Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.

Power to Liela Moss !

C’est toujours le silence radio chez les Duke Spirit. Mais en contrepartie, Liela Moss revient avec le successeur de My Name Is Safe In Your Mouth. Et ça c’est une très bonne nouvelle.

Tim Burgess – I Love The New Sky

Qu’est-ce qu’il y a de plus anglais que Tim Burgess ? Liam Gallagher passe pour un touriste allemand à côté du maître des Charlatans. Le leader de ce groupe de Manchester est anglais, lettré et sympathique. Et en plus il sort des disques fortement sympathiques.

BC Camplight – Shortly After Takeoff

Pour son cinquième album, Brian Christinzio aka BC Camplight a reçu la note maximale de 5/5 par le très chic The Guardian. Logique, cinquième album, cinq étoiles. Sauf que c’est tout sauf la logique qui anime Shortly After Takeoff, dernier volet de la trilogie commencée How To Die In The North et Deportation Blues…. On…

Le diable se cache dans les chansons de Tim Burgess

La règle est simple avec Tim Burgess. C’est bien simple, il ne s’arrête jamais. Quand il a terminé de jouer avec ses Charlatans, Burgess part en solo pour jouer à l’Américain. Il sera de retour en mai 2020 avec un nouvel album (très anglais pour le coup).

BC Camplight n’est pas HS

Découvert en 2015 grâce au magnifique How To Die In The North, BC Camplight sera de retour en avril 2020 avec Shortly After Takeoff, un disque de pop totalement allumée.

Ezra à nu

Non, ce n’est pas un hommage à l’immonde Gabriel Matzneff. Ezra Furman continue à se mettre à nu x 12 et clame haut et fort, I Wanna Be Your Girlfriend.

La chevauchée pop de The Soft Cavalry

Rachel Goswell n’a aucun défaut. Il y avait d’abord Slowdive et sa réapparition (impeccable) sur scène et dans les bacs des disquaires. Il y avait aussi Mojave 3, merveilleux trait d’union entre les années 90 et les années 2000. Et il y avait Waves Are Universal, son disque solo de 2004. Désormais, il y aura…

Le bon diagnostic des Two Medicine

Paul Alexander, bassiste de Midlake prend la tangente avec son projet et réchauffe les cœurs avec ses chansons. En attendant le prochain Midlake.

Liela Moss – My Name Is Safe In Your Mouth

Dans la série « sortie dont tout le monde se fout mais ce serait totalement con de passer à côté », le nouveau disque de Liela Moss est un cas d’école. Moss, qui est sans nul doute la meilleure chanteuse anglaise de ces dix dernières années, cesse de chanter pour les autres (Unkle) et écrit enfin pour…

Marissa Nadler – For My Crimes

Pour son huitième album, Marissa Nadler, celle qui voit tout en noir et blanc (enfin surtout en noir…), voit les choses en grand. Avec Angel Olsen et Sharon Von Etten en guise de choristes, Nadler déroule ici ses plus belles chansons.

Vidéo : John Grant – Love Is Magic

Vertiges de l’amour. Y croire encore ? Peut être mais sans en sortir indemne. John Grant affirme Love is magic dans un nouveau disque à paraître le 12 octobre et explique que « les paroles sont une capture de la vie de tous les jours des envies de douleur ».

BC Camplight – Deportation Blues

Américain expatrié en Angleterre, Christinzio aka BC Camplight a cru trouver le paradis à Manchester. Il y a trouvé en réalité la rédemption (parfaitement illustrée avec son précédent album How To Die In The North) et surtout l’enfer depuis que le Royaume-Uni a voté le Brexit. Notre Américain a réussi à échapper à Trump mais…

Here’s Johnny !

Le nouvel album de John Grant sortira le 12 octobre et à l’écoute de Love Is Magic, il n’y a pas que l’amour qui sera magique.

Laura Veirs – The Lookout

Un peu plus et on passait à coté du nouveau Laura Veirs. Heureusement que François Gorin a fait le boulot chez qui on sait pour nous rappeler d’écouter The Lookout !

Ce drôle d’oiseau de Jonathan Wilson

Après avoir fait revivre la magie du Laurel Canyon le temps de deux albums, Jonathan Wilson s’entiche des années 80 et de Talk Talk. Cela risque d’en surprend plus d’un.

Haut les coeurs avec My Sad Captains

Vous connaissez le job le plus cool du monde ? C’est être directeur artistique chez Bella Union. Dans le cadre de votre travail, vous devez sélectionner les singles du groupe My Sad Captains. Et c’est très facile car il y autant de singles que de chansons.

My Sad Captains – Sun Bridge

En 2014, les My Sad Captains d’Ed Wallis auraient dû devenir les maîtres du monde avec leur album Because Of Times. Évidemment les chansons de ces anglais sont restées la chasse gardée d’un cercle restreint d’esthètes.

Garde à vous My Sad Captains !

Trois ans après l’excellent Best of Times et après avoir totalement disparu des écrans radars, les My Sad Captains reviennent avec un nouvel album et une tournée… anglaise.

O Captains ! My Sad Captains !

Après trois ans de disette et quelques concerts, revoilà enfin les londoniens de My Sad Captains. Que le temps fut long… On se désespérait d’avoir des nouvelles d’Ed Wallis et de ses troupes. Bella Union vient d’annoncer la bonne nouvelle.

Le coup de cravache des Horse Thief

Cameron Niel et ses Horse Thief viennent de publier le successeur de Fear In Bliss et pourraient remporter le gros lot. Les chansons de Trials & Truths devraient prendre des parts de marché aux Band of Horses et ravirent les fans de My Morning Jacket. Entretien avec le responsable de ces faits de bravoure :…

Blau, c’est bio !

Fraîchement signé chez Bella Union, l’Américain Karl Blau a enfin les moyens de venir faire des concerts sur le Vieux Continent. Il sera présent le 21 septembre 2016 au Point Éphémère pour défendre ses reprises certifiées 100 % américaines.

Karl Blau is stayin’ alive

Karl Blau s’apprête donc à quitter Anacortes, un trou perdu de l’état de Washington, pour venir défendre Introducing Karl Blau, le disque qui l’a révélé au commun des mortels.

Karl Blau – Introducing Karl Blau

Mais comment le label Bella Union a-t-il dégoté ce cabot de Karl Blau ? Parce que dans le genre O.V.N.I, ce type est un modèle du genre !

Le beau cas de Karl Blau

Qu’il est cabot ce Karl Blau ! Il possède une discographie large comme les bords d’un chapeau de Texan moyen et il n’a pas osé franchir l’Atlantique. Le label anglais Bella Union se charge de prendre en charge le billet d’avion de Blau et va importer son nouveau disque, le bien nommé Introducing Karl Blau.

M Ward aime les filles

Le mot « girl » porte bonheur à M. Ward. Sur A Wasteland Companion, son précédent disque solo, Primitive Girl était le titre le plus réussi. Il risque d’en être de même avec Girl From Conejo Valley, le premier extrait de More Rain, son nouvel album.