Be Quiet parle

Be Quiet (photo Sophie Jarry)
Louis - 18/12/2013

La place des Quinconces pourrait bientôt se transformer en Hacienda glacée avec la sortie du nouvel E.P des Be Quiet, le bien nommé Affliction. On vous aura prévenu…
Quelques pincées de Joy Division et quelques grésillements de Sonic Youth. Be Quiet pourrait faire du tort à la morosité ambiante en lui creusant sa tombe.
Direction le froid, l’Angleterre et Ian Curtis Station.

Be Quiet (photo  Sophie Jarry)
Be Quiet (photo © Sophie Jarry)

Be Quiet

On parle de cold wave et de shoegaze mais avec la pochette de Primal fait penser à l’album Pretenders des The Pretenders. Vous pouvez nous expliquer votre choix et l’histoire de cette pochette ?

Be Quiet : Cette pochette a été faite pendant le clip d’Infancy. Nous n’avions aucun visuel pour la sortie de notre premier E.P puis Eliott (réalisateur du clip et photographe du groupe) a eu l’idée de reprendre tout simplement une des images de la vidéo puis de la retravailler. L’idée était encore une fois d’avoir quelque chose d’assez simple et qui soit à l’image du groupe. Ce côté « flou » dans la photo est une caractéristique que nous avons par la suite décidé de conserver pour Be Quiet, elle est à l’image de notre son et par conséquent nous paraît illustrer notre musique. Nous n’avions nullement l’intention de présenter une pochette appartenant à un quelconque courant musical mais plutôt une image qui nous représente dans l’ensemble.

Be Quiet est une démocratie ou une dictature ? Qui écrit ? Qui décide ?

Be Quiet : Certainement pas une dictature. En ce qui concerne la composition je me charge d’écrire la musique ainsi que les textes, mais le tout est entièrement retravaillé et largement amélioré en groupe. Par expérience nous nous sommes rendus compte que la composition à plusieurs ne nous réussissait pas, alors une idée est amenée, puis nous la développons en fonction des envies de chacun jusqu’à ce que nous soyons satisfait du résultat final. C’est donc le groupe qui décide.

Qui a introduit l’influence Shoegaze dans le groupe ?

Be Quiet : Au fil du temps nous avons gagné en maturité et avons appris à nous connaître presque parfaitement. De ce fait les goûts changent, évoluent et nous conduisent à réellement savoir ce que nous voulons pour Be Quiet. C’est une quête identitaire qui finalement reflète ce qui se passe dans la tête de chacun des membres ; notre musique s’accorde avec nos personnalités respectives et nous ont mené à grandir dans un univers commun qui s’apparente au shoegaze. Il s’agit donc du terme général désignant nos préférences musicales à tous.

Quels changements avez vous opérés entre l’enregistrement de « PRIMAL » votre premier E.P et le nouveau « AFFLICTION » ?

Be Quiet : Il y a eu très peu de changements entre les deux EP. À la fin de l’enregistrement de PRIMAL nous semblions être satisfaits de notre façon de travailler et de faire avancer les choses. Il s’agit en revanche d’un travail conséquent en amont, il à fallu que nous trouvions une méthode efficace ainsi que notre propre rythme. Finalement, cette manière de procéder nous a permis de rapidement trouver un successeur à notre premier quatre titres : AFFLICTION.

Be Quiet – Function

Comment s’est fait le choix de votre producteur Antoine Gonzales ?

Be Quiet : Nous sommes arrivés dans les studios de l’Atelier grâce à Jonathan du groupe John and the Volta. Antoine y est ingénieur studio là-bas ; nous avons donc commencé par enregistrer un premier titre puis étant très satisfaits du résultat nous avons décidé d’y produire l’E.P. Nous adorons sa façon de travailler, il est très bon et semble avoir définitivement compris ce que nous cherchions, ce qui n’est en soit pas négligeable et s’avère même être un gain de temps très précieux. Humainement aussi c’est une personne super !

Vous n’évoquez pas The Horrors dans votre biographie officielle. Pourtant, vous vous rapprochez plus ou moins de ce groupe. Vous en pensez quoi de ce groupe ?

Be Quiet : On ne peut pas le nier, les Horrors sont et seront toujours une sorte de modèle pour Be Quiet à ce stade où nous ne sommes encore qu’un très jeune groupe. La « ressemblance » vient aussi sûrement du fait que nous semblions avoir les mêmes influences, c’est notamment comme ça que je les ai découverts. Une partie de notre travail consistera également à se différencier d’un tel groupe, apporter notre petite touche personnelle; nous avons encore beaucoup de chemin à faire et ne serait-ce que nous comparer à eux me parait être très prétentieux. Nous sommes très admiratifs.

Quels sont les disques qui ont compté dans votre éducation musicale ?

Be Quiet : Nous avons chacun nos influences propres, mais de manière globale les disques de groupes comme My Bloody Valentine, Radiohead, Nirvana, Joy Division ou Sonic Youth ont toujours été à nos côtés tout au long de notre adolescence.

Ça veut dire quelque chose pour vous d’être un groupe de rock qui vient de Bordeaux ?

Be Quiet : Absolument, nous trouvons cela important de situer un groupe et notamment dans notre cas où nous sommes accompagnés par une structure bordelaise qui s’appelle la Pépinière du Krakatoa ; elle nous aide à avancer dans le bon sens, éviter les erreurs fréquentes que les groupes de notre niveau peuvent commettre et ainsi à nous frayer un chemin dans le monde musical bordelais dans un premier temps, puis nous permet d’accéder à un plus large réseau en nous exportant un maximum hors de notre ville d’origine.

Vous allez défendre votre EP sur scène. Une tournée est prévue ?

Be Quiet : Quelque dates à venir pour 2014 après la sortie de AFFLICTION le 20 janvier nous serons en concert le 25 à l’International à Paris, le 06 février à la Rock School Barbey de Bordeaux et la Paloma de Nîmes le 14 Mars

Be Quiet (photo : Sophie Jarry)
Be Quiet (photo © Sophie Jarry)

Top 10

1) L’album que vous avez détesté en 2013 ?

Tous: PLEIN

2) L’album de l’année 2013 ?

Louis : Boards of Canada -Tomorrow’s Harvest
Matei : Four Tet – Beautiful Rewinds
Quentin : Arcade Fire – The Reflektors
Benjamin : David Bowie – The Next Day
Pierre : Atoms For Peace – Amok

3) L’album le plus attendu de 2014 ?

Louis : Crystal Castles
Matei : Radiohead
Quentin : The Horrors
Benjamin : The Horrors
Pierre : The Horrors

4) Le producteur de vos rêves ?

Tous : Antoine Gonzales

5) La meilleure place dans une salle de concert ?

Tous : Sur scène.

6) New York ou Manchester ?

Tous : Manchester.

7) Peter Hook ou Bernard Summer ?

Tous : Peter Hook.

8) Unknown Pleasures ou Closer ?

Tous : Unknown Pleasures.

9) Le festival de vos rêves ?

Tous : The Walking Dead avec Nirvana & Joy Division.

10) Le livre de chevet des Be Quiet ?

Louis : Richard Brautignan – Un privé à Babylone.
Matei : John Irving – Le Monde Selon Garp.
Benjamin : Aldous Huxley – Les Portes de la Perception.
Pierre : Un bon vieux Conan Doyle.

photos : Sophie Jarry (sophiejarry.daportfolio.com)

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

SUZANE@Liswaya-020-0135_RT_HD

SLT Suzane !

Point de contrepèterie dans ce titre. Depuis un an Suzane renverse toutes les scènes où elle se produit et s’apprête enfin à sortir Toï Toï son premier album le 24 janvier chez 3eme Bureau qui va l’installer durablement dans le paysage musical, elle vient d’être nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie ‘Révélation…

5 questions à … Tiste Cool

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Tiste Cool qui sort un EP, Caïpiranha. Non, vous n’avez pas la gueule de bois. Il n’est pas triste ce mot…

Luna

[25] 23 minutes avec Dean et Mario

Deux ans après avoir vu jouer John Baumgartner et Sterling Morrison sur Bewitched, Dean Wareham et ses Luna s’enfoncent dans la pénombre des nuits new-yorkaises avec Tom Verlaine et Laetitia Sadier.

[1990 – 2020] Very Swell !

Il y a tout pile 30 ans, Swell posait solidement les bases de sa musique faussement nonchalante et pleinement envoûtante. Avec trois mélodies faites avec deux bouts de ficelle, David Freel ouvrait les années 90 de la plus belle des manières. En 1990, il avait tout dit quand tout restait à faire.

Abel Orion - Home Again

5 questions à … Abel Orion

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’ Abel Orion que l’on a découvert avec Home Again extrait de son EP Late Night Music. Il répond à nos cinq…

Biche Here Now

Sorti en avril 2019, La Nuit des Perséides de Biche fait son petit bonhomme de chemin et devrait faire les belles heures de 2020.

LUKASXCLARA-AKCOMMUNICATION-GUILLAUMEPLAS (16)

5 questions à … Lukas Ionesco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lukas Ionesco, découvert ans The Smell Of Us de Larry Clark (prochain proscrit ?). Il sort un premier album, Magic Stone…

Pete Astor

[1990 – 2020] Sublime Submarine

Ils sont tous les deux dans ce bar de Pigalle situé au 114 boulevard Rochechouart. Le premier est Peter Astor, ex leader de The Loft et de Weather Prophets. Soutenu mordicus par Creation Records, il s’apprête à sortir Submarine, son premier disque solo, et à prendre tout le monde de court avec. Le second est…

5 questions à … Doriand

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Doriand dans l’ombre d’un paquet de chansons et d’artistes que l’on aime (Keren Ann, Katerine, Peter Von Poehl, Edith Fambuena…) et…

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

arah Mikovski_Arsene Marquis_HD-3

5 questions à … Sarah Mikovski

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Sarah Mikovski de retour de Bora Bora en partance pour le Pôle Nord, son premier album à paraître le 14 février…

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Octave_Noire_presse2019_credit_Fabien_Tijou_2

5 questions à … Octave Noire

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Octave Noire qui de retour de Los Angeles s’apprête à sortir une nouvelle galette, non un monolithe pop le 14 février 2020…

Mélodie Lauret © Sarah Balhadere

5 questions à … Mélodie Lauret

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mélodie Lauret, jeune artiste de 19 ans sur qui on mise une pièce sans trop de risques tant son naturel et…

Yannick-Owen

5 questions à … Yannick Owen

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Yannick Owen, jeune artiste lyonnais fervent adepte de la six cordes et des mélodies ouvragées. Mais quand en plus on aime…

Le Punk voit la vie en rose !

Punk is not dead, Lexique franco-punk est un ouvrage collectif dirigé par Luc Robène et Solveig Serre qui regroupe 178 entrées/définitions élaborées par 50 contributeurs du monde universitaire et de la scène punk.

[1989 – 2019] Rire (et chanter) avec les Mighty Lemon Drops

En 1989, les Mighty Lemon Drops sont à la croisée des chemins. En 1988, World Without End a fait une percée conséquente dans les charts anglais et américains. Originaires de Wolverhampton, les hommes en noir avaient ce qu’il fallait pour faire la nique à Manchester et Liverpool.

A ne pas rater dans Interviews !