La ruée vers Lauret

photo © Sarah Baldhere
Mélodie Lauret fait sa rentrée avant tout le monde. Avant de sortir son deuxième EP en septembre, elle publie A quoi tu penses quand tu m'adores ?, un titre trash-slam-pop joliment mis en images par Eloise Coussy. Entretien avec l'intéressée à propos de ce nouveau titre.

Quand a été écrit A quoi tu penses quand tu m’adores ? Ce fut un titre facile à écrire ?

Mélodie Lauret : Un des plus faciles oui ! Je pense que j’avais tellement besoin de ce titre que le moment où j’ai eu le déclic qu’il fallait, ça a été super évident. Et je suis contente car malgré ce processus de « plus j’écris vite mieux c’est » c’est un de mes textes dont je suis le plus fière.

Mélodie Lauret – À quoi tu penses quand tu m’adores ?

Comment as-tu rencontré Eloise Coussy ?

Je suis Eloïse sur Instagram depuis une éternité, elle n’avait pas du tout le nombre de followers qu’elle a maintenant. J’étais absolument fan de son travail. Autant au niveau du dessin que de ses mots (elle écrit beaucoup sur ses dessins). À travers ce qu’elle postait j’avais l’impression curieuse de la connaitre et qu’on se ressemblait beaucoup. Un jour je lui ai écrit pour lui dire tout ça et pour lui demander si elle voulait qu’on collabore. On a beaucoup discuté. C’était professionnel mais surtout très humain, très intime finalement.

Comment s’est déroulée votre collaboration ?

Je lui ai envoyé ma chanson puis nous en avons parlé des heures au téléphone. J’ai beaucoup parlé des raisons pour laquelle je l’ai écrite, j’ai essayé de décortiquer chaque ligne pour sa retranscription soit la plus fidèle possible à ma vérité. Mais je n’ai eu à faire aucun effort pour être comprise. Elle comprenait tout. C’était d’ailleurs assez troublant. Puis de là sont nées des images, certaines dont j’ai imaginé la direction, d’autres noms. Puis est née un clip en animation. C’est la première fois qu’Eloïse réalise un clip. Je suis très admirative. Surtout très fière que ça soit pour moi.

Ton EP arrive à la rentrée. Tu peux nous en dire un peu plus ?

Pour moi il est beaucoup plus intime que le premier. J’ai continué de travailler avec la même équipe, c’était important pour moi. Je parle des sujets qui me tiennent à cœur de manière plus frontale et personnel. C’est un premier pas avec l’univers que je veux affirmer sur le long terme. Sur le premier EP, j’étais plus narratrice. J’ai l’impression de me placer bien davantage comme actrice dans ces chansons-là. C’est des choses plus intérieures, plus sensibles (j’ai voulu plus de sons organiques par exemple) et en même temps beaucoup moins lisse, beaucoup plus brut. (et finalement peut être plus clivant).

Tu as des concerts prévus cet été ? A quoi va ressembler ton été 2020 ?

Mon été 2020 va surtout être consacré à préparer la rentrée que j’espère riche (en émotion hein, on pensera à l’argent un autre jour).

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.

Plus dans News

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Elgruporenacimiento-lapolicia

La salsa du démon Eblis Alvarez !

Les Meridian Brothers font renaître El Grupo Renacimiento avec un onzième disque entre hommage et relecture endiablée qui vient de paraître chez Ansonia Records.
Lafurarnalds

Ólafur art thérapie

« Le monde entier est cruel à l’intérieur et cinglé en surface » déclare Lula Fortune dans Wild at Heart. Et il faut un coeur bien accroché pour ne pas sombrer dans le vague à l’âme et basculer par dessus le bastingage de la vie.
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.