Au croisement d’une compilation de Fiona Apple et de la discographie de Karen Carpenter, Marina Allen vient de trouver sa place. Et c’est Fire Records (The Chills, The Lemonheads et tant d’autres) qui se charge de propager les bonnes ondes.

Découvrir une chanson de Marina Allen, c’est redécouvrir les sensations que l’on a eues quand on a écouté les chansons de Karen Dalton pour la première fois. On attend Fire Records au tournant pour le prochain disque des Chills. Le label londonien nous prend encore par surprise en nous proposant un disque d’une délicatesse qu’on ne croyait plus possible.

Marina Allen – Oh Louise !

Candlepower de Marina Allen sera disponible chez Fire Records le 4 juin 2021.

Marina Allen - Candlepower

Tracklist : Marina Allen - Candlepower
  1. Oh Louise
  2. Originale Goodness
  3. Belong Here
  4. Sleeper Train
  5. Believer
  6. Ophelia
  7. Reunion

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Lucy Gooch en Technicolor

Après le remarqué Rushing, Lucy Gooch sort son deuxième EP Rain’s Break chez Fire Records le 25 juin.
The Chills

[EXCLU] The Chills – Destiny

Martin Phillipps et ses Chills seront de retour en mai avec Scatterbrain chez Fire Records. SK* vous présente en exclusivité le clip de Destiny, le nouveau single de ce disque. Destiny Chills…

[EXCLU] Brigid Mae Power – Head Above The Water

Head Above The Water, le premier disque de Brigid Mae Power a séduit toute la critique anglo-saxonne et européenne. Mae Power est de retour avec une nouvelle vidéo pour Head Above The Water, fruit de la collaboration avec Jonny Sanders(Prehuman).

[EXCLU] Modern Studies – The Body Is A Tide

Auteur d’un joli disque publié au printemps (The Weight Of The Sun), les Modern Studies sont déjà de retour avec deux Eps. SK* vous propose de découvrir en exclusivité le clip envoutant de The Body Is A Tide.

[EXCLU] Modern Studies – The Falling Light

Auteur d’un joli disque publié au printemps (The Weight Of The Sun), les Modern Studies sont déjà de retour avec deux Eps. SK* vous propose de découvrir en exclusivité le clip envoutant de The Falling Light.

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…

Plus dans Découvertes

Entropie

Trop peu d’Entropie

Si les questionnements des Adolescentes de Sébastien Lifshitz vous ont touchés, si la liberté et l’insouciance de Caitlin et Fraser dans la solaire série de Luca Guadagnino We Are Who We Are vous ont bouleversés, vous serez séduits par le Teenager Summertime des quatre kids d’Entropie.
LAEL NEALE

L’aède Lael Neale

Sub Pop (Nirvana, Mudhoney, The Shins, Fleet Foxes et des dizaines d’autres) a signé Lael Neale. Et a bien fait…
Darc Rama

Lumineux Darc Rama !

Darc Rama en ce triste anniversaire n’a rien à voir avec Daniel (Darc). Davantage avec Robert (Smith) dont la sœur est la maman de Darc Rama et un père, Pearl Thompson, guitariste historique de The Cure.

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.
Chico Bernardes

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.
Gabriel Edé

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.