Le Guide du Routard propose depuis quelques mois, via son site web, des playlists pour accompagner ses lecteurs dans leurs voyages.

Disponibles via Deezer et Spotify, ces playlists nous permettent de découvrir des nouveaux artistes (comme l’excellent Fran Palermo dans la playlist de Budapest) et de nous faire redécouvrir des artistes oubliés. Ainsi la playlist relative à la Belgique nous permet de nous replonger dans la discographie de Venus et des Zita Swoon.
Rencontre avec le responsable de ces choix éditoriaux qui vous aident à passer de bonnes vacances : Cédric Duchamp

Les Playlists du Routard

Comment s’est faite la rencontre Routard/Believe digital ?

Cédric Duchamp : Believe a rencontré le guide du Routard, il y a quelques temps, Gavin’s (auteur pour Le Routard) nous a ensuite contacté chez Routard.com pour nous en toucher deux mots. On m’a confié ce projet car mon boss Thomas sait que je suis fan de musique et sait que j’ai travaillé dans ce milieu. En effet j’ai eu la chance de voir l’envers du décor, je suis avant tout fan de musique, j’écris encore quelques chroniques ou interviews pour le webzine Froggy’s Delight. On peut parfois envier les artistes mais c’est un milieu très difficile, c’est beaucoup de réseautage, il faut séduire et être là au bon moment pour rencontrer les bonnes personnes. Je faisais la promotion de labels espagnols en France (Acuarela Discos, Elefant Records et Astro Discos) et j’ai eu aussi la chance de partir avec des groupes sur les routes d’Europe ! L’un de mes plus beau souvenir, une tournée européenne avec un groupe canadien que j‘adore Destroyer. Le leader Dan Bejar est un véritable poète des temps modernes ! 15 000 km en 5 semaines, on a traversé l’Allemagne, l’Autriche, la Croatie, la Slovénie, l’Espagne et le Portugal… Et j’ai pu aussi faire quelques dates avec un artiste que j’admire beaucoup, Lou Barlow (membre de Dinosaur Jr et fondateur des projets musicaux Sebadoh, Sentridoh, Folk Implosion…). J’étais comme un gamin, vivre 15 jours à côté d’une icône… Je sais la chance que j’ai pu avoir de vivre ces moments à côté de groupe que j’ai découvert et que je continue de suivre, je pense aussi à Matt Elliott, une belle rencontre, un mec incroyable, on a vécu des belles soirées ! Des rencontres, du partage et des découvertes, c’est exactement les valeurs du Routard, je suis très fier de travailler pour cette société, c’est tellement rare de pouvoir allier passion et boulot !

Qui a eu l’idée de faire ses playlists ?

Cédric Duchamp : On a discuté avec Believe digital sur la direction artistique que nous souhaitons pour ce contenu : mélanger groupes connus, découvertes et musiques traditionnelles, parfois je propose une liste d’artistes que je connais (je suis assez éclectique dans mes goûts, j’écoute de tout, j’aime beaucoup de chose du groupe obscur au plus commercial, ça permet de s’ouvrir l’esprit et d’être je pense plus tolérant) et Believe digital complète avec ses trouvailles et son catalogue. Quand on a commencé à travailler ensemble sur les playlists New York, Londres, Cuba, Cap-Vert, Brésil, certains choix s’imposent d’eux même, il serait inconcevable de ne pas entendre Frank Sinatra dans une playlist sur Big Apple et Cesária Evora pour le Cap-Vert !

Cap - Vert - Le Routard

Tu as construit des playlists sur le trek, la Bretagne… Comment organises-tu ton travail ?

Cédric Duchamp : Pour le lancement, on a visé les playlists incontournables, il y a des destinations plus musicales que d’autres où la culture même du pays est basée sur la musique : le Brésil, Cuba, le Cap-Vert, Londres, New York, Ibiza… Après je propose des pays ou des thématiques, on propose une playlist Japon car il y a une scène musicale incroyable là-bas et pas que de la J-Pop ! Avec la Bretagne on pense tout de suite au biniou et au bagad mais la scène est plus ouverte : Étienne Daho, Marquis de Sade, Miossec, Santa Cruz, ça change de Nolwenn Leroy.
Je travaille aussi conjointement avec la rédaction de Routard.com Jean-Philippe, le responsable éditorial et Marie qui élaborent toutes les fiches destinations du site, sans oublier mes collègues Sabine et Roxane qui s’occupent entre autre des newsletters. Quant à Anthony, notre iconographe, il me sélectionne les photos des pochettes des playlists. On essaye toujours de glisser de la musique à l’intérieur car le voyage commence toujours sur un air de musique. On a tous, un jour, entendu une chanson dans un pays et quand on réécoute celle-ci, on repense à ses vacances passées. Du coup, quand on prépare une newsletter spéciale Thaïlande, je vois si on peut vite créer une playlist pour pouvoir commencer la découverte de ce pays sur quelques notes de musique !

Bretagne - Le Routard


Le Routard - Bretagne

Les lecteurs peuvent-ils compléter, via le forum du Routard, les playlists ?

Cédric Duchamp : Aujourd’hui les playlists ne sont pas collaboratives mais à chaque fois que je publie un message sur Facebook je demande toujours aux internautes de compléter nos playlists ou de nous donner des idées de thèmes à aborder. Je crois beaucoup au partage et je suis toujours à l’écoute ou à l’affût de nouveautés et de bonnes idées.
J’ai créé pour le moment deux discussions : une sur Cuba où nous avons eu des retours d’internautes et du coup on a ajouté du reggaeton et une autre sur New York. Je vais le faire petit à petit pour les forums mais les retours des internautes sont enthousiastes.

Quelle destination t’a donné du fil à retordre ?

Cédric Duchamp : Pour le moment, je ne pense pas qu’une destination soit plus difficile qu’une autre, heureusement Believe digital nous aide beaucoup sur la finalisation des playlists, Believe s’occupe notamment de distribuer le catalogue d’archives musicales de la Bibliothèque National de France, qui offre un catalogue extrêmement vaste sur les musiques traditionnelles, ça nous aide donc beaucoup sur des destinations exotiques comme la Thaïlande. Notre devise c’est de mélanger les genres, c’est peut-être cela le plus difficile à faire car dans certains pays, il n’y a pas forcément tous les genres disponibles sur les plateformes de musique en ligne mais le challenge est très excitant ! On espère que les internautes vont apprécier ce service et vont tout écouter ! Dans tous les cas, on attend vivement les retours que cela soit positif ou négatif, quand c’est constructif c’est toujours plaisant à lire. Ce partage, cette ouverture d’esprit, c’est ce qui me forge depuis que je suis né, depuis mon enfance j’écoute aussi bien du Led Zep que Dick Rivers, les Beatles ou Bérurier Noir, The Cure ou M.I.A. en passant par Public Enemy ou Elk City.

London Calling

Je pars en Angleterre dans quelques jours… Tu as cinq titres à me conseiller ?

Cédric Duchamp : Pour l’Angleterre, je te propose donc des groupes anglais. Que des nouveautés enfin pas si nouvelles que cela mais j’espère vivement que ces groupes vont réussir à percer, enfin je dis « nouveautés » il y a un vieux dans ce name-dropping, mais bon personne ne le connaît vraiment ! En dernier je glisse aussi un grand disque, le genre d’album qui te fait voyager loin, très loin et pour le coup c’est un groupe pas très récent et qui malheureusement n’existe plus sous cette forme !
Left with pictures, le dernier album Afterlife est sublime, je n’arrive toujours pas à comprendre que ce genre de groupe puisse rester encore si confidentiel !
Plastic Mermaids, pour le moment ils n’ont sorti que des EPs et à chaque fois c’est bluffant… donc je conseille le dernier Everything is yellow and yellow is my least favorite colour, c’est déjà tout un programme !
Joanna Gruesome, un combo de Cardiff, qui a sorti son deuxième album, Peanut Butter, l’année dernière, une nana au chant, c’est énervé juste comme il faut, avec des refrains bien addictifs ! Un condensé de tout ce que j’aime dans ce genre musical.
John Cunningham, son album Fell est sorti grâce à la structure française Microcultures, ils proposent de financer des albums par le biais du crowdfounding… les labels de musique traditionnels ayant de plus en plus de mal à parier sur des artistes aux ventes modestes… Ce fut ma bande son de l’été, entre autre.
Et je terminerai par Hood avec l’album Outside, Closer, la fratrie Adams au top de leur créativité, un vrai voyage musical, diverses influences, c’est splendide, un beau road-trip !

New York

Le Routard - new York

Et comment as-tu échafaudé la playlist de New York ?

Cédric Duchamp : Pour la playlist de New York, il y avait une directive de ma part ! On ne pouvait pas passer à côté de Frank Sinatra ou bien encore Jay Z et Alicia Keys ! Par contre, je voulais aussi des groupes qui représentent clairement cette ville hyper créative et aux influences diverses. Donc on devait avoir tous les styles que l’on peut y rencontrer ! Beastie Boys, RUN DMC, les Ramones, The Strokes, The Walkmen
On a essayé aussi de mélanger d’autres artistes pas forcément new-yorkais mais qui ont chantés New York : je pense à Serge Gainsbourg avec New York USA ou Woodkid avec Brooklyn.

New York - Le Routard

Tu as travaillé par quartier ?

Cédric Duchamp : Non, pas vraiment par quartier,ça serait trop pointu, je pense. En fait, je crois que cette playlist représente bien ce que l’on souhaite proposer aux internautes. La diversité des genres musicaux et faire découvrir des groupes de musique !
C’est comme le voyage on part visiter un endroit, là on partage nos coups de cœur que cela soit grand public ou plus underground, l’important c’est de faire découvrir et on espère vraiment que les internautes vont ensuite aller chercher des infos sur les artistes que l’on met en avant. On a de la chance d’avoir à nos côtés Believe Digital qui gère un important catalogue de musique diverses et des fonds musiques traditionnelles, ça nous aide vraiment beaucoup.

Vous pouvez retrouver les playlists du Routard sur Deezer et Spotify en cliquant ici. Vous pouvez aussi les retrouver via les fiches des destinations sur Routard.com dans les reportages ou carnets de voyages ou sur les pages « culture » des destinations les plus musicales comme le Cap-Vert ou Rio de Janeiro.

+ d'articles et photos :
Partagez!117