Little Comets impact à venir

Little Comets
Pour commencer, une fois n'est pas coutume, parlons d'un aspect de leur musique frappant comme un rugbyman dans une fête de village : Little Comets c'est des paroles loin d'être écrites sur une serviette en papier au coin d'une table, au Mcdo. "Depose your vernacular, argot, Why have pride in a lyric when all the other songs go?"

La question est pertinente non ? Vous ne vous la posiez peut-être pas mais quand même ! Et puis c’était quand la dernière fois que vous avez employé le mot Vernaculaire dans une conversation ? Trop longtemps assurément. C’est comme les fruits et les légumes placez vernaculaire dans une phrase au moins trois fois par jour, vous verrez, vous vous sentirez mieux.

Little Comets – Salt

On rigole et ça paraît spécieux de s’attarder si longtemps sur ça mais ce soin apporté aux paroles c’est carrément de la littérature et c’est précisément quand la musique ne se contente pas de n’être que de la musique qu’on atteint quelque chose qui peut toucher au divin, ou au moins à l’humain et c’est déjà pas mal. Ça rappelle l’obsession de Roger Waters pour ses paroles chez Pink Floyd, ça rappelle que l’anglais n’est pas aussi pauvre que veulent nous le faire croire Miley et consorts, ça rappelle qu’il y a des groupes qui se saignent à l’ouvrage. Écouter une chanson que l’on sent bien ouvragée c’est tout de suite plus galvanisant, non ? Little Comets pour faire caricatural c’est un peu Gotye qui fait une conférence à normal sup’.

https://www.youtube.com/watch?v=PAouUEeqKr4

Parlons de choses plus bâtardes car nous sommes aussi dévoués à des affaires plus terrestres : le phrasé qui serpente, élastique, ne heurtant aucun écueil, jouissif. Évidemment cette voix d’enfant de chœur en pleine dépression nerveuse ça rappelle Sting, c’est ultrasensible, comme si un rien pouvait troubler l’équilibre. Le Sound Cloud est plein de bijoux en tout genre, plein d’intelligence et d’arrangements subtils. Pour l’instant les Anglais n’ont sorti que 2 albums et 3 E.P.. On en attend plus, le dernier date de 2012 et on attend que ça explose surtout.

https://soundcloud.com/littlecomets/the-daily-grind

Cela pourrait vous intéresser

Talisco-human

De la nature humaine

Retour sur terre pour Talisco avec un titre, Human qui annonce un nouvel album.
Initialsmb

Insatiable initials

Vous revenez d’une journée de boulot pas folichonne. Vous allumez la radio pour entendre la bornée vous expliquer les bienfaits d’une réforme qui défonce les jours heureux. Vous éteignez la radio. Et vous partez en quête de sérénité, d’ailleurs et vous tombez sur Initials MB et sa wah wah d’un autre âge.
Belleandsebastian-idontknowwhatyouseeinme

On respire avec Belle and Sebastian

C’est la bonne surprise du jour, Belle and Sebastian sort un titre en avant première de leur nouvel album, Late Developers ce vendredi 13 janvier chez Matador.
Enattendantana-sameoldstory

Vidéo : En Attendant Ana – Same Old Story

On avait été séduit par la douce indolence de Principia, parfait pour les courses de fond ou les siestes crapuleuses, En Attendant Ana nous offre une Same Old Story et nous invite à l’apéro.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.