Ce week-end a eu lieu la deuxième édition du Hamac Festival, un événement mêlant humour et musique, et ayant lieu en simultané dans plusieurs salles/endroits atypiques du 9ème arrondissement de Paris.

The Pirouettes @ Hamac Festival
The Pirouettes @ Hamac Festival

Mon choix en terme de live report s’était axé sur les Pirouettes, qui jouaient samedi à 19h sur un rooftop parisien.

The Pirouettes, sur SK* on aime bien parler d’eux, et pour ma part, ça faisait un moment que je voulais les voir en live !

Bon, les choses ne se sont pas forcément passées comme prévu, laissez-moi vous raconter cette expérience des plus épiques. Nous sommes samedi 2 juillet, il est 19h00 et j’arrive en courant à l’endroit du concert de peur de rater le début. Je suis accompagnée d’un pote qui les adore aussi, et qui paie sa place à la hâte lorsque nous arrivons. Quelle erreur n’avait il pas fait là. Après une chanson et demi d’un live qui s’annonçait incroyablement cool, à l’image des artistes et du cadre, tout s’est arrêté. Un déluge juste sur nos têtes aura eu raison de ce concert tant attendu, et ce en quelques minutes. Je suis bien déçue, j’espère qu’on se reverra les Pirouettes !

Les membres de l’organisation du Hamac Festival, très embêtés, n’ont pas pu rembourser le public, mais ont voulu nous dédommager en nous donnant accès au reste du festival, qui se passais au Lycée Jacques Detour, non loin, à Anvers. Voilà que ma soirée prend alors une tournure différente, et je me retrouve tout à coup à aller voir We Are Match et Housse de Racket (deux groupes que j’adore aussi, ça tombe bien), dans la cour d’un lycée.

Je rejoins donc le coeur du Hamac Festival, où se passent la majorité des festivités. L’intérieur de ce lycée parisien est très impressionnant, cour centrale ‘verdurée’, grands couloirs en pierres et alcôves, on se croirait dans un château. Un ‘village’ aux allures de kermesse y est installé, deux bars, un écran pour passer le match et quelques hamacs, il n y a visiblement pas foule. Il faut dire que le temps joue contre nous, qui aurait cru que les hamacs seraient mouillés un week-end de juillet ?

Je comprends aux premières notes jouées par les We Are Match que malgré les allures légères de ce festival, les ingés son n’ont pas blagué, le système son est puissant et la scène est bien équipée.

We Are Match @ Hamac Festival
We Are Match @ Hamac Festival

Tous entièrement vétus de noirs, les membres du groupes sont bien en place. Ils ont changé les We Are Match depuis la première fois où je les ai vus en concert dans un centre culturel à Barbès, début 2014. Ils se sont affirmés. Shores, leur dernier opus sorti en 2015 m’en avait déjà donné l’impression, mais ce concert me l’a confirmé, ils jouent peut-etre dans une cour de lycée, mais en tout cas dans la cour des grands. Ils vivent chaque chanson entre puissance et volupté, bien souvent les yeux fermés, ils font corps avec la musique.

Ils nous balancent parfaitement ce qu’on attend, aussi bien des titres de Relizane que de Shores, de Shark à Old Chimneys en passant par Animals, et on se laisse porter par leurs ondulations synergiques et sonores avec délectation. Ils finissent en beauté, balançant micros et instruments, mais partent sans se retourner, sans un rappel, dommage, parce que du coup on reste un peu sur notre faim.

Heureusement, ce qui arrive derrière finira grandement de nous rassasier : les très drôles Housse de Racket vont mettre le feu bien comme il faut.

Pierre, le chanteur à mèche tout petit et fin en K-Way léopard, et son exact opposé Victor, le batteur aux allures de gros nounours, font la paire sur la scène du Hamac. Un concert étonnant et détonnant qui leur va tellement bien, ils ouvrent sur Encore et le public est conquis d’office. Je me suis demandée au début s’ils arriveraient vraiment à occuper aussi bien l’espace que les cinq lurons précédents de We Are Match, mais ça le fait sans problème, ils ont la prestance d’une équipe de rugby à eux seuls !

Victor nous raconte qu’il est ému de jouer ici, car son premier appart’ parisien d’ il y a 13 ans déjà, se situait juste en face, avenue Trudaine également, là où ils ont écrit quelques unes de leurs premières chansons ! D’ailleurs il va même être doublement ému quelques minutes plus tard, lorsque le public scandera à tue-tête « joyeux anniversaire » en son honneur, on se croirait presque devant Italie-Allemagne à ce moment là, vu l’engouement et les cris ! En tout cas, entre le lieu et la date, voilà un live que le batteur n’oubliera probablement pas de si tôt.

Musicalement ils balancent bien comme il faut, veulent tester nos « dons de clapeurs » et nous font voter entre morceaux « foufous » ou « balades de beaux gosses », bref, ils nous communiquent leur grain de folie.

Housse de Racket – The Tourist

Mention spéciale pour leur interprétation de The tourist, Aquarium, et surtout Synthetiseur qui finira de nous achever en rappel ! Seul regret, on n’aura pas eu TGV !

Bon, ma première expérience du Hamac Festival aura été pour le moins inattendue, mais j’en sors ravie, quelle belle programamtion pour un festival aussi jeune, et une ambiance très sympa. J’espère qu’il y aura encore bien d’autres éditions de ce festival « culturellement détendu » qui met à l’honneur le 9ème arrondissement de Paris, une belle initiative que l’on devrait d’ailleurs suivre un peu partout.

Hamac Festival – Teaser

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Cabourg 2019

Cabourg Amour Toujours

Proust serait-il venu au festival Cabourg Mon Amour s’il avait pu ? Ce qui est certain c’est que l’on trouvera de nombreuses jeunes filles et jeunes hommes en fleur pour cette 7ème édition du festival qui aura lieu les 28, 29 et 30 juin sur la plage de Cap Cabourg.
Fnac Live 2017

Fnac Live : du live gratuit !

La 7ème édition du Fnac Live aura lieu du 6 au 8 juillet 2017 sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris, fidèle à sa gratuité !
The Pirouettes @ Soirée Néo Pop, la Maroquinerie, Paris, 18/01/2017

Néo pop à la Maroq’

En ce début d’année 2017, si le froid peut freiner les ardeurs lorsqu’il s’agit d’aller voir des concerts, il y a tout de même des soirées qui réchauffent les cœurs, et c’était le cas du « quatre-en-un » proposé par Radio Néo pour sa première soirée Néo Pop le 18 janvier dernier à la Maroquinerie.
The Pirouettes - Dans le vent d'été

Vidéo : The Pirouettes – Dans le vent d’été

L’été arrive et l’on espère tous des sensations nouvelles. Vickie et Leo les éprouvent depuis longtemps en racontant leur amour tout simplement dans le vent de l’été avant la sortie le 16 septembre de leur premier album, Carrément Carrément.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…