Catégories
Découvertes

Loma donne le La

Prenez deux Cross Record (Emily Cross et Dan Duszynski) et un Shearwater (Jonathan Meiburg) et vous obtenez Loma. Ces trois-là se sont enfermés dans un studio perdu du Texas (Dandy Sounds Studios) pour enregistrer un premier album dont les deux premiers extraits nous ont retourné la tête.

Pourquoi avez-vous fait un pacte secret pour former ce groupe ?

Jonathan Meiburg : Après avoir été ensemble pendant une année en jouant chacun pour des groupes différents, nous nous sommes dits « Pourquoi ne pas essayer de jouer ensemble ? » Rêver à quelque chose de complètement nouveau est quelque chose d’assez excitant. Nous ne savions pas à quoi cela ressemblerait et nous voulions créer la surprise. D’ailleurs, qui ne veut pas travailler sur un projet secret ? C’est quelque chose d’assez drôle.

Loma – Relay Runner

Comment s’est passé l’enregistrement de ce premier disque ? Cela a été facile ?

Ce n’était pas vraiment facile, mais assez fascinant… Ce dont je suis sûr est que nous avons tous appris des choses surprenantes sur la musique et sur nous-mêmes.

Quelle est l’histoire de Black Willow ?

Nous savions que Black Willow clôturait l’album… Je voulais donc faire une chanson qui ressemble à la fin d’un voyage et au début d’un autre.

Loma – Black Willow

Comment avez-vous rencontré Andrew McGlennon, le réalisateur du clip de Black Willow ?

Il a travaillé sur des clips de Cross Record que nous aimons (Basket, Lemon). C’est pourquoi nous avons décidé de travailler avec lui.

Dans quel état d’esprit êtes-vous avant cette tournée sur la cote ouest américaine ?

Nous venons d’annoncer nos dates pour une tournée aux Etats-Unis qui aura lieu en avril et mai… Et je pense que nous annoncerons bientôt les dates européennes pour les mois de mai et juin. Bien sûr nous sommes un peu nerveux ! Mais tout va bien se passer. Nous avons répété pour la première fois le mois dernier. Quand nous avons commencé à jouer nous avons eu le même sentiment que lorsque nous faisions le disque… C’est quelque chose d’unique et de spécial. Les concerts vont être un plaisir pour nous en tant que musiciens mais aussi pour le public. Cela va être mémorable !

Loma de Loma sera disponible le 16 février 2018 chez Sub Pop/PIAS.
Loma sera en concert le 29 mai 2018 à L’Olympic Café (Paris).

Loma - Loma

Tracklist : Loma - Loma
  1. Who Is Speaking?
  2. Dark Oscillations
  3. Joy
  4. I Don't Want Children
  5. Relay Runner
  6. White Glass
  7. Sundogs
  8. Jornada
  9. Shadow Relief
  10. Black Willow

English text

Why did you make a secret pact to start a band together ?

After being on tour together for a year playing separately, we thought « Why not try playing together? »
It was exciting to dream up something completely new, without any expectations of what it would sound like—and we wanted it to be a surprise when we announced it. Besides, who doesn’t want to be working on a secret project? It’s fun.

How easy was the recording process of your first LP ?

It wasn’t exactly easy, but it was fascinating…I think it’s safe to say we all learned some surprising things about music and about each other.

What’s the story of Black Willow ?

We knew « Black Willow » would be closing song on the album, so I wanted to make a song that feels like the end of one journey and the beginning of another.

How did you meet Andrew McGlennon, the director of the Black Willow clip ?

He’d worked on some videos for Cross Record that we loved (for « Basket » and « Lemon »), so we decided to work with him for BW.

What’s your mood before your west coast tour ?

We’ve just announced our entire run of US dates for April/May…and I think we’re announcing Europe dates for May/June shortly. And of course we’re a bit nervous! But hopeful.
We met to run through the songs as a band for the first time last month, and when we started playing, we had the same feeling as when we were making the record—that this was something unique and special. The shows are going to be a pleasure for us as musicians—and I think they’re going to be memorable for audiences, too.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

eels

E on earth !

Mr E revient et il est davantage souljacker que gentle souls. Normal, c’est John Parish à la production.
La Houle_by_Djavanshir.N_-4

[Crossroads] 5 questions à … La Houle

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de La Houle qui nous avait emporté avec Dehors au dedans. On le retrouve le mercredi 8 septembre au Crossroads festival avant […]
Miossec

Saint Christophe !

Miossec sera en concert ce jeudi 8 juillet au fort de Bron dans le cadre du festival de Fort en scène pour nous déchirer l’âme et le cœur et étreindre amicalement les rescapés avec ses chansons ordinaires universelles.
Kovi Konowiecki

Haut la main !

Après le récent Dirt, Hand Habits propose deux nouveaux titres pour la compilation Sub Pop Singles Club Vol. 6.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.
Ponta Preta

Surfin’ Ponta Preta !

C’est la bande son de Thomas Pesquet en transit dans l’espace, ce sera la votre en transat sur la plage. Ponta Preta surfe sur le Rhône en cru et nous procure de bonnes vibrations.
Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.
Teeth

Dans les dents !

Mordant Teeth ? Assurément avec ce premier disque au titre tranchant, J’ai Raté Ma Vie. Selon ces bordelais, ce projet est « à la fois sarcastique, léger et colérique, tout en étant très honnête, profond et sensible. »