Catégories
Concerts (live reports)

Nouvel an Belge : Phantom feat Lio + Cocoroyal au Trois Baudets (festival Attitudes Indés)

La petite salle intimiste des Trois Baudets était remplie ce samedi soir pour la prestation de Phantom feat Lio d’un public chaleureux et enthousiaste à l’idée de retrouver l’icône pop et glamour des années 80.

Cocoroyal

Première partie assurée par le non moins enthousiasmant groupe belge, puisque ce soir c’était le nouvel an Belge, Cocoroyal. Ces quatre là bricolent des chansons poignantes qui parlent de solitude, de tristesse, de silence, de mort mais aussi parfois d’amour et le font avec beaucoup de classe et de sincérité. N’étant pas un féru de folk, j’ai bien accroché à leur univers et la relative petitesse de la salle amplifiait la sensation de proximité avec le groupe. Bravo donc aux Cocoroyal et à quand une signature sur un label ?

Phantom feat Lio

J’avoue, le début du concert de Phantom, c’est-à-dire quatre titres, m’a un peu fait craindre le groupe méchamment bourrin. L’arrivée de Jacques Duvall puis de Lio, toute de noire vêtue, remet un peu les choses en place. Lio avec son franc-parler et sa fausse candeur nous entraîne dans son rock’n’roll garage déglingué qui n’a plus grand-chose à voir avec les mélodies synthétiques de sa jeunesse. Malgré tout, elle reprend, pour le plus grand plaisir de l’assistance « Amoureux Solitaires » et Banana Split » façon punk. C’est un grand moment de la voir s’époumoner sur « Ta cervelle est en grève mais ta grande gueule fait des heures sup’ ». « La veille de ma naissance » est une jolie balade qui fait se pencher Lio sur son passé alors que «Tout le monde m’aime » est sa façon à elle de régler ses comptes avec sa famille, ses « amis » et ses voisins… Après deux rappels, Lio, malgré l’insistance d’un jeune homme du public venu avec un vieux vinyl réclamant un tube, se prête gentiment à une séance de dédicaces.

Partager cet article
2 réponses sur « Nouvel an Belge : Phantom feat Lio + Cocoroyal au Trois Baudets (festival Attitudes Indés) »

vive lio c moi avec le disc de chauffeur suivez cet voiture tout ce kel fai lio et bon ttes c chanson son nikel jai hate a l’album le 12 octobre !!!! lio je taime vou aurai du me prendre en foto au public

À quand une signature sur un label pour Cocoroyal ? Quand on aura Ségolène présidente et des cocos au gouvernement :-))) Bon OK, re () ! On va essayer de ne pas faire une tradition des blagues à 2 euros de 3 heures du matin !! Non, sérieusement, très belle chanson en vidéo : et cette nomination aux Francofolies de Spa devrait les y aider… avant 2012 :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…