Le verre poli d’Obel

Agnès Obel © Vincent Assié
Avec l'irlandaise Lisa Hannigan et la danoise Agnès Obel, c'était l'assurance d'une soirée classieuse à l'amphithéâtre de la cité internationale à Lyon.

Lisa Hannigan

Lisa Hannigan n’est pas venue à la nage avec son dernier album, At Swim. Pourtant elle nous éclabousse de son talent avec juste un micro, une guitare et sa voix venue d’outre éther. C’est une sirène et non une banshee. Ses chansons s’échappent au dessus des cintres de cette immense salle, à la fois fragiles et robustes pour finir par un titre a capella sorti d’un songe. On est sonné par tant de beauté, sans esbroufe, en si peu de moyens et l’on rêve d’un concert en appartement avec une si jolie Dana sans sa tribu.

Lisa Hannigan © Vincent Assié
Lisa Hannigan © Vincent Assié

Lisa Hannigan - At swim

Agnès Obel

On se souvient de notre découverte d’Agnès Obel en 2010 avec son Philarmonics sans orchestre et son passage rêvé aux nuits de Fourvière 2011. Fini le duo piano à queue / violoncelle. Ce sont trois belles qui accompagnent la Obel. Clarinette, clarinette basse, auto-harpe, batterie électronique, boucles électro et deux violoncelles symétriques enrobent clavier et piano droit. Bien sûr la voix divine d’Agnès demeure son atout essentiel comme sur la version simple et sensible de Philharmonics. The Curse et ses pizzicati de cordes brisent la malédiction d’arrangements souvent trop léchés qui endiguent parfois les émotions. Agnès Obel jouera presque en intégralité son dernier album, Citizen of glass mais la rompt d’autant mieux lorsqu’elle est seule au piano face à une salle qui retient son souffle au rappel pour un Smoke & Mirrors sur le fil, un riverside renversant et un On Powdered Ground qui s’échappe dans les cintres du vaisseau de l’amphithéâtre 3000 de Lyon.

Discographies

Agnès Obel © Vincent Assié
Agnès Obel © Vincent Assié

Agnès Obel - Citizen Of Glass

Date : 20 novembre 2016

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Lisa Hannigan - At Swim

Lisa Hannigan – At Swim

En publiant At Swim, son troisième album solo, Lisa Hannigan rend de nouveau une copie impeccable.
Garorock 2016 (photo © Raphael Roques)

Le récap’ de la semaine #1

Vous êtes tous très occupés alors pour ne pas rater l’essentiel, voici le récap’ de la semaine musicale de Soul Kitchen. Des clips, des photos de concert et un chouette concours, les bonnes choses habituelles de votre webzine préparé avec amour (vu qu’on n’a pas de thune, on ne peut faire mieux).

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.