Catégories
News

La carte Albini

H-Burns enregistre au studio Electrical de Chicago

Le dromois H-Burns est un infatigable voyageur avide d’expériences nouvelles et surtout de rencontres. Après avoir tourné l’an dernier avec le grand Chris Bailey de The Saints pour jouer le formidable Stranger, il enregistre son quatrième album avec monsieur Steve Albini dans le mythique studio Electrical de Chicago. Et il le fait pour de très bonnes raisons comme il l’explique sur son nouveau site :

Aller voir Steve Albini en 2012, pour quoi faire ? Hypothèse numéro un : se payer le frisson nouveau riche d’être produit par l’homme derrière Nirvana, les Pixies et PJ Harvey – mauvaise réponse. Hypothèse numéro deux : pour jouer au poker en ligne et causer recettes de cuisine avec le nerd le plus gentil de l’histoire – encore raté, quoique. Hypothèse numéro trois : parce que lorsqu’on souhaite enregistrer un vrai disque de groupe, tout en prises live et jeu serré, le légendaire studio Electrical de Chicago reste encore la meilleure adresse qu’on puisse trouver de ce côté-ci de l’humanité.

Off The map sortira dans les frimas de l’hiver et sera précédé dès la rentrée par 6 Years, un EP en vinyl et digital. Il sortira en édition limitée à 500 exemplaires et comportera quatre titres des sessions avec Steve Albini, dont 3 inédits qui ne figureront pas sur l’album et une démo à télécharger, Stubborn.

Discographie

Steve Albini
Steve Albini

L’univers boisé d’H-Burns demeure mais le son s’étoffe avec des cuivres à la Beirut et des guitares tendues. Contrairement aux autres artistes qui ont tout donné avec le premier album et sont à la peine par la suite, H-Burns risque bien de livrer un des disques de l’année toujours accompagné dans ses aventures de Jonathan Morali de Syd Matters. Ce nouveau disque sortira sur le nouveau label Vietnam crée par le magazine décalé So-Foot qui n’en finit plus de faire des petits avec So Film pour le cinéma.

Trombones pour H-Burns
Trombones pour H-Burns

H-Burns sera en concert en France à la rentrée, le 14 Septembre à La Bobine à Grenoble pour la release party du EP, le 16 Septembre à la Gare St-Sauveur à Lille, le 11 Octobre au Centre Culturel de Viviers (07), le 19 Octobre à La Laiterie à Strasbourg (avec Hugh Coltman et Baden Baden), le 23 Novembre au Marché Gare à Lyon, le 3 Décembre au Totem à Chambéry, le 7 Décembre au Summum de Grenoble (avec Dionysos), le 13 Décembre au Tremplin à Beaumont (63).

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
H-Burns

Thanks for the show

Merci Arte pour ce concert capté le 7 juillet 2021 au festival Days Off. L’art de la reprise est difficile, celui de l’hommage encore plus. Renaud Brustlein bien entouré revisite Léonard Cohen avec amour et déférence en chantant les « Master Songs » du maître canadien.
Mattiel_annecy_brise glace_03sk

Photos : Mattiel & H-Burns @ Le Brise Glace, Annecy | 29.09.2019

Le dromois H-Burns est un infatigable voyageur avide d’expériences nouvelles et surtout de rencontres. Après avoir tourné l’an dernier avec le grand Chris Bailey de The Saints pour jouer le formidable Stranger, il enregistre son quatrième album avec monsieur Steve Albini dans le mythique studio Electrical de Chicago. Et il le fait pour de très bonnes raisons comme il l’explique…
H-Burns

M. H-Burns

« Les mecs seuls sur scène sont les plus forts. » La preuve en a été faite avec Jason Molina à l’époque de Songs: Ohia. Et cette maxime est toujours vraie aujourd’hui grâce à Bill Callahan et Renaud Brustlein aka H-Burns. Auteur d’un des disques de l’année (Midlife), H-Burns est venu jouer ses belles chansons, accompagné de […]
H-Burns feat. Kate Stables - Sister

This is the hit : H-Burns & Kate Stables

Il y a des duos de pure convenance pour faire joli sur les disques d’artistes en mal d’inspiration. E il y a des duos de pure connivence où deux artistes vous saisissent d’émotion. C’est évidemment le cas pour ce Sister d’H-Burns et Kate Stables.

Power to H-Burns !

Du 3 au 13 juillet 2019 se tiendra la dixième édition du festival Days Off avec une belle programmation. On pourra aller voir Kraftwerk 3D, Thom Yorke, Charlotte Gainsbourg, Cat Power, Jónsi (Sigur Rós) et bien d’autres. Et on ne cache pas notre impatience pour le concert Cat Power le 4 juillet 2019. La première […]

Plus dans News

clairedaysthechoir-mysisterclaire

Au cœur de Claire

Marie Desplechin soutient que « penser est une affaire intime. » Pour Claire Days c’est chanter. Chanter avec grâce, délicatesse, tendresse les affres intérieurs, les effrois enfouis, les douleurs endormies.
Wet Leg

Belles gambettes

C’est le buzz du moment dans la musique populaire et c’est mérité. Wet Leg en deux morceaux séduit la planète indie.
Mathieu Boogaerts - Guy Of Steel

Inoxydable Mathieu Boogaerts !

Oubliez Iron man, notre gars Mathieu a du style. Notre gentleman cambrioleur d’émotions ambiance cuisine, chambre et salon et sera en tournée cet automne avec un concert salle Molière à Lyon le jeudi 14 octobre 2021.
Nick Wheeldon

[EXCLU] Nick well done !

Nick Wheeldon nous offre en avant première une des chansons de l’année avec l’histoire de sa création.
Handy Curse

Hey Handy Curse !

Demain sort, le premier album d’Handy Curse, projet solo de Samuel Roux (Bootchy Temple, Jaromil Sabor, 39th & The Nortons). SK* vous le propose en avant première dès ce soir.
Blondino - Sauvage amoureuse

Blondino, un paradis plus loin

On pourrait bien écrire sur Sauvage, amoureuse. La prendre à part, et au fond simplement la décrire. On pourrait. Cela aurait-il du sens ? Peut-être. Pas sûr. Tant les chansons de Blondino rentrent dans des espaces plus grands, plus vastes.