Catégories
Découvertes

Across the universe avec Triinu

Née en en Estonie, Triinu a quitté son pays natal pour l’Angleterre et la France. Elle réside à Paris depuis quelques temps et apporte une approche neuve à l’héritage des 90’s et aux poèmes de Cohen. Elle sera une des découvertes de l’édition 2018 du Melodica Festival qui se tiendra à Paris les 9,10 et 11 février 2018.

Tu es d’origine estonienne si j’ai bien tout suivi. Comment es-tu arrivée à Paris ? Quelle est ton histoire avec la France ?

Triinu : Oui. Pour y vivre, je suis arrivée à Paris par avion, seule, avec une très grosse valise et une guitare, un jour d’été en 2007. Il devait faire beau parce que je me souviens que je portais des claquettes. Mon histoire avec la France a commencé avec les premiers mots que j’ai appris en français à l’école, j’avais 6 ans. Maintenant j’y habite depuis presque 10 ans. C’est ici que j’ai pris mon indépendance et ça c’est un lien très fort.

https://soundcloud.com/triinumusic/across-the-water-1

Comment es-tu venue à la musique ?

C’est assez étrange. Ma mère m’a racontée qu’un jour elle travaillait dans un studio de photographie et tout à coup elle a entendu une musique très très fort dans sa tête. Tellement fort qu’elle s’est évanouie ! Ensuite elle a appris qu’elle était enceinte. Donc, je dirais même que je suis venue AVEC la musique!

Quelle est l’histoire d’Across The Water ?

C’est une chanson née d’une petite histoire d’amour dans une ville où on entend beaucoup de cris de mouettes. Maintenant elle est immortalisée dans un enregistrement et va continuer sa vie dans chaque auditeur. C’est beau, je trouve. Comme quoi même les histoires d’amour mal vécues peuvent toujours servir à quelque chose !

Tu sembles faire pas mal de concerts. Tu les trouves facilement ?

Certains plus facilement que les autres. Mais j’attends avec impatience le moment où je pourrai déléguer ça à un tourneur !

Quels sont tes projets pour 2018 ?

Plus agir, moins parler.

TOP 10

1) Ton album préféré de 2017 ?

I Used To Be Clean de Viktor’s Joy.

2) Le disque que tu attends le plus en 2018 ?

Le mien.

3) Le disque qui va forcément te décevoir en 2018 ?

Je préfère tellement ne pas être déçue…

4) Le refrain ultime ?

Now I wanna be your dog !

5) Le meilleur endroit dans le monde pour faire un concert ?

Dans une forêt en Estonie par exemple.

6) Le meilleur endroit dans le monde pour voir un concert ?

Au premier rang.

7) Ta bande originale de film préférée ?

J’ai revu récemment Easy Rider et c’est génial.

8) Ton disque préféré de Sonic Youth ?

Goo.

9) The Beatles or The Rolling Stones ?

Inutile de choisir.

10) Ton plaisir coupable en musique ?

D’en vivre.

Triinu sera en concert au Melodica Festival (Paris).

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Howie Payne

On the road again with Howie Payne

L’ex-leader des Stands a fait mieux que tout le monde en 2017 en sortant deux disques. Il a en effet publié un album solo, le splendide Mountain et High Vibes, Home Recordings, une compilation de ses morceaux oubliés. Il s’apprête à venir jouer en France le temps de deux concerts au mois de février.
Festival Melodica 2017

Les harmonies folk du festival Melodica

La troisième édition du festival Melodica se tiendra à la fin du mois de janvier. Et attention ! Pour un tarif ridiculement petit, vous découvrirez des groupes de grande qualité.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.
Ponta Preta

Surfin’ Ponta Preta !

C’est la bande son de Thomas Pesquet en transit dans l’espace, ce sera la votre en transat sur la plage. Ponta Preta surfe sur le Rhône en cru et nous procure de bonnes vibrations.
Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.
Teeth

Dans les dents !

Mordant Teeth ? Assurément avec ce premier disque au titre tranchant, J’ai Raté Ma Vie. Selon ces bordelais, ce projet est « à la fois sarcastique, léger et colérique, tout en étant très honnête, profond et sensible. »