Dona Confuse @ La Machine, 21 mai 2011 Dona Confuse, pour fêter la sortie imminente de son second album, monte sur la scène de la chaufferie de La Machine du Moulin Rouge.

Dona Confuse

Rapidement, le ton est donné. Si c’est de la chaleur que tu cherches, va voir ailleurs. Le groupe de Toulouse envoie un post rock- électro teinté de post punk, quelques part à la croisée des chemins entre un 65 Dos et Explosions In The Sky.

En live, le chanteur au physique de lézard transgénique apporte un supplément inquiétant à une ambiance qui a déjà juste ce qu’il faut d’anxiogène. Sa voix s’intègre parfaitement aux compositions, comme un instrument parmi les autres, sans jamais voler la vedette. Mais c’est que derrière, ça joue, sévèrement.
Sur scène, l’énergie déjà bien présente en studio se déploie et les morceaux s’étirent ; mettant encore plus en avant le côté post rock du groupe. Et la sauce prend sans peine.

En fin de set, Dona Confuse nous gratifie d’un Here qui sera sans discussion possible le « tube » absolu de leur deuxième album. Si le morceau est probablement plus abordable que le reste de leur composition, il n’en reste pas moins d’une efficacité redoutable et d’une rare énergie.

Si un jour Wim Wenders faisait une version cyber punk de son Paris, Texas, il pourrait demander à Dona Confuse d’en faire la B.O.

Ghost Healers sortira le 26 Mais chez Le Son Du Maquis.

Date : 21 mai 2011

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
2 réponses sur « Dona Confuse @ La Machine »

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.