Catégories
Découvertes

Melenas ! ¡Que viva España!

@dani_canto_

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute la discographie des Dum Dum Girls.

Les Melenas ont écumé les scènes européennes et ont décroché le jackpot en signant sur le label Trouble in Mind pour sortir Dias Raros, leur deuxième album. Ou c’est peut être Trouble in Mind qui a décroché le jackpot en signant ce quatuor espagnol… Enregistré et mixé par Karlos Osinaga, Dias Raros est un sans-faute incroyable qui fait se rencontrer les disques de R.E.M. et l’ombre des Pastels tout en faisant un crochet par Londres dans les années 80.
Tout est à sa place, tout est rangé pour faire un maximum de dégâts.

Melenas – Primer tiempo

Melenas - Dias Raros

Dias Raros de Melenas est disponible chez Trouble in Mind/Elsa Records/Snap! Clap! Club.

Melenas - Dias Raros

Tracklist : Melenas - Dias Raros
  1. Primer tiempo
  2. No puedo pensar
  3. 29 grados
  4. Despertar
  5. El tiempo ha pasado
  6. Los alemanes
  7. 3 segundos
  8. Ciencia ficción
  9. En Madrid
  10. Ya no es verano
  11. Vals

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Olden Yolk

L’or noir d’Olden Yolk

A ma gauche Shane Butler (Quilt), à ma droite la multi-instrumentiste Caity Shaffer et donc au centre Olden Yolk, le groupe qu’ils ont formé. Signé chez Trouble In Mind (Ultimate Painting), Olden Yolk s’inspire de CAN et du Velvet pour empoisonner ses chansons.
OMNI

OMNI : bus de tournée prêt !

Les OMNI sont déjà de retour. Ces géorgiens (d’Atlanta) sont hébergés chez l’excellent label Troubled In Mind et sont les V.R.P. d’un post-punk charmant bien ficelé. Ils seront de passage chez nous à la rentrée !
Doug Tuttle

Vous saurez tout sur Doug Tuttle

Doug Tuttle (ex MMOSS) avait publié en 2014 It Calls On Me, un disque qui impressionne aujourd’hui. Il revient avec un album et des chansons toujours aussi courtes mais qui ravira les fans de belle pop. Mais où diable ce natif du New Hampshire va chercher toutes ces mélodies ? Entretien avec le principal intéressé.
Ultimate Painting

Les Ultimate Painting voient la vie en violet

En 2015, Jack Cooper (Mazes) et James Hoare (Veronica Falls) ont formé Ultimate Painting qui avait publié un premier album de bonne facture, Green Lines. Ils reviennent cette année avec Dusk, un album qui risque de les faire quitter la deuxième division du rock anglais.

Plus dans Découvertes

Darc Rama

Lumineux Darc Rama !

Darc Rama en ce triste anniversaire n’a rien à voir avec Daniel (Darc). Davantage avec Robert (Smith) dont la sœur est la maman de Darc Rama et un père, Pearl Thompson, guitariste historique de The Cure.

Oh, Marina

Au croisement d’une compilation de Fiona Apple et de la discographie de Karen Carpenter, Marina Allen vient de trouver sa place. Et c’est Fire Records (The Chills, The Lemonheads et tant d’autres) qui se charge de propager les bonnes ondes.

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.
Chico Bernardes

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.
Gabriel Edé

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.