Minuit avant la nuit

Bon, bon, bon, en voilà une bonne nouvelle. Les canadiens déjantés de BadBadNotGood reviennent avec un album qui va sortir le 8 juillet prochain, et qui s’appellera IV, suite logique de III, du fait que ce soit leur quatrième opus (sans compter Sour Soul, leur collab’ hiphop avec Ghostface Killah).

Petit retour sur leur perf’ d’hier au Le Trabendo où ils nous en ont balancé quelques extraits.
L’attente se fait longue dans la chaleur du Trabendo, mais lorsqu’ils arrivent, ils sont tellement incroyables qu’on en oublie nos longues heures de patience. Tout proche de nous sur la scène, ils en prennent possession direct. Batterie, basse et clavier balancent avec une énergie incroyable, à laquelle s’ajoute un petit nouveau, le sax qu’ils nous présentent comme faisant officiellement partie du groupe. Eh ben tant mieux ça promet !

Il faut dire que le petit dernier sied parfaitement avec le reste du groupe : chemise hawaïenne verte fluo, jean retroussé et nus pieds, il souffle dans son instrument sans vergogne et en envoie à tout va. Les autres finissent très vite aussi pieds-nus, parfaitement à l’aise sur scène comme en répèt’, les mecs ne se prennent pas la tête. Ils ne veulent qu’une chose et ils nous le répètent : qu’on kiffe notre moment, notre soirée, et même notre vie en général, « dans la paix, l’amour et dans la musique. »

Le bassiste s’essaie au français, c’est mignon même si on ne comprend pas tout, et, une fois n’est pas coutume, c’est le batteur le plus communicatif du groupe. Il a beau être en nage, il nous demande constamment comment on va, si on est bien, si on profite, et essaie de nous faire participer un maximum, taper des mains sur ses ‘rythms and shots’ entraînants, hurler ou sauter lorsqu’il compte jusqu’à 3, il ne faut pas s’étonner que ça finisse en pogos tout ça !

Techniquement ils sont dingues, comme je m’y attendais. Une montée en puissance entre jazz et rock, rythmée par des solos ou des duos de folie, qui nous laissent à bout de souffle simplement en les regardant jouer. Même le public est concentré, tout le monde s’emplit de la musique qu’ils envoient. C’est à la fois puissant et lourd, et en même temps incroyablement subtil et précis.

Ils nous font plusieurs extraits de IV notamment , Speaking Gently, le titre éponyme IV, le très bon Cashmere ou encore leur featuring avec le montréalais Kaytranata, Lavender. Une ambiance jazz rock un peu plus électronique que leurs opus précédents, qu’on a hâte de s’écouter en boucle dès le 8 juillet.

L’ambiance monte crescendo, et lors du rappel, tout le monde est en transe. Trempés de sueurs les musiciens n’en peuvent plus, ils ont tout donné ! Une petite photo pour leur Facebook en souvenir de cette scène parisienne qu’ils ont visiblement beaucoup aimé, et on les laisse partir avec regrets.

De mon coté, je remonte l’allée du parc de la Villette la tête pleine de percus puissantes, en me mettant dans les oreilles le titre qui reste pour l’instant mon préféré de BBnG :

Badbadnotgood - Can't Leave The Night

BadBadNotGood - IV

Tracklist : BadBadNotGood - IV
  1. And That Too
  2. Speaking Gently
  3. Time Moves Slow
  4. Confessions Pt. II
  5. Lavender
  6. Chompy's Paradise
  7. IV
  8. Hyssop of Love
  9. Structure No. 3
  10. In Your Eyes
  11. Cashmere