Catégories
Découvertes

[MaMA 2017] Voyage au bout de la nuit avec Catastrophe

© François Fleury & Arthur Gillet

La première fois que nous avons entendu parler de Catastrophe, ce fut évidemment lors de notre rencontre avec Bertrand Burgalat. Quand ce dernier parle de Pierre Jouan ou de Blandine Rinkel (deux des membres de ce collectif d’une quinzaine de personnes), ses yeux s’illuminent et son phrasé devient brûlant.

Catastrophe a publié récemment l’ouvrage La nuit est encore jeune (Éditions Pauvert), véritable profession de foi volontaire et philosophique : « Le réel n’est pas un musée, et nous ne voulons pas nous satisfaire de toucher le monde avec les yeux. Nous voulons le prendre à bras-le-corps et nous salir les mains ».
En allant voir ce collectif inspiré et inspirant, vous ne vous salirez pas les oreilles. Faîtes comme-eux, prenez-vous en main.

D’où vient ce nom Catastrophe ?

Une hallucination consiste à voir des objets physiquement absents, à entendre des voix sans que personne ne parle — et ce que nous cherchons à faire, avec Catastrophe, c’est en effet à réveiller l’invisible, ou bien le visible qu’on ne voit plus, à faire voir ou entendre ou sentir autrement, et quelle joie c’est quand, en sortant de scène, on croise des gens un peu groggy qui nous disent avoir envie, pour poursuivre la soirée, d’aller marcher dans les rues, de dériver, et de se laisser pénétrer par toutes les choses qu’ils ne prennent pas le temps de voir habituellement, toutes les visions que d’ordinaire ils évacuent. Que la musique puisse procurer des sensations/envies de ce type, c’est notre pari.

Catastrophe – Jusqu’à Noël

Comment avez-vous rencontré Bertrand Burgalat ?

On s’est rencontrés il y a quelques années au cours d’une émission de radio absconse, dont le descriptif était « l’émission très légèrement intelligente ». Le courant, comme disent les électriciens, est tout de suite passé. Nous avions, et avons toujours, une grande admiration pour Bertrand, pour sa grâce et son intégrité en tant que musicien, ses audaces et sa persévérance en tant que producteur, son humour en tant qu’homme. Il nous a beaucoup apporté depuis qu’on le connaît, des occasions de faire des choses, mais aussi des conseils, des références d’une autre génération, des blagues, et tout ça avec cette générosité pudique qui le caractérise et qui semble si rare aujourd’hui.

Pourquoi l’avoir appelé la nuit est encore jeune ?

Le titre de notre disque est le même que celui d’un essai parallèle, paru aux éditions Pauvert en septembre. Les deux objets se répondent, restituant chacun la traversée d’une nuit par de jeunes humains. Pour le disque — qui a intégralement été composé la nuit —cela va de 10h du soir à 10h du matin, un morceau de musique pour chaque heure de la nuit. A minuit, tu croyais tout perdu. A 2h du matin, j’ai retenu mon souffle au dessus du vide. A 5h, vous vous écrouliez en pleine danse. A 10h, on était quelqu’un d’autre.

Vous vous sentez comment quelques semaines avant sa sortie ?

Aussi excités qu’en 1999, quand nous attendions l’an 2000.

Catastrophe - L'amour tout nu

Le Top 5 du MaMA

1) L’artiste que vous voulez absolument voir au MaMA cette année ?

Inüit. Leur set est incroyablement calibré. C’est au millimètre.

2) L’artiste dont vous n’avez pas écouté la musique mais que voulez voir ?

Sans doute l’artiste anglais Chelou dont le nom nous donne envie d’en savoir plus.

3) L’artiste du MaMA avec qui vous iriez bien boire un verre ?

L’artiste anglais Chelou, dont le nom de scène n’en finit pas de nous intriguer.

4) Votre salle préférée du MaMA ?

Le théâtre du lycée Jacques Decour – où nous aurons la chance de jouer. Il est tout en bois, et disposerait, la légende le dit, d’un plateau tournant.

5) L’artiste avec qui vous partageriez la scène du MaMA ?

Nous ferons les chœurs de Bertrand Burgalat lors de son set. C’est très agréable à faire. Ça nous régénère.

La nuit est encore jeune de Catastrophe sera publié au mois de janvier 2018 chez Tricatel.
Catastrophe sera en concert le 19 octobre 2017 au lycée Jacques Decour (22h15 – 22h35) dans le cadre du MaMA festival.
Catastrophe sera en concert aussi à La Maison de la Poésie (Paris) le 27 novembre 2017.
Plus d’informations sur Catastrophe : lacatastrophe.fr

Les prochains concerts de Catastrophe en France
DateSalleVilleTickets
23 Jan 2021CATASTROPHE EN CONCERT À NIORTNiortAcheter un Ticket
27 Jan 2021CATASTROPHE EN CONCERT À VANNESVannesAcheter un Ticket
28 Jan 2021CATASTROPHE EN CONCERT À NANTESRezéAcheter un Ticket
29 Jan 2021CATASTROPHE EN CONCERT À SAINT-MALOSaint-malo 
10 Feb 2021CATASTROPHE EN CONCERT À PARISParisAcheter un Ticket
11 Feb 2021CATASTROPHE EN CONCERT À SAINT-BRIEUCSaint-brieucAcheter un Ticket
26 Feb 2021CATASTROPHE EN CONCERT À BRESTBrestAcheter un Ticket
11 Mar 2021CATASTROPHE EN CONCERT À RENNESSaint-jacques-de-la-landeAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

ALB @ MaMa Festival, la Cigale, Paris, 19/10/2017

MaMa 2017 : Pigalle s’emballe

Course folle dans Pigalle, édition 2017 du MaMa. Une fois de plus, SK* était là et vous présente ses coups de cœurs et les moments marquants de ces trois jours intenses.
Chapelier Fou

[MaMA 2017] Chapelier Fou sans artifice

Depuis 2009, Chapelier Fou mélange les programmations électroniques et les cordes de son violon et SK* est fan depuis le début. Depuis 2017, SK* est encore plus fan de ce garçon grâce à son nouvel album Muance qui sortira dans quelques jours. Et comme nous vivons dans un monde parfait, Chapelier Fou est en tournée…
Winter Family

[MaMA 2017] Winter Family (is coming)

Le duo franco israélien Winter Family sera présent lors de l’édition 2017 du MaMA Festival. Proposant une musique aussi singulière que fascinante, ce duo est une plus-value incontestable dans la programmation de ce festival. Romantique et politique, il est composé de Ruth Rosenthal et Xavier Klaine. Ils ont publié il y a quelques mois leur…
Malik Djoudi ® Ph. Lebruman

[MaMA 2017] Malik Djoudi : effet garanti

« Il risque d’en faire rêver plus d’un » (Libération)… « Un premier album addictif » (Les Inrockuptibles)… Malik Djoudi devrait être la révélation française de cette fin d’année avec son album UN. Les huit chansons de ce disque font souffler un vent de nouveauté (et d’air frais) sur le paysage musical français.
MaMA 2017

Dans les yeux du MaMA 2017

La 8ème édition du MaMA Event se déroulera du 18 au 20 octobre 2017 avec des conférences et 120 concerts. Comme chaque année c’est un événement mêlant découvertes artistiques, rencontres professionnelles, conférences, débats et grand public !

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.