Vidéo : Blake Mills – There Is No Now

Quand il ne joue pas avec Joni Mitchell, Bob Dylan, Norah Jones, Lana Del Rey ou enregistre les albums des autres, Blake Mills sort des disques intimes qui vous prennent par surprise. Jelly Road écrit en collaboration avec le génial et prolifique Chris Weisman vous accompagnera sur la route tout l'été.

Des faux semblants. Des miroirs déformants. There Is No Now commence comme une balade folk classique puis se métamorphose en un titre paisiblement groovy que l’on croirait improvisé alors qu’il est délicieusement ouvragé. Le temps se dilate, il est hors de ses gonds comme le soulignait Shakespeare. Le présent est éphémère et trompeur tout comme ce plan séquence de Justin Hopkins.

Jelly Road de Blake Mills est disponible chez New Deal Records / Verve Forecast.

Blake Mills – There Is No Now

Time unfolding is a trick
Like as if nothing’s gonna stick
I know something so strange
There is no now
There is no now

What you’re holding is a dream
But come on, brother, let it beam
Through every facet of space
That we know now
There is no now

There is no doubt
That you’re allowed
To paint your faint reflections
On the passing clouds
But time unfolding isn’t quick
Time unfolding is a trick
(Time unfolding is a trick
Like as if nothing’s gonna stick)

Time unfolding is a trick
Like as if nothing’s gonna stick
I know something so strange
There is no now
There is no now

Blake Mills - Jelly Road
Blake Mills - Jelly Road
  1. Suchlike Horses
  2. Highway Bright
  3. Jelly Road
  4. Skeleton Is Walking
  5. Unsingable
  6. Wendy Melvoin
  7. The Light Is Long
  8. Breakthrough Moon
  9. There Is No Now
  10. Press My Luck
  11. A Fez
  12. Without An Ending

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Plus dans Son du jour

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.