Encore là. Kool Shen et Joey Starr le martèlent sur la grande scène pour les 20 ans du festival Woodstower. Suprême N.T.M est toujours là, dans la place, des caves en 1983 à leur logo écran géant lumineux d’aujourd’hui. Et rien n’a changé, Nique ta mère s’est juste mué en nique ton Macron.

Cut Killer

20180830_cutkiller
20180830_cutkiller
20180830_cutkiller
20180830_cutkiller

N.T.M

« Mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu ? Les année passent, pourtant tout est toujours à sa place ». A part peut être ces foutus smartphones que fustige le jaguar dès le début du set : « À tous les pré-pubères avec leur téléphone, un concert, ça se vit, alors rangez-moi ça ! ou mettez le dans la… ». Merci Joey ! Car oui, un concert du Suprême cela se déguste les oreilles et les yeux grands ouverts. DJ Pone fait monter la température et c’est d’la bombe bébé car débarquent le Pokemon Crew, Raggasonic, Busta Flex, Zoxea ou encore Lord Kossity. Et l’on redécouvre la puissance de feu du duo hip hop, les punchlines rigolardes de Joey Starr et la niaque impressionnante de Kool Shen. Mais surtout, on est subjugué par l’impact d’une tripotée de tubes dans la culture populaire de ce pays, de Paris sous les bombes à Assassin de la police en passant par Aiguisé comme une lame, Laisse pas traîner ton fils, Dans mon secteur, Ma Benz ou encore Pose ton gun. Bref, cela défouraille sévère et l’on se demande qui paiera les dégats.

20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
20180830_ntm
Date : 30 août 2018
+ d'articles et photos :
Partagez!