La ruée vers Lauret

photo © Sarah Baldhere
Mélodie Lauret fait sa rentrée avant tout le monde. Avant de sortir son deuxième EP en septembre, elle publie A quoi tu penses quand tu m'adores ?, un titre trash-slam-pop joliment mis en images par Eloise Coussy. Entretien avec l'intéressée à propos de ce nouveau titre.

Quand a été écrit A quoi tu penses quand tu m’adores ? Ce fut un titre facile à écrire ?

Mélodie Lauret : Un des plus faciles oui ! Je pense que j’avais tellement besoin de ce titre que le moment où j’ai eu le déclic qu’il fallait, ça a été super évident. Et je suis contente car malgré ce processus de « plus j’écris vite mieux c’est » c’est un de mes textes dont je suis le plus fière.

Mélodie Lauret – À quoi tu penses quand tu m’adores ?

Comment as-tu rencontré Eloise Coussy ?

Je suis Eloïse sur Instagram depuis une éternité, elle n’avait pas du tout le nombre de followers qu’elle a maintenant. J’étais absolument fan de son travail. Autant au niveau du dessin que de ses mots (elle écrit beaucoup sur ses dessins). À travers ce qu’elle postait j’avais l’impression curieuse de la connaitre et qu’on se ressemblait beaucoup. Un jour je lui ai écrit pour lui dire tout ça et pour lui demander si elle voulait qu’on collabore. On a beaucoup discuté. C’était professionnel mais surtout très humain, très intime finalement.

Comment s’est déroulée votre collaboration ?

Je lui ai envoyé ma chanson puis nous en avons parlé des heures au téléphone. J’ai beaucoup parlé des raisons pour laquelle je l’ai écrite, j’ai essayé de décortiquer chaque ligne pour sa retranscription soit la plus fidèle possible à ma vérité. Mais je n’ai eu à faire aucun effort pour être comprise. Elle comprenait tout. C’était d’ailleurs assez troublant. Puis de là sont nées des images, certaines dont j’ai imaginé la direction, d’autres noms. Puis est née un clip en animation. C’est la première fois qu’Eloïse réalise un clip. Je suis très admirative. Surtout très fière que ça soit pour moi.

Ton EP arrive à la rentrée. Tu peux nous en dire un peu plus ?

Pour moi il est beaucoup plus intime que le premier. J’ai continué de travailler avec la même équipe, c’était important pour moi. Je parle des sujets qui me tiennent à cœur de manière plus frontale et personnel. C’est un premier pas avec l’univers que je veux affirmer sur le long terme. Sur le premier EP, j’étais plus narratrice. J’ai l’impression de me placer bien davantage comme actrice dans ces chansons-là. C’est des choses plus intérieures, plus sensibles (j’ai voulu plus de sons organiques par exemple) et en même temps beaucoup moins lisse, beaucoup plus brut. (et finalement peut être plus clivant).

Tu as des concerts prévus cet été ? A quoi va ressembler ton été 2020 ?

Mon été 2020 va surtout être consacré à préparer la rentrée que j’espère riche (en émotion hein, on pensera à l’argent un autre jour).

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.
Louisecombier-nuitscinmatiques

Vidéo : Louise Combier – Nuits Cinématiques

Ce n’est plus une évolution mais une révolution. Louise Combier avec Nuits Cinématiques embrase les nôtres avec ce tube mis en images par Elisa Grosman entre Hopper et Wong Kar-wai.
Manset-commenttutappelles

Vidéo : Manset – Comment tu t’appelles

Ce n’est pas un poisson d’avril. L’ermite de la chanson française, Gérard Manset revient avec un titre, Comment tu t’appelles extrait de son nouvel album, L’algue Bleue qui sort le 26 avril. il sera en concert le … Non, cela, il ne faut pas y compter.

Plus dans News

Lasttrainoriginalmotionpicturesoundtrack

Last Train, the big mandale !

Comment ils en sont arrivés là ? Ils vous l’expliqueront très prochainement. Last train revient en version symphonique et c’est magistral. Ils avaient déjà vu grand avec The Big Picture, mais avec Heroin et ce qui va suivre, on vous promet une grosse mandale musicale.
Piche-ohmapiche

Piche net !

On était déjà allés à confesse avec Piche, l’OMNI découvert dans la saison 2 deDrag Race France. Avec Oh ma piche, il bouscule les codes et notre fondement et s’il n’ouvre pas les jeux, on lui décerne la médaille du déhanchement.
Astereotypie-9--1024x682

Chanson à caractère informatif !

Bon, d’accord on est de parti pris, on l’avoue, on adore Astéréotypie. Ils nous invitent une fois de plus au lâcher prise avec ce Calme-toi bouge tes genoux.
Louisecombier-nuitscinmatiqueselisagrosman

Les nuits de Louise

Louise Combier poursuit sa mue vers une pop sophistiquée et décomplexée. On attend un album avec impatience.