuvent que donner envie de danser et de battre la cadence sur un rythme effréné.

Samson, le chanteur, est plutôt communicatif et a une très chouette chemise psyché, raccord avec le délire musical que nous semblons traverser. Ils envoient les sons de leurs EPs, Blood In Love, leur dernière sortie en date, ainsi que quelques nouveautés qui présagent un avenir réjouissant et bariolé, avant de terminer, à notre grand regret.

Ruby Cube – Blood in Love

Mais la clôture n’est pas des moindre, car après l’annonce de leur dernier titre, ils entament une version de Jungle qui dure bien cinq ou sept minutes, toute en variations étoilées. Et quand, ô frustration, ils nous laissent sur notre faim, c’est pour reprendre de plus belle quelques secondes après, aux grands cris d’un public conquis et d’une ambiance à son apogée. En tout cas, je pense que les Ruby Cube n’ont pas fini de faire parler d’eux, et en live, je ne peux que les conseiller !

Ils seront à la Maison Sage à Paris ce soir même, mercredi 23 novembre, c’est gratuit alors il faut foncer !

Ruby Cube - Utopia

Date : 21 novembre 2016

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Cela pourrait vous intéresser

Chromozone

Dark Side Of The Music

George Abitbol, l’homme le plus classe du monde serait heureux d’assister au détournement de films de SF des années 60 lors du ciné-concert, Chromozone 51.
Neptunefootballclub-livingbackwards

Vidéo : Neptune Football Club – Living Backwards

Vivre à l’envers, refaire le match, c’est peut être ce que se disent certains footballeurs en quête d’un Graal jamais atteint. Neptune Football Club nous manquait, il nous offre en exclusivité son tour de manège enchanté avec Living Backwards.
Morganeimbeaud-patineuse

Vidéo : Morgane Imbeaud – Patineuse

Dans le monde du patinage, un adage revient souvent, « quand la vie est dure, enfile tes lacets et patine. » Comment remonter sur la glace d’un monde artistique concurrentiel pour Morgane Imbeaud quand on a connu un burn out ? En s’affranchissant des règles, en se débarrassant des diktats, en étant soi même.

Plus dans Concerts (live reports)

Lescop @ La Rayonne | 09.03.2024

Photos : Lescop @ La Rayonne | 09.03.2024

Lescop fait son grand retour avec un troisième album Rêve parti qu’il a défendu sur la nouvelle scène de La Rayonne à Villeurbanne sous l’œil acéré de Fabrice Buffart.
Alela Diane@ Espace Albert Camus (Bron) | 23.11.2023

Photos : Alela Diane @ Espace Albert Camus | 23.11.2023

Ah Alela ! Notre histoire d’amour se poursuit avec Alela Diane qui une fois de plus a soigné bien des maux en chansons avec ses deux formidables musiciennes sur la très belle scène de l’Espace Albert Camus de Bron près de Lyon.