Catégories
News

Wild Nothing remet le couvert

Wild Nothing

Wild Nothing
Wild Nothing

Wild Nothing, sympathique groupe virginien, prend un tournant éclairé. Il quitte la division des The pains of being pure at heart (déjà relégué depuis belle lurette) et fonce vers des sphères plus vertigineuses.

Wild Nothing

Wild Nothing et son leader donnent enfin une suite à leur premier album Gemini. Ce dernier contenait une des meilleures chansons de 2011, Chinatown. On quitte la pop vaporeuse et les soufflements pour tomber dans une promenade classique et rêveuse. Épaulé par Andrea Estella des Twin Sister, Jack Tatum prend du muscle et pourrait damer le pion aux Drums and co.

Wild Nothing – Nowhere

http://soundcloud.com/ctracksbk/nowhere

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Wild Nothing - Indigo

Wild Nothing – Indigo

Bonne nouvelle pour toutes les rêveuses et tous les rêveurs : Jack Tatum revient très en forme avec un disque de Wild Nothing.
DIIV - Is the Is Are

DIIV – Is The Is Are ?

Après quelques arrestations et quelques changements de personnel au sein de DIIV, Zachary Cole Smith a enfin trouvé le temps de donner une suite à Oshin (2012).
Wild Nothing- Life Of Pause

Wild Nothing se dédouble

A l’écoute des deux premiers extraits de Life Of Pause, on se dit que le père Tatum est toujours aussi doué pour faire des singles pop de première catégorie. Celui qu’on avait découvert il y a quelques années avec Chinatown continue son petit bonhomme de chemin et refuse d’être rangé dans la case « pop aérienne ».

Plus dans News

Tindersticks-Press-Photo-2021-1280x720-1

Can’t stop the Tindersticks

Se réinventer. Comment ne pas se répéter quand on a une discographie impeccable. En balançant un titre de 11 minutes totalement addictif à écouter lors de vos siestes crapuleuses ou lové à l’arrière des taxis.
Spain

Love in Spain

Josh croit encore en l’amour, il en faut. Love in vain, in pain, in Spain. Ce nouveau titre est dédié à la mémoire de ses grands parents George et Trudy David.
Lachinos - America Lachina

Les Lachinos se lâchent !

On pourrait croire que les Lachinos rendent hommage à notre grognon national, notre Jean Pierre, notre ami Bacri avec ces deux titres enlevés, Fêtes de Mes Morts et Cáncer del Colon lui qui avait le sens de la fête et que le crabe nous a ravi.
Nino

Oh Nino !

Nino nous manque car on partage son blues des rues désertes et ses questions existentielles.
Piers ©Julien Mignot

S’en sortir

La beauté a un nom est c’est Piers Faccini. Fall or to be reborn nous questionne t-il. On cherche tous un peu cette porte de sortie pour éviter la routine, les emmerdes, les échecs.
Crimi - Julien Lesuisse Marion Bornaz

La chaleur Crimi !

On aurait dû voir Julien Lesuisse avec son nouveau projet Crimi à Jazz à Vienne ou aux Trans Musicales de Rennes. On attend donc en mars sur le label Airfono un premier album Luci e guai avec ses acolytes Cyril Moulas (guitare), Brice Berrerd (basse) et Bruno Duval (batterie).
Didier Super - Rire Une Dernière Fois Avant La Fin Du Monde

Didier vous souhaite une bonne année

On devait passer un Super moment avec Didier au théâtre Comédie Odéon à Lyon car il est bien plus marrant que tous ces comiques de merde et puis la peste cholérique s’est abattue sur la France sans chars et ligne Maginot.