Catégories
News

The Pastels ressortent leurs pinceaux

The Pastels - Slow Summits
The Pastels - Slow Summits
The Pastels – Slow Summits

Point de trêve des confiseurs dans la musique, on attend la prochaine sucrerie optimiste des Pastels, Slow Summits pour 2013. On était en hypoglycémie mélodique depuis la fin des 90′ avec seulement une compilation et une BO. On attend donc avec impatience le retour de Stephen Pastel et pas seulement parce qu’il soutient Frànçois & The Atlas Mountains ou Veronica Falls.

The Pastels – Slow Summits

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Frànçois & The Atlas Mountains - Coucou

Vidéo : Frànçois & The Atlas Mountains – Coucou

Tous les étudiants d’Histoire Géographie circa 1990 connaissent l’assomante banane bleue popularisée par Roger Brunet dans son dictionnaire critique, Les Mots de la géographie et oubliée depuis. Frànçois Mary aussi qui grâce à ce talisman se métamorphose en Pépito bleu.
The Pastels (copyright The Pastels)

[1997 – 2017] Illumination, la toile de maître des Pastels

En 1997, les Pastels entrèrent en studio pour donner naissance à Illumination, leur quatrième album. Deuxième album pour Domino (qui les soutient comme aucun autre label ne soutient ses groupes), Illumination est un disque où les Pastels prennent tous les risques. Stephen McRobbie arrive à conserver l’A.D.N. des chansons des Pastels mais offrent à ces…
Fnac Live 2017

Fnac Live : du live gratuit !

La 7ème édition du Fnac Live aura lieu du 6 au 8 juillet 2017 sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris, fidèle à sa gratuité !
Les Nuits de Fourvière 2017

Ovaire toutes les Nuits (de Fourvière)

Le festival des Nuits de Fourvière vient de dévoiler sa riche programmation qui cette année s’intéressera aux identités multiples, à l’ailleurs les visuels de la photographe suisse et guinéenne Namsa Leuba.

Plus dans News

Andrea Laszlo De Simone — Vivo

Immenso Laszlo !

On aurait du voir Andrea Laszlo De Simone sur les scènes françaises cette année, on se contente d’un nouveau titre thaumaturgique, mieux que tous les vaccins réunis, un slow langoureux qui rassure, une claque de douceur qui permet un voyage immobile grâce à son site internet vivo2021.tv. « Je vis de mon désir de vivre. » écrivait…
Maxwell Farrington & Le SuperHomard

L’avenir radieux de Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Réunis autour de passions communes très seines (à savoir Lee Hazlewood, Scott Walker & Frank Sinatra), Maxwell Farrington & Le SuperHomard rejoignent l’écurie bordelaise Talitres pour un disque qui devrait séduire les amoureux des trois rois mages précédemment cités.

[EXCLU] Brigid Mae Power – Head Above The Water

Head Above The Water, le premier disque de Brigid Mae Power a séduit toute la critique anglo-saxonne et européenne. Mae Power est de retour avec une nouvelle vidéo pour Head Above The Water, fruit de la collaboration avec Jonny Sanders(Prehuman).

Blondino, ligne d’espoir

La cosmonaute Blondino a atterri. Au milieu d’un no man’s land pas très chouette, cerné entre un avant que l’on fuit et un vague plus tard dont on aimerait deviner les contours. Blondino a atterri là, au milieu de ceux perdus entre les lignes. Au milieu de ceux qui n’y croient plus. Parce qu’entre les…
Richard Walters

[EXCLU] Richard Walters – Unconditional

On est fan inconditionnel de Richard Walters depuis une fameuse SK* session qui on l’espère aura une suite. En attendant on découvre en avant première son nouveau titre concentré de sensibilité.
Iceage

Iceage fait Boom Boom

Et de cinq pour les Iceage ! Nouveau disque des Danois au printemps qui s’annonce comme très frais.
La Cabane de Baldwin

En Cabane !

Que font les suisses de La Cabane de Baldwin durant les heures sombres de l’occupation covidienne ? Ils regardent un drôle de programme télé tout en l’accompagnant de leur bande son spleenétique.