Vidéo : Emilíana Torrini – Tookah

Emilíana Torrini - Tookah
Douceur aquatique, quiétude amniotique, la sirène Torrini telle Thelxinoé nous enchante d'une voix veloutée à susurrer "Tookah, you're mine". Saurez-vous tel Ulysse y résister ?

Emiliana Torrini – Tookah

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Ohmadrid-doyouloveme

Vidéo : Oh ! Madrid – Do you love me

L’amour et ses questions existentielles. “Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ? » écrivait Albert Camus dans Le mythe de Sisyphe. Le duo Oh ! Madrid ne répond pas à cette question mais chante avec douceur les hésitations du cœur et de l’âme.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]

Plus dans Son du jour

Ohmadrid-doyouloveme

Vidéo : Oh ! Madrid – Do you love me

L’amour et ses questions existentielles. “Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ? » écrivait Albert Camus dans Le mythe de Sisyphe. Le duo Oh ! Madrid ne répond pas à cette question mais chante avec douceur les hésitations du cœur et de l’âme.
Brune-cesttouslesjours

[EXCLU] Vidéo : Brune – C’est tous les jours

On le sait depuis longtemps, les brunes ne comptent pas pour des prunes. Mais avec c’est tous les jours, Brune sort les (g)riff(e)s avec un nouveau titre puissant, un hymne à l’amour viscéral.
Automaticcity-lament

Vidéo : Automatic City – Lament

Attention, dinguerie visuelle pour le premier extrait du nouvel album d’Automatic City qui sort ce jour. Lament est un fantastique collage qui mêle Méliès à Jeff Koones signé Pauline Bricout.