Dona Confuse @ La Machine, 21 mai 2011

Dona Confuse, pour fêter la sortie imminente de son second album, monte sur la scène de la chaufferie de La Machine du Moulin Rouge.

Dona Confuse

Rapidement, le ton est donné. Si c’est de la chaleur que tu cherches, va voir ailleurs. Le groupe de Toulouse envoie un post rock- électro teinté de post punk, quelques part à la croisée des chemins entre un 65 Dos et Explosions In The Sky.

En live, le chanteur au physique de lézard transgénique apporte un supplément inquiétant à une ambiance qui a déjà juste ce qu’il faut d’anxiogène. Sa voix s’intègre parfaitement aux compositions, comme un instrument parmi les autres, sans jamais voler la vedette. Mais c’est que derrière, ça joue, sévèrement.
Sur scène, l’énergie déjà bien présente en studio se déploie et les morceaux s’étirent ; mettant encore plus en avant le côté post rock du groupe. Et la sauce prend sans peine.

En fin de set, Dona Confuse nous gratifie d’un Here qui sera sans discussion possible le « tube » absolu de leur deuxième album. Si le morceau est probablement plus abordable que le reste de leur composition, il n’en reste pas moins d’une efficacité redoutable et d’une rare énergie.

Si un jour Wim Wenders faisait une version cyber punk de son Paris, Texas, il pourrait demander à Dona Confuse d’en faire la B.O.

Ghost Healers sortira le 26 Mais chez Le Son Du Maquis.

Date : 21 mai 2011
Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article
2 réponses sur « Dona Confuse @ La Machine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Chronique : Dona Confuse - Ghost Healers, Fascinating box

Dona Confuse – Ghost Healers, Fascinating Box

Après Broken Silver Cigarette in Tristan Da Cunha, le groupe toulousain Dona Confuse revient cette année avec son second album Ghost Healers, Fascinating Box. Si le groupe est toujours chez Le Son Du Maquis, pour ce deuxième opus ils sont distribués par Harmonia Mundi.

Appletop + Mina May + Jacques C @ La Flèche d’Or

Peu de monde dans les salles ce weekend, à croire que le festival des Inrocks a attiré la foule ?! Je passerai sur le concert de The Charlatans, au Trabendo, où seulement deux cents personnes étaient présentes. Evidemment les fans inconditionnels, sont sortis dithyrambiques, contrairement à moi ! J’ai trouvé que leur musique n’avait guère…

SK Session : Luc Vertige

Luc Vertige Il y a des rencontres musicales que l’on n’aurait jamais faites sans un intermédiaire, un ami qui vous fait écouter un pur morceau, un nouvel artiste, ou dans le cas présent Damien qui me propose de faire une SK Session avec Luc Vertige. Il a 47 ans et vient de sortir son premier…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…