Wild Nothing remet le couvert

Wild Nothing
Wild Nothing, sympathique groupe virginien, prend un tournant éclairé. Il quitte la division des The pains of being pure at heart (déjà relégué depuis belle lurette) et fonce vers des sphères plus vertigineuses.

Wild Nothing

Wild Nothing et son leader donnent enfin une suite à leur premier album Gemini. Ce dernier contenait une des meilleures chansons de 2011, Chinatown. On quitte la pop vaporeuse et les soufflements pour tomber dans une promenade classique et rêveuse. Épaulé par Andrea Estella des Twin Sister, Jack Tatum prend du muscle et pourrait damer le pion aux Drums and co.

Wild Nothing – Nowhere

https://soundcloud.com/ctracksbk/nowhere

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Wild Nothing - Indigo

Wild Nothing – Indigo

Bonne nouvelle pour toutes les rêveuses et tous les rêveurs : Jack Tatum revient très en forme avec un disque de Wild Nothing.
DIIV - Is the Is Are

DIIV – Is The Is Are ?

Après quelques arrestations et quelques changements de personnel au sein de DIIV, Zachary Cole Smith a enfin trouvé le temps de donner une suite à Oshin (2012).
Wild Nothing- Life Of Pause

Wild Nothing se dédouble

A l’écoute des deux premiers extraits de Life Of Pause, on se dit que le père Tatum est toujours aussi doué pour faire des singles pop de première catégorie. Celui qu’on avait découvert il y a quelques années avec Chinatown continue son petit bonhomme de chemin et refuse d’être rangé dans la case « pop aérienne ».

Plus dans News

Pomme Consolation

Enfants du maïs

Une Pomme dans un jardin, quoi de plus logique. C’est le morceau qui ouvre son nouvel album consolation après une brève introduction et qui nous plonge dans la farandole de notre propre enfance.
Station44radiosilence

Silence radio

Bleu le nouvel EP de Station 44 sort demain, en attendant on écoute Radio Silence le premier titre de ce duo charentais.
Hermanosgutierrez

Brothers in arms

Offrez vous à peu de frais les grands espaces grâce aux frères Gutiérrez qui ont enregistré leur nouvel album, El Bueno Y El Malo dans les studios Easy Eye de Dan Auerbach.
Dasilva-lessence

Da Silva pas mort !

il y a du Munch dans ce cri de Da Silva, dans cette essence qui risque de bientôt s’enflammer à moins de s’envoler loin de notre bazar cacophonique pour retrouver la mère nature.