Vidéo : Camp Claude – Lost and Found

Camp Claude - Lost and Found
Des philosophes triolistes ont écrit, "partir un jour sans retour", avec Camp Claude, on se perd et on se retrouve dans un mouvement perpétuel grisant et exaltant.

On savait que Diane Sagnier était accorte maintenant on sait qu’elle joue sur une Cort. Le riff lancinant, répétitif et hypnotique de Lost and Found emporte tout sur son passage comme un Hurricanes dont le titre est issu. Une montée en puissance pour un groupe qui risque fort de faire la pluie et le beau temps de l’année 2015.

En concert : le 6/12 aux Bars en Trans à Rennes, le 13/02 à l’Iboat à Bordeaux, le 9/04 au Point Ephémère à Paris, le 25/10 à L’Olympia à Paris

Discographie

Camp Claude – Lost and Found

Camp Claude – Hurricanes EP

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !
2 réponses sur « Vidéo : Camp Claude – Lost and Found »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Camp Claude - Golden Prize

Vidéo : Camp Claude – Golden Prize

Diane Sagnier ne crie pas encore victoire (de la musique) mais pourrait ramasser rapidement des lauriers avec ce Golden Prize en amuse bouche du premier album de Camp Claude, Swimming Lessons à paraître le 8 avril.
photos : Rock en Seine 2014 - 22/08/2014

Rock en Seine 2014 : live report du 22 août

Rock en Seine le vendredi 22, on y était (courtoisie de nos amis de chez Martini), retour sur quelques événements marquants qui ont traversé cette journée étrange. La rédaction tient à préciser que tout placement de produit serait fortuit et involontaire.

Plus dans Son du jour

thewavepicturaces-flightfromdestruction3

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.