Catégories
Découvertes

La musique de Julien Ledru est très chouette

Inspiré par Elizabeth Cotten, John Fahey et Glenn Jones, la musique de Julien Ledru est une parenthèse enchantée dans cette France qui se déchire.

Ecouter les morceaux d’Along The Road I Had Traveled, c’est partir sur une île déserte (ou dans les grandes plaines américaines) et être sûr de s’éloigner de l’actualité. Ledru est une sorte de couteau-suisse musical… Il a enregistré ce disque (logique) et il a lui même réalisé l’artwork. Graphiste de profession, ce garçon est donc (très) doué de ses doigts. Along The Road I Had Traveled est la preuve comme le D.I.Y. peut avoir du bon. Ledru a enregistré ce disque chez lui après avoir passé deux ans à l’écrire.

Julien Ledru - Along The Road I Had Traveled

Along The Road I Had Traveled de Julien Ledru est disponible en version vinyle chez ce lien.
Ce vinyle est édité en collaboration avec le label Microcultures.

Julien Ledru - Along The Road I Had Traveled

Tracklist : Julien Ledru - Along The Road I Had Traveled
  1. The Torsion of the Engined Firmament
  2. The Late Lateness of the Night
  3. A Faint Windy Noise of Speed
  4. Beneath the Ghosts of Millenial Rain
  5. The Middle and Pure Height and Whole of Summer
  6. The Deep Sea Stood in Upon Me
  7. In the Terrible Space and Enlargement of Silence
  8. The Sun Has Lowered a Very Little
  9. Numb with Sleep as Ruins
  10. On a Road Between the Flying Shadows of Loose Woods

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

ELYSIAN FIELDS

Vidéo : Elysian Fields – An Outsider Undeserving Of Love

Jennifer Charles sur ses Champs Elysées depuis près de 25 ans produit selon Nick Kent « un son unique et en dehors du courant principal, aussi sensuel et torride qu’un rêve d’insomniaque ». Et c’est toujours le cas avec Transience Of Life, disponible le 4 septembre 2020 chez Microcultures / Ojet Records.

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Theo Hakola vous promet l’enfer !

Né à Spokane, dans l’État de Washington, Theo Hakola est à la fois romancier, acteur, producteur, journaliste et surtout musicien. Avant de se lancer en 1993 en solo, Hakola avait dynamité les années 80 avec Passion Folder et Orchestre Rouge. Trois ans après son dernier roman et son dernier album (I Fry Mine In Butter!),…
My Favorite Horses - Funkhauser

My Favorite Horses – Funkhauser

Revenus du bayou et des rives du Mississippi, My Favorite Horses pose ses valises en France et donne sa définition de la pop française.
My Favorite Horses

Who’s gonna ride My Favorite Horses

Tel le Scream qui prend un malin plaisir à changer de peau à chaque disque, les My Favorite Horses quittent les tréfonds de la Louisiane pour revenir en France.

Plus dans Découvertes

Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.
Lucidvox

We Are Lucidvox !

Lucidvox est un quatuor moscovite qui mêle des riffs à la Kalachnikov à des chœurs puissants. Leur nouvel album, We Are sort sur le label Glitterbeat le 23 octobre.
Jonathan Personne © Dominic Berthiaume

Son nom est Personne

Jonathan Personne s’échappe de son Corridor pour son deuxième album, Disparitions à paraître le le 28 août 2020 chez Michel Records.
Dana Gavanski © Marija Strajnic

Le tribut de Dana

Canadienne aux origines serbes, Dana Gavanski parle au vent et reprend Tim Hardin. Hier étant parti, elle revient déjà après son premier album cette année avec un nouvel EP de reprises, Wind Songs chez Full Time Hobby.