Kevin Saunderson aka Reese & Santonio

Kevin Saunderson
Fallait pas l'embêter M. Saunderson. L'un des trois pères fondateurs de la techno n'est pas très content ces jours-ci. La faute à qui ? A deux dj's, si je puis dire, italiens nommés Supernova qui ont samplé sans penser à le créditer une seconde un titre pas tout récent "The Sound" sorti sous le nom Reese & Santonio en 1987.

Kevin Saunderson

Ce n’est pas nouveau que des tas d’apprentis dj’s samplent allègrement le catalogue d’autres dj’s de part le monde, ce qui est assez rare c’est lorsque supercherie parait si grosse que les auteurs réagissent. Il y a déjà eu un précédent à cette histoire lorsque Sony décide de sortir une version trance (aïe, aïe, aïe) du titre beau à en pleurer de DJ Rolando « Knights Of The Jaguar », c’est alors une levée de bouclier dans le petit monde de la techno qui s’organise, Sony se rétracte et envoie une lettre d’excuses à UR et tout rentre dans l’ordre. Kevin Saunderson là n’y va pas par quatre chemins et offre sur Soundcloud le titre de Supernova et un lien pour télécharger gratuitement son titre sur son site. Supernova a déjà réagi en expliquant qu’ils s’excusent mais que ce sample a été « trouvé » sur une librairie de sons par un « collègue » et ils pensaient vraiment que ce son était libre de droits. Ils expliquent encore qu’ils n’étaient que des enfants en 1987 et donc ne fréquentaient pas les clubs… J’ai vraiment du mal à les croire puisque ils écrivent encore qu’ils adorent la « old school » mais ne connaissaient vraiment pas ce titre, soit on aime une musique et on se penche sur son histoire, soit on la pille sans vergogne et sans respect. Ils ont définitivement pris la seconde option. Et qu’on ne vienne pas me soûler avec tous ces vilains artistes de techno qui samplent, pillent, volent des trésors de funk, soul, merengue ou je ne sais quoi… Ce refrain ne marche plus depuis longtemps…

Reese & Santonio – « The Sound”

www.kevinsaunderson.com

5 réponses sur « Kevin Saunderson aka Reese & Santonio »

Oui, c’est vrai : je suis d’accord avec l’idée que quelqu’un a avancée sur SoundCloud, à savoir que dans le cas présent, les gars de Supernova auraient dû appeler leur titre « The Sound (Kevin Saunderson remix) » ! Ceci dit, le sampling, et par extension le bootleg, est-ce pour autant « piller des trésors » ? Je ne serais pas aussi catégorique… On peut très bien adorer les versions originales, et trouver géniales leurs revisites ! J’ai même envie de dire qu’avec de la musique classique, ça le fait encore davantage ! Ainsi, j’adore les « Quatre Saisons » de Vivaldi : pour autant, lorsque j’ai découvert, en août dernier sur le HibOO, que les métalleux d’Angra avaient samplé cette œuvre, l’espace d’une vingtaine de secondes, dans leur titre « Evil Warning », je n’ai pas eu envie de crier au scandale, mais au génie ! C’est comme pour certains mashups, tel que DJ Zebra le décrivait dans son mix du 22 janvier : mélanger du Vivaldi avec du métal, sur le papier, on se dit « non, c’est pas possible, ça va pas le faire » ! Et puis quand on écoute le résultat, en fin de compte… eh bien on est over agréablement surpris par un mélange aussi harmonieux !!

Désolé de me sentir un petit peu obligé de te soûler, Fred… ;-)

1) Vivaldi est dans le domaine public, donc tu peux faire ce que tu veux des partitions
2) ce qu’a fait Supernova a un nom ça s’appelle du plagiat. Et en plus leur titre est moins bon que l’original, donc aucun intérêt
3) tu veux pas nous lâcher avec ton DJ Zebra ? Au passage, ce mec est plus fort pour le marketing que la musique vu qu’il ne fait rien de plus que n’importe quel DJ amateur

Je suis d’accord avec toi sur les points 1 et 2 : il est vrai que le cas d’Angra n’était pas forcément le meilleur exemple; le cas des bootlegs est en ce sens davantage représentatif de la problématique que pose Fred dans ce billet, s’agissant majoritairement d’artistes toujours vivants !

Quant au point 3… il tombe tout particulièrement mal cette nuit ! Certes, DJ Zebra a réalisé cette semaine un mix en phase avec la grande vague de « promotion » médiatique, pour reprendre le terme qu’il a lui-même employé, autour des 20 ans de la disparition de Serge Gainsbourg, et avec la sortie numérique du nouvel album de Radiohead : donc oui, largement orienté « marketing », et pourtant… Ce fut une véritable orgie musicale ce samedi soir entre 19 heures et 21 heures (enfin… la batterie de mon baladeur m’a lâchée à 20h40, pas de bol ;-)) mais au cours des 90 premières minutes, j’ai l’impression d’avoir entendu une sorte de synthèse de ses meilleures émissions depuis septembre 2009, rien que ça ! Un Zebramix d’anthologie donc, en ce 26 février 2011, qui j’espère sera très bientôt disponible en podcast, et que je t’invite tout de même à écouter ! En tout cas, mes 2 collègues qui en ont partagé quelques secondes avec moi à la sortie du taff ont adoré, et se sont ensuite ralliées au Mouv’ sur leurs trajets respectifs !!! Alors, « rien de plus que n’importe quel DJ amateur »… absolument pas d’accord : les mashups de débutants postés sur YouTube, pour la plupart, laissent grandement à désirer… la différence est notable avec les bootleggers de renommée internationale ! ;-)

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans News

Jeanfelzine-fanfiction

Jean qui rit

De la dérision. Jean Felzine serait-il le fabuliste de son temps à l’instar d’un autre Jean du 17ème ? Avec Fanfiction, sa causticité peint l’absurdité glacée de notre société du paraître et de la futilité.
Crmefrench1-tombird

Sabayon musical

Le duo magique Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay se reforme non pas pour un never ending tour autour de Jean Jacques G, mais pour présenter un dimanche sur deux à 10h un podcast revigorant centré sur la crème de la crème french de la scène musicale lyonnaise.
Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.