Catégories
Concerts (live reports)

The Hundred In The Hands & DMX Krew à La Machine

Serait ce suite à la défection de Venetian Snares ? Toujours est-il que nous étions peu nombreux ce soir à La Machine et c’est bien dommage car cette soirée était placée sous les meilleurs auspices avec The Hundred In The Hands et DMX Krew.

The Hundred In The Hands

Ca démarre plutôt calmement avec le live de The Hundred In The Hands, nouvelle signature de Warp en provenance de Brooklyn. Le label de Sheffield s’éloigne de plus en plus de ce qui a fait son succès par le passé. On nage ici en plein shoegazing même si le groupe revendique plutôt des influences underground dance en provenance de New-York, leur dance est alors à chercher plus du côté du CBGB que de Kid Creole. Eleanore Everdell a une jolie voix enjôleuse et l’on se laisse vite séduire par ce déferlement sonique qui emporte l’adhésion du public clairsemé.

The Hundred In The Hands – Dressed In Dresden

DMX Krew

DJ Wet assure la transition en mixant intelligemment galettes old-school electro, vieilleries house et tueries dancefloor plus actuelles avant que DMX Krew ne s’empare de la live-machine. Avec Edward Upton c’est 20 ans de musique électronique passée au filtre d’un joyeux drille qui viennent éblouir nos oreilles engourdies. C’est un vrai plaisir de le voir chanter « If you thougt it was drug, now you know you’re wrong, in future join and spectrum, we call it acieed !!!”. DMX Krew nous embarque à bord de son grand huit musical et le voyage bien qu’éprouvant est un véritable hommage à tout un pan de la culture musicale des ces 20 dernières années. Pour peu que votre culture ait un peu à voir avec l’acid-house, la techno et les raves telles qu’elles ont pu se pratiquer à Paris au début des années 90 les danseurs s’en sont donnés à cœur joie. Dommage que le live n’ait duré qu’une heure, j’aurais bien dansé toute la nuit moi…

Vous avez aimé ? Partagez !
1 réponse sur « The Hundred In The Hands & DMX Krew à La Machine »

C’était mercredi dernier cette soirée ? Si c’est le cas, à mon avis, c’est en raison des nombreuses affiches concurrentes que vous étiez peu nombreux ! C’est quasiment un record du nombre de live reports et galeries pour un jour donné sur le Hiboo…

Sinon Fred, je confirme pour la voix enjôleuse d’Eleanore Everdell ;-)

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Nick Talbot

[2007 – 2017] Gravenhurst passa à l’Ouest

Nick Talbot avait la particularité de tout faire très bien. Journaliste, producteur, Talbot était aussi un auteur de chansons hors pair. Signé chez Warp Records, Talbot officiait sous le nom de Gravenhurst au début des années 2000. Ultra prolifique, il signa en 2007 un album qui ne ressemble à aucun autre. The Western Lands dénotait […]
Gravenhurst - Offerings

Gravenhurst à la fête

Nick Talbot, premier de la classe Warp Records, se voit gratifier en ce début d’année scolaire. En effet, son label réédite les trésors cachés que sont ‘Flashlight Seasons’ et ‘Black Holes In The Sand’. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin Warp publie des inédits de la période 2000-2004. Classe, bonheur et Xanax.
Portrait : Nic Offer (!!!)

Portrait : Nic Offer (!!!)

Serait ce suite à la défection de Venetian Snares ? Toujours est-il que nous étions peu nombreux ce soir à La Machine et c’est bien dommage car cette soirée était placée sous les meilleurs auspices avec The Hundred In The Hands et DMX Krew. The Hundred In The Hands Ca démarre plutôt calmement avec le live de The Hundred In…
Autechre - Exai

Autechre – Exai

D shoQbx r5meri( bnc kjza8Mkrr… Tout ça pour dire qu’Autechre sort un nouvel album, attendu par toute une armée de blogueurs chiants et intellos comme si c’était l’album ultime du siècle de la décennie du millénaire.
PVT - Nightfall

Vidéo : PVT – Nightfall

On était sans nouvelles de PVT depuis Church With No Magic en 2010 où le format pop avait pris le pas progressivement sur l’expérimentation. Le trio australien revient avec un quatrième album, Homosapien et un premier titre en écoute, Nightfall (avec une pointe de français…) à télécharger légalement ci-dessous.
Gravenhurst - Circadian

clip : Gravenhurst – Circadian

Si vous avez besoin de douceur, The Ghost in Daylight, le dernier disque de Gravenhurst est fait pour vous. Circadian possède assurément un pouvoir hypnotique et quasi thaumaturge des bleus de l’âme. DiscographieGravenhurst
Grizzly Bear - Yet Again

clip : Grizzly Bear – Yet Again

Pour certains, un des disques de l’année, pour d’autres un des pires. L’ours sort du bois et chausse les patins avec Yet Again pour une symphonie de poche onirique et lynchienne mettant en scène un petit chaperon bleu.

Plus dans Concerts (live reports)

The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.
Kevin Morby @ Lune des Pirates, 11-02-2020

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ? […]
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes, […]