Catégories
News

La ruée vers Lauret

photo © Sarah Baldhere

Mélodie Lauret fait sa rentrée avant tout le monde. Avant de sortir son deuxième EP en septembre, elle publie A quoi tu penses quand tu m’adores ?, un titre trash-slam-pop joliment mis en images par Eloise Coussy.
Entretien avec l’intéressée à propos de ce nouveau titre.

Quand a été écrit A quoi tu penses quand tu m’adores ? Ce fut un titre facile à écrire ?

Mélodie Lauret : Un des plus faciles oui ! Je pense que j’avais tellement besoin de ce titre que le moment où j’ai eu le déclic qu’il fallait, ça a été super évident. Et je suis contente car malgré ce processus de « plus j’écris vite mieux c’est » c’est un de mes textes dont je suis le plus fière.

Mélodie Lauret – À quoi tu penses quand tu m’adores ?

Comment as-tu rencontré Eloise Coussy ?

Je suis Eloïse sur Instagram depuis une éternité, elle n’avait pas du tout le nombre de followers qu’elle a maintenant. J’étais absolument fan de son travail. Autant au niveau du dessin que de ses mots (elle écrit beaucoup sur ses dessins). À travers ce qu’elle postait j’avais l’impression curieuse de la connaitre et qu’on se ressemblait beaucoup. Un jour je lui ai écrit pour lui dire tout ça et pour lui demander si elle voulait qu’on collabore. On a beaucoup discuté. C’était professionnel mais surtout très humain, très intime finalement.

Comment s’est déroulée votre collaboration ?

Je lui ai envoyé ma chanson puis nous en avons parlé des heures au téléphone. J’ai beaucoup parlé des raisons pour laquelle je l’ai écrite, j’ai essayé de décortiquer chaque ligne pour sa retranscription soit la plus fidèle possible à ma vérité. Mais je n’ai eu à faire aucun effort pour être comprise. Elle comprenait tout. C’était d’ailleurs assez troublant. Puis de là sont nées des images, certaines dont j’ai imaginé la direction, d’autres noms. Puis est née un clip en animation. C’est la première fois qu’Eloïse réalise un clip. Je suis très admirative. Surtout très fière que ça soit pour moi.

Ton EP arrive à la rentrée. Tu peux nous en dire un peu plus ?

Pour moi il est beaucoup plus intime que le premier. J’ai continué de travailler avec la même équipe, c’était important pour moi. Je parle des sujets qui me tiennent à cœur de manière plus frontale et personnel. C’est un premier pas avec l’univers que je veux affirmer sur le long terme. Sur le premier EP, j’étais plus narratrice. J’ai l’impression de me placer bien davantage comme actrice dans ces chansons-là. C’est des choses plus intérieures, plus sensibles (j’ai voulu plus de sons organiques par exemple) et en même temps beaucoup moins lisse, beaucoup plus brut. (et finalement peut être plus clivant).

Tu as des concerts prévus cet été ? A quoi va ressembler ton été 2020 ?

Mon été 2020 va surtout être consacré à préparer la rentrée que j’espère riche (en émotion hein, on pensera à l’argent un autre jour).

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ray Lamontagne - Monovision (2)

Brother Ray !

Il y a des voix que l’on aime retrouver et celle particulière de Ray LaMontagne en fait partie depuis le premier Trouble jusqu’à ce Monovision à paraître le 26 juin chez RCA Records.

KennyHoopla boom !

KennyHoopla écrit des brulots qui doivent autant à Aphex Twin qu’aux premiers disques des Drums. Ce jeune Américain du Wisconsin débarque sans prévenir et trône en majesté avec How will i rest in peace if i’m buried by a highway?//, son premier EP.

Vidéo : Declan McKenna – The Key to Life on Earth

Declan se dédouble avec l’aide d’Alex (Fucking) Lawther. Les Kids de Manchester déambulent à la cherche de la clé pour vivre sur terre. Vaste programme, espérons qu’ils ne finissent pas comme James et Alyssa. Pas sûr avec ce clip.
Fiona Apple

Indéboulonnable Fiona

I won’t shut up chante Fiona Apple sur Under the table, message sublime subliminale à Macron, Trump et au pitre planqué genevois kosovare ? On l’ignore mais Fetch The Bolt Cutters envoie une pluie de boulons sur les cons en tous genres, c’est une vraie bombe (pas une petite grenade) musicale, tribale, viscérale : inclassable.

Plus dans News

Le grand saut des Strawberry Seas

On oublie tout, c’est les vacances. On oublie tout, sauf de partir avec le nouveau single des Strawberry Seas qui sera notre tube de l’été.
Sylvie Simmons - Blue on blue

La décadanse avec Sylvie Simmons

Dance me to your beauty with a burning violin, Dance me through the panic till I’m gathered safely in, Lift me like an olive branch and be my homeward dove, Dance me to the end of love chante Leonard Cohen dont Sylvie Simmons a écrit la biographie de référence, I’m your man.
Systema Solar - Guaguancore

Aux confins de Systema Solar !

Systema Solar c’est la joie, la bonne humeur, le syncrétisme musical qui fait la part belle à l’Afrique, composante essentielle de la culture colombienne, la tradition qui danse avec la modernité et vice versa !
PJ Harvey Dry Demos Vignette

Au sec avec Polly Jean !

Quand on réécoute Dry sorti en … 1992, on continue à se prendre la même claque, l’enchaînement Oh My Lover, O Stella, Dress, Victory continue à nous foudroyer les tympans et Sheela-Na-Gig demeure un hymne imparable. Alors l’annonce des Dry Demos nous fait mouiller d’impatience.

[EXCLU] Renaud Gabriel Pion – Lush

Polyinstrumentiste, compositeur et chercheur, Renaud-Gabriel Pion a collaboré avec Gavin Friday (sur l’album Shag Tobacco), Hector Zazou ou les britanniques Bomb the Bass (Tim Simenon) avant de penser à lui. Après Spiritus l’an passé, Pion a publié il y a quelques semaines Hinterwelt in silico, un album électro et sensoriel. SK* vous propose de découvrir…
Keep Dancing Inc

Jamais assez de Keep Dancing Inc

Les amoureux de la grisaille mancunienne et les fanatiques de Nikolai Fraiture devraient trouver leur compte en écoutant Long Enough, le nouveau single des Keep Dancing Inc.
Mark Kozelek

The Sun Kil Moon Trail

Bill Callahan ouvre son prochain disque, Golden Records avec ses mots, « Hello, I’m Johnny Cash… » Qu’à cela ne tienne. Mark Kozelek aka Sun Kil Moon revient lui aussi à la rentrée avec Welcome to Sparks, Nevada dont le titre phare s’intitule The Johnny Cash Trail.