Disparition de Gladys Horton

Disparition de Gladys Horton C'est son fils qui l'a fait savoir via la Motown Alumni Association de Detroit, Gladys Horton des Marvelettes s'est éteinte dans les environs de Los Angeles à l'âge de 66 ans.


Gladys Horton n’était pas tout à fait une enfant mais pas encore une adulte lorsqu’elle a posé les pieds sur les marches de la gloire avec Wanda Young, Katherine Anderson, Juanita Cowart (qui a quitté le groupe après son premier tube), Georgeanna Dobbins et qui constituaient les Marvelettes. Une bien belle voix de Detroit et de son label phare vient de nous quitter. Une ville où, dès le lycée Gladys avait eu l’idée de monter une bande, baptisée The Casinyets avec quatre copines de chorale. Ensuite c’est la rencontre avec les boss de la Motown qui allait transformer la vie de ces merveilleuses avec la sortie du single « Please Mr Postman ».

Cela pourrait vous intéresser

Fakear-cluciebascoul-presspicture22

2X1 places pour Fakear au Transbordeur

Talisman le nouvel album de Fakear vient de sortir chez Nowaday Records et il le défendra sur scène en France et en Europe ce printemps avec un passage au Transbordeur le samedi 18 mars.

Plus dans News

H-bunrs-sunsestwine

Wine & Music

Vous aimez les vins naturels ? Vous aimez l’Auvergne ? Vous aimez le folk lumineux du Sunset Park d’H-Burns ? Ne ratez pas ce combo gagnant à La Belle Électrique de Grenoble le 1er juin, à la Cordonnerie de Romans-sur-Isère le 3 juin et à la Maroquinerie à Paris le 8 juin.
Sbastienschuller

La chaleur Schuller

On avait perdu de vue Sebastien Schuller depuis Heat Wave en 2014. Il revient faire son introspection au piano avec un nouveau disque auto-produit d’une douceur magistrale.
Chassol-imnotarealperson

Légendes !

De l’évidence. Chassol / Basquiat, Basquiat / Chassol. Deux magiciens, l’un des sons, l’autre des couleurs et vice versa.
Maneskintheloneliestcoverbymustinguette

Fleur solitaire

Violette alias Mustinguette aime Måneskin et elle a bien raison. Rush! le troisième album du gang romain est sorti en début d’année avec toujours cette énergie et cette gouaille frondeuse qui a conquis la planète. The Loneliest ferme le disque avec une ballade déchirante qui ne peut que toucher quand on est adolescente (ou pas).