Pré-sélectionné parmi les #iNOUïS du Printemps de Bourges 2019 (antenne Champagne-Ardenne), Degage a le vent en poupe et avance, sous l’œil de l’ami Ian Caulfield, vers des sommets pop où l’on pourrait croiser les Deerhunter ou Pond. Degage vient de sortir leur premier clip, Javel. Du son, des images et du champagne. La vie est belle.

Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Erwan : Very well ! La sortie de notre premier clip Javel approche. Le 6 Février. On est assez surexcités. On attend les retours avec impatience.

Pourquoi s’être appelé Degage ?

Degage c’est un nom qui a plusieurs sens pour nous. C’est un mot qui peut renvoyer à une contrainte « Dégage de là ». Le premier qui vient à l’esprit de la plupart des gens d’ailleurs. Mais c’est un mot qui renferme également des aspects positifs. Le fait de « dégager des émotions », le fait également de tout plaquer, de tourner une page pour changer de parcours, d’oser, de vivre. C’est un terme qui a donc plusieurs sens, chacun est libre de l’interpréter à sa manière. C’est un terme fort, et notre musique est elle aussi plurielle d’un point de vue émotionnel. Mais après tout le nom reste un nom, c’est ce qu’on en fait qui devient intéressant.

Degage – Javel

Quelle est l’histoire de Javel ?

Javel est un des premiers titres que nous avons composé, un morceau assez complexe qui se divise en deux phases tout comme ce que le morceau raconte. On part d’un constat relativement pessimiste puis cet aspect laisse place à l’espoir dans la deuxième partie du morceau, l’idée que toute chose est amené à changer, à évoluer et dans le bon sens. « L’eau de Javel » efface les traces de manière violente. Mais on lui préfère le « javel de fleur » un bouquet de paix et d’espoir.

Et qui a réalisé le clip ?

Le clip a été réalisé par le collectif Amiénois Zoom Cola. Composé de Dominique Mesnigé et de Emeric Berte à la réalisation et au montage et Aurélien Frérot à l’image et à l’étalonnage, des amis de longue date qui connaissent nos attentes artistiques et à qui nous faisons entièrement confiance. L’animation a quant à elle été réalisée par Hilzam Hindami, un ami rencontré sur Amiens et vivant actuellement en Indonésie.

Quels sont vos projets pour 2019 ? Vous partez aux Inouïs de Bourges ?

L’année 2019 pour nous c’est la scène. Jusqu’à présent nous nous sommes concentrés sur l’enregistrement et la répétition, et nous sommes à présent prêts à défendre notre projet et le présenter en concert. On pense également dans la continuité du clip à sortir un Ep. On y réfléchit. Nous avons été également été présélectionnés pour les Inouïs du Printemps de Bourges antenne Champagne Ardenne. Nous nous sommes représentés sur la scène de la Cartonnerie de Reims le 17 Janvier dans le cadre de ces auditions. On attend les résultats avec impatience !

Top 5 Dégage

  1. Ton album préféré de 2018 ?
  2. Le disque préféré de 2018… Il y a eu de très belles découvertes. Mais s’il faut choisir, l’album Jassbusters de Connan Mockasin. Une oeuvre pop et tout aussi expérimentale que ses précédents albums. Admirable.

  3. Le disque que tu attends le plus en 2019 ?
  4. PondTasmania. (Les maîtres)

  5. Ta bande originale de film préférée ?
  6. La bande originale de film préférée. Il y en a énormément qui font frémir. Mais suite à la sortie du film Leto de Kirill Serebrennikov en 2018 qui raconte la difficile émergence et reconnaissance du rock dans l’URSS des années 1980, je dirai Leto qui compile des titres originaux mais aussi des reprises de Bowie, des Talking Heads ou encore de Lou Reed. Une bande originale magnifique et émouvante.

  7. Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?
  8. La Route du Rock.

  9. Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?
  10. La Route du Rock.