Rufus Wainwright : Supermayer Lost In Tiergarten

Vous ne refuserez pas une petite promenade dans le poumon vert de Berlin, le Tiergarten.

Rufus Wainwright

Surtout lorsque la balade se fait en si bonne compagnie que le multi talentueux américano-canadien Rufus Wainwright et que celle-ci est magnifiée par les orfèvres du son germanique Kompakt, j’ai nommé M. Mayer et M. Schaufler réunis pour l’occasion sous leur alias aux forts accents comics Supermayer. Cette petite flânerie commence plutôt bien, noyée sous des arpèges de violons et de pianos et se trouve dramatiquement transformée par l’arrivée de nos deux super-héros qui semble-t-il prennent un malin plaisir à emmener Rufus là où il ne souhaitait sans doute pas se rendre, sa voix se fait alors fantomatique mais il arrive à surmonter sa peur et à terminer sa chanson. Ouf, on craignait le pire pour lui mais tout est bien qui finit bien.

1 réponse sur « Rufus Wainwright : Supermayer Lost In Tiergarten »

En effet, surtout par ce beau temps, une telle proposition ne se refuse pas !!

Du Rufus Wainwright présenté par toi, Fred… j’ai cru halluciner !!! Et le fait est que cette collaboration était pour le moins inattendue… mais au final, effectivement, tout est bien qui finit bien ;-)

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Son du jour

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.