Cool as Okala

Okala © Rodolphe Parmentier
En 2010, Okala avait publié avec son groupe Nathaniel Isaac Smog un disque au titre qui avait tout d'un programme politique, Requiem for a Happy Life. Sept ans plus tard, on le retrouve donc en solo avec un joli titre qui en annonce d'autres. Évoluant désormais dans le sillage des anciens Syd Matters (Rémi Alexandre aka Shorebilly) et travaillant dans le studio du producteur Yann Arnaud (Syd Matters, Air, Phoenix), Okala et son écriture sont toujours aussi efficaces.

Requiem for a Happy Life a donc sept ans et ses chansons n’ont pris aucune ride. Okala sait écrire des chansons (à la différence de nombreuses personnes) et les distille au compte-gouttes. Son retour est donc une excellente nouvelle.

C’est moi ou tu as pris ton temps pour te lancer en solo ? Qu’as tu fait pendant toutes ces années ?

Okala : Haha, oui le temps file à une vitesse mais ça me plaît. J’en ai même besoin. Étant quelqu’un d’assez (voir archi) introverti, je crois qu’il nourrit mon imaginaire, il me stimule profondément. Le temps laisse les choses mûrir aussi, il m’est souvent arrivé dire que le temps est mon ami ! haha Je me suis isolé quelque temps durant lequel j’ai énormément écrit et maquetté, du coup lorsqu’il a fallu choisir des morceaux à enregistrer ce fut un peu frustrant de devoir en laisser de côté! Dans le même temps, j’accompagne sur scène Rémi Alexandre dans son projet solo Shorebilly, j’y joue des claviers et fais les chœurs.

Okala – Lion’s den

Pourquoi as-tu choisi Lion’s den en guise de premier extrait ?

Eh bien tu vois, on parlait de temps et Lion’s den c’est exactement ça, elle se déroule langoureusement. Au départ, mon choix s’était arrêté sur un autre morceau pour un premier extrait mais il a fait tellement chaud les jours précédents que ça m’est apparu comme une évidence : été + moiteur = slow ! Haha !

Quelle est l’histoire de cette chanson ?

Le morceau commence par une intro en reverse, puis un silence, une respiration et on décolle, progressivement crescendo… hey mais c’est peut-être un peu mon histoire ?! J’avais envie de produire une balade depuis un bon moment, voilà qui est fait.

Avec qui l’as tu enregistrée ?

Lion’s den et les autres morceaux du EP ont été enregistrées par Rémi Alexandre (Shorebilly) et mixées par Yann Arnaud.

Quand comptes-tu publier ton EP ?

Il sortira cet automne, j’ai hâte ! D’ici là je sortirai un autre titre.

Des concerts sont-ils prévus ?

Le live est en préparation et les concerts arriveront à partir de la rentrée.

La photographie de l’article est signée Rodolphe Parmentier.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.