Le message de Lisa Melissa & The Mess

Le message de Lisa Melissa & The Mess(c) Alexandre Bedier
Louis - 04/02/2019

Le Brexit, le Brexit…. Les Anglais (et le Royaume-Uni) sont censés nous quitter bientôt. L’inquiétude pointe donc son nez. Et si l’Angleterre claquait la porte sans accord ? Les disques des labels anglais vont-ils rester bloquer à la frontière ? Peut-être.

A vrai dire, on s’inquiète beaucoup moins depuis que nous sommes tombés sur le disque de Lisa Melisa & The Mess. Ces gens sont originaires du Lancashire et supportent Manchester City ? Du tout. Ils sont originaires du 93 et défendent les couleurs du Red Star et surtout retournent tout le monde avec leur Northern Soul de luxe.

Vous êtes signés sur le label QSounds Recording. Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Lisa : Le label Q-sounds Recording c’est une partie de moi car en effet, Ludo est mon beau père. À force de chanter toute seule dans ma chambre, il s’est bien rendu compte que ma voix pouvait matcher avec la soul. Après, à ma grande surprise, je suis rendu compte que je suis capable d’écrire mes mélodies et mes paroles, ça a définitivement scellé la collaboration.

Lisa Melissa & The Mess – Time

Ludo: Comme le dit Lisa, les choses se sont faites assez naturellement. Elle a une culture musicale assez large et même si ses premières expériences musicales se sont déroulées loin de la Soul, elle en a toujours écouté même sans le savoir (elle est fan de M.Jackson ou de classiques comme S.Wonder…). Sans compter qu’à la maison on a toujours écouté beaucoup de Soul, de Funk et de Hip Hop. Si à ça vous ajoutez ses facilités pour la scène et sa personnalité marquante, développer un projet sur Q-Sounds autour de sa voix et de ses chansons coulait de source.

Comment fonctionne le groupe ? Qui écrit quoi ?

Lisa : On se retrouve une fois (seulement) par semaine. Tous ensemble. En amont Ludo compose des morceaux. Ça m’arrive à moi aussi.
À vrai dire la création se fait généralement chez nous avant les répètes. On ramène nos trouvailles, on les soumet au groupe et si tout le monde aime on se lance, on discute des arrangements possibles. Chacun met de son identité dans chacun des morceaux.
En ce qui concerne les mélodies et les paroles, ça vient majoritairement de moi. Christelle Amoussou (ma maman) a co-écrit avec Ludovic Bors La nuit m’appartient et Stay Around, mais en général c’est de moi.

Ludo : On joue ensemble dans d’autres projets du label (Principles Of Joy, The Super Tights) donc on va vite, on se connait bien musicalement. Chaque musicien a son univers et ses qualités propres. On cherche juste à mettre ces atouts au service du groupe. Je pense que ça joue sur la diversité des saveurs présentes dans le répertoire. Au final, la Soul a cette capacité incroyable (comme le Hip Hop d’ailleurs) de se nourrir de diverses influences pour mieux être de la Soul

Quelle est l’histoire de Time ?

Lisa : A vrai dire je crois que j’ai écrit ce morceau comme tous les autres. C’est à dire en 10 minutes entre deux exercices de traduction. Les morceaux me viennent souvent comme un bloc, paroles et mélodies en même temps. Il m’arrive par la suite de rajouter un couplet par exemple, mais bien souvent l’essentiel est là. Je n’ai pas vraiment réfléchi avant d’écrire ce morceau en particulier, j’ai tout simplement dit ce que j’avais sur le cœur. Ce morceau parle de toutes ces premières fois et de toutes les incompréhensions qui en émergent. C’est quelque chose de très spontané. Comme beaucoup d’autres morceaux de l’album, il parle aussi d’amour.

C’est moi ou vous êtes les seuls représentants classes de la Northern Soul en France ?

Ludo : Je ne sais pas si on est « les seuls représentants classe de la Northern Soul en France », mais une chose est sûre c’est que notre label est depuis 10 ans le seul en France à produire de la Soul qui puise dans le son classique des 60s et 70s. Avec notre passé Hip Hop et Deep House, la Northern nous parle particulièrement, elle entretient un rapport très fort à la danse et à la culture des clubs. C’est pour ça que c’est un ingrédient important.

Quels sont vos projets pour 2019 ?

Lisa : On va enregistrer un deuxième album, je pense que si on le pouvait on en serait déjà au 8ème. Ahah.
On a envie de faire plein de nouvelles scènes, de repartir en tournée, de rencontrer des gens et surtout prendre notre pied.

Ludo : Le but de cette année qui commence c’est de développer le groupe et de lui permettre de jouer plus, de trouver des relais pour donner plus de visibilité à ce que l’on fait. On fait tout de manière très artisanale avec le label, c’est un travail long et parfois ingrat. En tous cas on a hâte de retourner en studio pour enregistrer, et de repartir tourner en Italie pour 15 jours en juillet.

Lisa Melissa & The Mess - The Message

Top 10 Lisa Melisa & The Mess

  1. L’album que vous attendez le plus en 2019 ?
  2. Ludo : La prochaine sortie du label
    Lisa : Evidemment le Notre !

  3. Votre album préféré de 2018 ?
  4. Ludo : Le nôtre héhé, et Capire El Mistero de G.Lolli (specific Records)

  5. Le refrain ultime ?
  6. Ludo : Le refrain de The Choice of Colours de The Impressions :
    « If you had a choice of colors
    Which one would you choose my brothers
    If there was no day or night
    Which would you prefer to be right.  »
    Lisa : Le refrain de River interprété par le groupe Bishop Brigs.

  7. Le producteur de vos rêves ?
  8. Ludo : Willie Mitchell

  9. Votre plaisir coupable en musique ?
  10. Ludo : Pardonne-moi de Johnny…
    Lisa : De zéro en héros tiré du dessin animé Hercules

  11. Le refrain ultime ?
  12. Ludo : Superfly de Curtis Mayfield
    Lisa : Thunderball de Tom Jones

  13. Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?
  14. Ludo : Un endroit qui me fait fantasmer : L’Apollo à New York.
    Lisa : N’importe où avec les personnes que j’aime.

  15. Le meilleur endroit pour voir un concert ?
  16. Ludo & Lisa : On n’aime pas les concerts en plein air ni les grandes salles, donc un petit club bien blindé, un bon son bien fort et un public bien chaud.

  17. Votre pochette de disque préférée ?
  18. Ludo : Musical massage de Leon Ware (le press américain en pochette Gatefold bien sûr haha)
    Lisa : Rage against the machine de RATM.

  19. Le groupe qui met tout le monde d’accord dans le groupe ?
  20. Dr John

The Message de Lisa Melissa & The Mess est disponible chez QSounds Recording.
Lisa Melissa & The Mess sera en concert le 8 mars 2019 à La Manufacture (Saint Quentin). Pour plus de détails, c’est par ici.

Lisa Melissa & The Mess - The Message

Tracklist : Lisa Melissa & The Mess - The Message
  1. Message One
  2. Time
  3. The Girl Next Door
  4. Maybe
  5. Stay around
  6. The Statement
  7. Backstabbers
  8. Crazy
  9. Unhappy
  10. La Nuit M'appartient
  11. Puzzle
  12. Checkmate

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

L’invitation de Pastel Coast

Les dernières bonnes nouvelles de Boulogne-sur-Mer concernant la pop remonte à… 1991. Cette année-là, Olivier Libaux sortait avec Jérôme Rousseaux le premier disque des Objets. Vingt-huit ans plus tard, Quentin Isidore et les Pastel Coast remettent les compteurs à l’heure dans les Hauts de France avec le très réussi Hovercraft.

The Pistachio Kid (is alright)

Help, I need somebody, Help, not just anybody, Help, you know I need someone, help chantaient les Beatles en 1965. En 2019, on chantonne doucement « Elp, I need my new elp ! » grâce à Violette Records.

Salvateurs Strawberry Seas !

Les Strawberry Seas ont la classe. Ils ont les bonnes influences, le bon son et le bon look. Et surtout de bonnes chansons.

Fanel

Fascinante Fanel

Après deux Eps The Mirror (2014) et You and I (2016), Fanel passe par la case album. Mélangeant toujours habilement la pop anglo-saxonnne et des influences nippones, Fanel redonne le sourire avec ses mélodies.

Furies

Des Furies en Trans !

L’édition 2019 des Bars En Trans devrait défriser sévèrement. Pourquoi ? Une seule raison à ce remontage de bretelles en règle : la présence de Furies en ville le 7 décembre 2019 au Mondo Bizarro, haut-lieu du punk et du métal rennais. SK* a pris un fer à friser en guise de micro et est…

© Juliette Henrioud

[EXCLU] Vidéo : Dream Parade – Fools to the World

Encore une belle pépite venant du Westeros musical avec les valaisans de Dream Parade et leur nouvelle toile, pardon titre, Fools to the World extrait de leur premier album, Sisyphus qui sort le 31 janvier 2020 sur l’excellent label Le Pop Club Records.

Working Men's Club

Au boulot les Working Men’s Club !

Ils sont aussi énervés que les Idles et regardent du côté de l’électro des caves de Londres. Ils s’appellent les Working Men’s CLub et sont la nouvelle égérie du très chic label londonien Heavenly Recordings (Mark Lanegan, Unloved, Saint Etienne).

This Is Not Your Animal

Un groupe qui cite Hüsker Dü en interview ne peut pas être un mauvais groupe. C’est le cas de Not Your Animal qui vient de sortir Not Rock And Roll… Comme un gosse de deux ans, ce groupe est dans sa période du non. Mais on lui dit un grand oui quand on écoute Cannibale…

[BBmix 2019] Faites une cure de Carla dal Forno

Carla dal Forno, musicienne australienne installée à Berlin, avait publié en 2017 You Know What It’s Like, un premier disque hautement recommandable. Désormais établie à Londres, elle revient avec Look Up Sharp, un album qui va réchauffer le cœur glacé des fans de The Cure.

Josienne Clarke

Avis de tempête : Josienne Clarke

Josienne Clarke entre dans votre vie en quelques secondes. Avec If I Didn’t Mind, le premier extrait d’In All Weather, on reste hypnotisé par cette douce ligne mélodique et par cette voix qui agit comme une déflagration. Et on se dit que la musique de Clarke ne va plus nous quitter.

Yo Yolande Bashing !

Rencontre improbable entre Alain Bashung et Yolande Moreau des Deschiens (pour le nom), fusion impromptue de Thiefaine et de Stromae, Yolande Bashing devrait révolutionner votre quotidien avec son premier album, le bien nommé Yolande et l’amour.

Jî Drû

Mâgnîfîque Jî Drû

Jî Drû s’apprête donc à passer en pleine lumière avec Western, son premier album solo. Producteur, arrangeur et membre de Push up! et Jî Mob, Jî Drû a déjà un CV bien étoffé. Il va lui rajouter une ligne le 18 octobre 2019 avec Western.

Lyssalane

Les rires et les larmes de LYSSALANE

En France, on a le choix… Si on aime le rock et avoir un mur de son en face de soi, on écoute Lysistrata. Si on aime le folk et les voix envoûtantes, on écoute les Lyssalane.

Faire ami-ami avec Special Friend

Découvrir les Special Friend à la fin d’une journée, c’est finir en beauté cette journée si celle-ci était cool. Et c’est se consoler avec leurs morceaux si la journée a été pourrie. Ecouter Before, c’est l’assurance de croiser les ombres de Stephen McRobbie et des Yo La Tengo… Ecouter Low Tide, c’est retrouver une présence…

Chuck The Handyman

Checke CHUCK the Handyman !

Mais pourquoi est-il si productif ? Car il est très doué. Après Dégage, après Amour Formica, Erwan Choquenet se lance en solo et publie un premier titre salvateur.

Pinky Pinky punchy punchy !

Papillons dans le coeur et oiseaux dans la tête avec le trio féminin caliornien Pinky Pinky !

Studio Electrophonique

En studio avec Studio Electrophonique

Premier EP, premier coup de maître. Très discrètement, Studio Electrophonique vient de renouveler la recette du slowcore en y injectant bien astucieusement une philosophie pop anglaise.

Corridor

Corridor sort du placard

Le label historique de Seattle se met enfin au français avec Corridor, un groupe de Montréal

A ne pas rater dans Découvertes !