Superjava arrive en trombe

Superjava, c'est une electro-pop lumineuse et solaire, à mi-chemin entre le terrestre et le stellaire, la liberté au volant, sur une route qui court vers l'univers, cheveux dans le vent et paillettes dans l'atmosphère.

Effervescence de notes suaves, de rythmiques agitées et de nappes de synthé délicieusement rétros, on se laisse forcément embarquer pour une jolie virée. Le tout saupoudré de vocalises étoilées, voyage dans le cosmos et douce harmonie toute en dégradés. Pas de stress, de contraintes ou d’oppression, l’image d’une route le long d’une plage dans le soleil couchant, traçant vers un ciel sans nuages.

Superjava émerge en 2015, de la rencontre entre Archibald et Alexandre qui s’étaient croisés lors de leurs études à la Berklee Music School. Puis vint Arnaud, compositeur de musique à l’image, et enfin Julian, qui les a rejoint plus récemment à la batterie. En 2016, ils sortent leurs trois premiers titres, accompagnés d’une série de clips sur une mystérieuse voiture qui traverse les époques : la SUPERJAVA. Plusieurs dates à Paris avant l’été, l’ouverture du festival Hello Birds en juillet et la première partie d’Oscar au Badaboum en octobre, on ne les arrête plus.

https://www.youtube.com/watch?v=qHCpjm5O4Hw

Après le succès d’All in All et de Gone Away, ils viennent de sortir le petit dernier de leur trilogie de cette année 2016, French Kids Go to Starlight, et il est à l’image de ses deux prédécesseurs : rythmé, efficace et coloré.

Superjava - French Kids Go to Starlight

Si Metronomy, Todd Terje ou encore Julian Casablancas les inspirent, ils sont globalement influencés par la funk 70-80s, groovy et chaloupée. Mais en écoutant attentivement, on leur confère également une touche de Foals ou de Phoenix, rétro et acidulée.
Un EP arrive pour début 2017, il va falloir les suivre de près !

Superjava

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Cela pourrait vous intéresser

La Femme - Sacatela

Vidéo : La Femme – Sacatela

Vous avez scandé Sacatela tout l’été, voilà que déboule le clip avant d’entendre La Femme au festival Les Belles Journées le 9 septembre où l’on vous fait gagner vos places.
Vandakhabarova Portierdean 001

Portier De(an) Nuit !

Portier Dean nous offre en avant première leur nouvel EP avec CNFT et TSSNT, deux diamants noirs aux titres mystérieux.
Gorillaz-crackerisland

Vidéo : Gorillaz – Cracker Island

Gros craquage sur l’ile du docteur Gorillaz ? Avec ce nouveau titre, ils vont faire danser dans tout l’outre monde et recruter davantage d’adeptes. Vecna n’a qu’à bien se tenir.

Plus dans News

Nits2

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !