Promise and The Monster

Nous allons finir par prendre des actions chez Bella Union. Après avoir redonné vie à Mercury Rev, après avoir révélé au grand public BC Camplight avec l'allbum How to Die in the North, après avoir signé les excellents My Sad Captains, voilà que le label de Simon Raymonde s'apprête à mettre en lumière la scandinave Billie Lindahl alias Promise and The Monster.


Feed The Fire, le premier album de Promise and The Monster verra donc le jour au mois de janvier 2016 et devrait bénéficier d’une bonne distribution.
Enregistré avec Love Martinsen à Stockholm, Feed The Fire est annoncé comme un concept album qui fait la part belle à des influences sixties.

Le premier morceau, Time of the Season, fait son petit effet.
Et si Raymonde avait signé la petite cousine d’El Perro del Mar?

https://www.youtube.com/watch?v=bj03Q-vcNvI

Feed The Fire de Promise and The Monster sera publié le 22 Janvvier 2016 via Bella Union/PIAS.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « Promise and The Monster »

J’écoute Promise and the Monster depuis des années. Depuis leur premier album. Ça c’est le troisième album. Faut se renseigner un peu.

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.