Catégories
News

Bon week-end avec Interpol

© Kalpesh Lathigra

Les choses se précisent pour Interpol. Avant de venir jouer quelques concerts en France, les New-Yorkais publient un deuxième extrait d’A Fine Mess, un EP qui sera dans les bacs (ou en ligne) le 17 mai 2019.

Dave Fridmann avait redonné du souffle à Paul Banks et son groupe. Depuis 2010, Interpol cachait la misère sous le tapis. Avec Marauder, Interpol est revenu à son meilleur niveau. Le groupe a donc décidé de sortir A Fine Mess, un EP dont les titres ont été enregistrés pendant les sessions de Marauder.
Le clip de The Weekend vient d’être mis en ligne. Et c’est du tout bon.

Interpol – The Weekend

A Fine Mess d’Interpol sera disponible le 17 mai 2019 chez Matador/Beggars.
Interpol sera en concert avec Idles aux Nuits de Fourvière le lundi 1er juillet 2019.

Tracklist : Interpol - A Fine Mess
  1. Fine Mess
  2. No Big Deal
  3. Real Life
  4. The Weekend
  5. Thrones
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Clara Luciani © Fabrice Buffart

Clara Luciani – Une certaine idée de la page blanche

Pourtant, il n’y aurait rien à écrire, Clara Luciani est quasiment une page blanche. Il y a quelques jours, par message, un copain m’a envoyé ces mots. Une page blanche. La formule est directe. Il a probablement raison.
Interpol @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

photos : Interpol et Idles @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

L’orage sur Fourvière a galvanisé les déjà très remuants Idles jusqu’à improviser Thunderstruck d’AC/DC. Mais une fois les grondements du tonnerre et les vociférations brutalisantes de Joe Talbot passés, ce sont les classieux Interpol en maraude qui ont interpellé le public des nuits de Fourvière enfin apaisées.
Mélissa Laveaux © Fabrice Buffart

Photos : Mélissa Laveaux @ Nuits de Fourvière 2019 | 03.07.2019

Quel bonheur que de voir Les Nuits de Fourvière investir la mythique salle Molière qui a vu jouer les Cramps, The Damned ou REM dans les années 80 ! Ce mercredi 3 juillet, c’est l’engagée et ‘melting potée’ Mélissa Laveaux qui enflammait les boiseries et les cœurs là même où Jean-Baptiste Poquelin affirmait “La grande…

[EXCLU] Géants Giant Sand

Quelques mois après avoir publié Gathered, Howe Gelb remonte Giant Sand et enregistre Recounting The Ballads Of The Thin Line Men. SK* est fier de vous présenter en exclusivité A Hard Man To Get To Know, le premier extrait de ce disque électrique !

Plus dans News

Mina Tindle

Amour, toujours.

Pendant que beaucoup s’extasient sur une reprise romantico-viticole, Mina Tindle nous donne un peu d’amour avec un titre écrit par Sufjan Stevens du temps d’Age of adz et qui figurera sur son nouveau disque Sister prévu pour le 9 octobre.

The Lemonheads : Peace & Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads (mais le quatrième du groupe) fêtera dans quelques semaines ses 30 ans. Fire, qui est leur label depuis quelques années, s’apprête à publier une réédition de ce disque.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..

[EXCLU] Tobin Sprout – On Golden Rivers

L’ex-guitariste des mythiques (et toujours bien vivants) Guided By Voices est de retour avec Empty Horses, un nouvel album chez Fire Records. Pour patienter avant la sortie de ce disque, SK* vous propose en exclusivité la chanson On Golden Rivers.
Andy Shauf

On dit oui à Andy (Shauf)

Andy Shauf avec The Neon Skyline a passé avec brio le cap parfois difficile du deuxième album en début d’année. Un disque personnel où les chansons tissent une histoire et nous fait croiser des personnages comme la séduisante Judy.

Les Hits Pop des Chills

Le 6 novembre prochain, Fire Records (Evan Dando, RVG, Brigid Mae Power et tant d’autres) fera la bonne (et belle) action de l’année en rééditant Submarine Bells et Soft Bomb, les deux plus beaux disques des Chills.