Archive, un happening à Paris

Vidéos : Archive live in Paris, 13.11.2010
Alain G - 20/12/2010

Les anglais Archive étaient à Paris le 13 novembre dernier. On aurait pu les voir au Zénith de Paris mais ils ont fait plus proche de leur public puisqu’ils ont joué dans un lieu qui n’est pas une salle de concert et qui se nomme Le Hangar de Marcel… C’est donc devant une poignée de chanceux, qui ont décroché leurs billets sur Pledge Music, que les quatre d’Archive vont jouer, sur une scène minuscule, en acoustique et on ne peut plus proche de leur public, sachant que certains sont venus de loin, très loin, du sud de la France, d’Allemagne, d’Espagne ou encore d’Angleterre, de vrais fans purs et durs et le groupe ne les a pas déçus.

Sir Alice

Avant de retrouver Archive, Sir Alice a assuré la 1ere partie. Je ne connaissais pas Sir Alice, ce fut donc une découverte totale, comme j’aime, en chair et en os et pas sur un CD sans vie. Leur set commence tout en douceur, dans un style proche de FareWell Poetry (deux groupes qui partagent le même guitariste, Jean-Fabien Dijoud) guitares spatiales et violoncelle créent une ambiance étrange. Puis Alice Daquet se fait plus présente, et le set prend une dimension que je n’aurais pas imaginé, on est captivé par son charisme et on prend une claque.

Archive

Le groupe arrive dans une ambiance particulière, qu’on ne pourrait avoir sur un « vrai » concert : ils sont dans la salle avec le public avant d’arriver sur scène en le traversant. Tout parait simple et tous les membres d’Archive ont l’air on ne peut plus décontractés. Le set n’est interrompu que par une séance de questions posées, via de petits papiers, par les spectateurs, le petit gros plus sympa de la soirée, que l’on ne retrouve pas dans un concert classique. 13 titres plus tard, dans une ambiance assez magique, le groupe quitte la scène comme ils étaient arrivés, en traversant le public pour pouvoir tranquillement discuter avec eux.

Le HibOO et Soul Kitchen a donc eu la chance de filmer tout le concert et nous vous proposons trois titres en vidéo, extraits de leur dernier album « Controlling Crowds » (et de l’album « Lights »), Dangervisit, Kings of Speed et Lights.

Archive – Dangervisit (live in Paris)

Archive – Kings of Speed (live in Paris)

Vous pourrez retrouver Archive en France pour une série de concerts, du 22 au 29 janvier 2010, et cerise sur le gâteau, leur nouvel album « Live at The Geode » vient de sortir.

Date : 13 novembre 2010
Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
Commentaires

    Feel

    Trust

    Obey

    Petite coquille : Lights est sur l’album éponyme Lights et non pas dans le dernier album

    merci, je corrige

    avatar PhPh:

    Ces vidéos me rappellement pourquoi j’apprécie la musique d’Archive et que l’emploi de l’imparfait n’a pas lieu d’être.

    avatar PhPh:

    Je pensais « j’appréciais »

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Night Flight to Rouen

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Stupéfiant Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods in a good mood !

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».