Martin Patiño : Hommage à la Sodomie

Martin Patiño : Hommage à la Sodomie Avec un titre pareil on pourrait s'attendre à une ode indus-EBM plutôt musclée. Que nenni, "Hommage à la Sodomie" est un petit bijou de deep-house velouté et délicat qui ne cesse de vous entraîner dans une douce torpeur, latine bien entendu.

Martin Patiño

Le track titre évoque pour moi une balade mélancolique sur les rives du Río de la Plata ou du Tage par exemple en songeant à un ailleurs lointain et inaccessible. Les violons tristes et le piano langoureux prennent le dessus sur les nappes électroniques par petites touches discrètes. Lorsque le beat déboule c’est une douce libération pour le corps et l’âme. Les remixes sont inégaux, celui de X-Press 2 n’apporte pas grand chose de plus à l’original et a un même un petit côté progressive trop daté pour réellement convaincre. Celui de Joash, beaucoup plus sombre et hypnotique fait mouche pour une longue dérive épique.

https://soundcloud.com/martin-patino/martin-patino-hommage-a-la

Martin Patiño - Hommage à la Sodomie

1 réponse sur « Martin Patiño : Hommage à la Sodomie »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Bethgibbons-reachingout

Vidéo : Beth Gibbons – Reaching Out

On n’attend plus Portishead dont on doute un retour discographique alors on se contente de la diva du Devon, Beth Gibbons qui sort un album solo, Lives Outgrown le 17 mai chez Domino Record.
Jay-jayjohanson-finally

Vidéo : Jay-Jay Johanson – Finally

Finally est enfin mis en images. Ce titre sensuelo-envoûtant de notre dandy suédois préféré, Jay-Jay Johanson méritait cet écrin en noir et blanc réalisé par Renata Litvinova.

Plus dans Son du jour

Louisdurdek-unnamedroad

[EXCLU] Vidéo : Louis Durdek – Unnamed Road

Louis Durdek nous promène sur son chemin de traverse. « On t’accompagnera si tu trouves ta route » écrivait Eugène Guillevic, avec ce titre, on suit Louis Durdek jusqu’au bivouac et davantage.
Ltrangleuse-lespins

[EXCLU] Vidéo : L’Étrangleuse – Les Pins

Ambiance Argile de L’Étrangleuse sera t-il le remède à la morosité ambiante ? Les mantras de leur nouveau disque nous font sortir des ornières en explosant les œillères musicales.