Vitalic + Teenage Bad Girl @ Bataclan, 13-11-2009

Vitalic + Teenage Bad Girl @ Bataclan, 13-11-2009
Fred - 13/11/2009

Photos Vitalic @ Bataclan, Paris| 13 novembre 2009

Affluence énorme au Bataclan pour cette unique date de Vitalic à Paris, le concert était affiché complet depuis plusieurs jours un peu partout sur internet. Il y avait même un site qui proposait la place au prix prohibitif de 145€.

Teenage Bad Girl

Teenage Bad Girl, coincés dans une espèce d’alcôve située au dessus de l’issue de secours se charge d’ouvrir le bal. Le public, pas là pour les seconds couteaux, réagit plus que mollement. Ce qui est fort dommage car ce groupe connaît son histoire de la musique, que dis-je, des musiques sur le bout des doigts. Pétrie de références leur musique se défie des chapelles et nous fait voyager rapidement, trop rapidement peut-être, de Chicago à Paris en passant par New-York et Londres. House à la Marshall Jefferson, électro style Rockit de Herbie Hancock, techno ravey des années 90, tout passe à la moulinette chez ces deux trublions de la scène électronique française pour le plus grand plaisir de nos oreilles et accessoirement de nos pieds…

2009_11_13_teenage-bad-girl
2009_11_13_teenage-bad-girl
2009_11_13_teenage-bad-girl
2009_11_13_teenage-bad-girl
2009_11_13_teenage-bad-girl

Vitalic


Vitalic entre en scène encadré par deux panneaux photovoltaïques, mais non en fait c’est pas ça, c’est pour les lumières. Le début du live est assez groove à sa façon, c’est-à-dire que ça tape quand-même pas mal. Puis ça s’emballe très vite et là c’est un long tunnel assez dark et froid où il laisse peu de place pour respirer, sauf au moment où inévitablement ça plante. Vitalic se reprend assez vite et les tubes s’enchainent « La Rock 01 », « My Friend Dario »… La musique de Vitalic s’accorde mal avec les petits espaces, le Bataclan est trop petit pour sa musique qui a besoin de plein air pour s’épanouir pleinement. Et le public qui se croit dans un stade c’est un peu pénible, « Hé les gens, c’est pas un match là ! ».

Je sors du Bataclan en repensant à cette phrase du président de Nintendo en 1989 : « Les jeux vidéos n’affectent pas les enfants : je veux dire si Pac-Man nous avait influencé étant enfant, nous devrions tous courir en rond dans des pièces sombres, en gobant des pilules magiques tout en écoutant de la musique répétitive. ». Ben, là ce soir au Bataclan, c’était vraiment ça.

Vitalic, très bon compositeur de studio mérite mieux que cette impression. Et à quand une vraie date pour Teenage Bad Girl ?

2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
2009_11_13_vitalic
Date : 13 novembre 2009
Photographe : Alain
Réponses
  1. Tout à fait d’accord avec l’article…
    Même déçu, j’ai essayé de profiter à fond du Show.
    C’était pas top, cela ne pourra qu’être mieux la prochaine fois.

  2. très belles tes photos et pas déçue par le concert, peut-être parce que c’était la première fois!

  3. Hey, faut pas exagérer!
    le show était énorme. Ca s’est vu , ça s’est aussi senti, une chaleur à tomber raide.
    A vous entendre / lire on dirait que c’était pas le cas…
    Je ne comprend pas ta contradiction entre « les gens c’est pas un match là » et La musique de Vitalic s’accorde mal avec les petits espaces… tu cherches un concert puissant dans un stade mais sans supporter c’est ça?
    A quand remonte votre dernier « concert électro » (et je dis bien concert pour moi s’en était vraiment un!) avec une telle ambiance ??? … pour ma part depuis les Chemical pas vu mieux…

  4. @Torado, quand je parle de grand espaces, je n’entends pas des stades impersonnels mais des endroits magiques où il y a eu par le passé des soirées mémorables : les Arènes de Nîmes, l’Arche de la Défense, Mozinor, le Fort de Champigny… Mais tu es peut-être trop jeune pour avoir connu ça… Un stade, quelle horreur, moi qui déteste le foot !

  5. Une catastrophe. Je suis entièrement d’accord avec la critique, lieu inaproprié, public de « supporters » prépubères et surtout un ersatz de mix à la Daft Punk bourrin et sans saveur. La Rock et My Friend Dario n’ont pas pu sauver les meubles, car arrivés tardivement dans ce megamix qui consistait à marteler le public de samples de 3 secondes ou même à passer des morceaux entiers à peine remixés. Pour ma part je suis sorti 5 minutes avant la fin, sans trop de regrets car la prestation des Teenage Bad Girl sortait du lot, Vitalic par contre s’enlise un peu dans le Star System depuis la sortie de son Flashmob assez médiocre.

  6. @Torado, vois tu moi aussi j’étais content d’être au milieu de cette ambiance survolté, content de sentir le beat de Vitalic, mais c’était pas l’extase non plus. Faut se l’avouer, il manquait un truc… comment expliques tu que teenage bad girl les bass s’accordait avec le reste, alors que pour vitalic on n’entendait que ça!!! Du bon gros bruit qui crachait, tu mets le son à fond chez toi tu obtiens bien meilleur qualité qu’en allant au bataclan, y’a un problème quand même.
    Si on passe notre temps à dire ça déchire, oua trop cool, alors que ya moyen que ce soit mieux, franchement je ne me tuerai plus à essayer d’expliquer au rétissent que l’électro c’est une musique à part entière, et que vitalic quand on va le voir il nous fait un vrai bon show avec tout ses putain d’instruments qu’il a devant lui.

  7. Hello tous, sur la qualité du son je vous rejoins, sur l’ambiance pas. Effectivement on a vu plus précis et fin niveau son.
    @ PM, à noter quand même un son droite/gauche comme un DJ set (le cas des Teenage ici par exemple, très bon set par ailleurs) sortira forcément plus clair car c’est ni plus ni moins que le son du disque qui repasse par un mixer. Un live en revanche c’est plus compliqué j’imagine… ça n’excuse pas le fait que le son ait été moins précis sur Vitalic mais c’est une raison je pense.
    @ Bretsinker, pas d’accord avec ta vision de ce Vitalic « starsystem » mais chacun son avis, par rapport à Flashmob aussi, loin d’être un mauvais album selon moi mais c’est sûr qu’il ne fallait pas s’attendre à un Poney EP version bis, je trouve ça plutôt réussi dans le genre je ne m’enlise pas dans la facilité…
    @ Fred, si je vois bien de quel genre de lieux tu parles, pas si jeune que ça vois tu… si justement plus rien ne se passe dans des lieux comme ça c’est bien qu’il y a un problème dans notre chère ville… mais ça c’est un autre débat. donc hormis sur certaines soirées , il faudra continuer je le crains à aller voir les concerts…. dans les salles de concerts…

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…