Breaking Good avec Alex Izenberg

Alex Izenberg a réussi l'exploit de nous retourner avec une chanson. Son premier single, To Move One, passe à la moulinette psyché l'héritage de ce bon vieux Scott Walker. Originaire de Los Angeles et nouvelle signature du label Weird World, Izenberg devrait être la grande découverte de cette fin d'année. Entretien préalable à l'investissement avec l’intéressé.

Comment as tu rencontré Weird World Records How did you meet the team of Weird World Record?

Alex Izenberg : Quand Jack a commencé son blog, en 2010, il a publié une de mes chansons. Et puis il m’a annoncé qu’il montait un label. Une chose en entraînant une autre, me voici sur Weird World.

Ta musique est totalement barrée. Comment écris-tu tes chansons ?

Alex Izenberg : Beaucoup de chansons arrivent en même temps et de manières différentes. Certaines prennent forment grâce à Ari qui est mon producteur et mon arrangeur qui trouve la bonne structure. D’autres naissent quand je m’assois au piano pour écrire une mélodie.
Tout est possible.

Quelle est l’histoire de To Move On ?

Alex Izenberg : Il n’y a pas d’histoire. C’est juste une chanson que j’ai écrite. J’aurais préféré te raconter autre chose Mais c’est juste une chanson.

Alex Izenberg – To Move One

Quelle est ton éducation musicale ?

Alex Izenberg : Je suis allé au lycée pour faire de la musique mais j’ai dû en changer. Pour me faire virer en suite… J’ai pris des leçons de guitare étant gamin.

Peux tu me raconter l’histoire de la pochette d’Harlequin cover ? Elle est sensationnelle !

Alex Izenberg : Il s’agit d’une œuvre de Gina Gimenez, une artiste que j’ai découverte via Instagram. J’ai trouvé que son travail était très beau. Je lui ai donc demandé de l’utiliser pour mon album. Je l’ai contactée et j’ai découvert cette peinture dans une galerie à Porto Rico. Mon label l’a contacté et a fait un contrat. Il s’agit de l’accord parfait.

Harlequin d’Alex Izenberg sera publié le 18 novembre 2016 via Weird World / Domino Records.
Alex Izenberg - Harlequin

Tracklist : Alex Izenberg - Harlequin
  1. The Farm
  2. Grace
  3. Libra
  4. Archer
  5. Hot Is The Fire
  6. Changes
  7. To Move On
  8. A Bird
  9. Came Down
  10. The Moon
  11. Waltz of the Roots
  12. People

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Station44radiosilence

Silence radio

Bleu le nouvel EP de Station 44 sort demain, en attendant on écoute Radio Silence le premier titre de ce duo charentais.
Nits

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Dummy au sonic

Mercredi c’est Dummy !

Dummy vient de sortir, Dumb une compilation de leurs premiers EP’s après leur réjouissant premier album, Mandatory Enjoyment. Ils seront sur la scène du Sonic ce mercredi 5 octobre pour la modique somme de 10 € en prévente.
Björk - Ancestress

Vidéo : Björk – Ancestress

Si vous faites partie des déçus d’House of the Dragon ou des fans de Midsommar, suivez la procession funéraire de Björk avec Ancestress qui rend hommage à sa mère Hildur Rúna Hauksdóttir, disparue en 2018.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.