Catégories
Photos de concert

Empire of The Sun à Paris : L’Olympia sous les paillettes

Empire of the Sun @ l'Olympia, Paris, 20/10/2016

Le 28 octobre prochain, Empire Of the Sun sortira Two Vines, son troisième album, qui prend la suite du très bon Ice on the Dune sorti en 2013 sur le label indé Astralwerks. Ce nouvel opus, co-produit avec Peter Mayes accueille des guests comme Lindsey Buckingham (Fleetwood Mac) ou encore Henry Hey et Tim Lefebvre, anciens collaborateurs de David Bowie.

Empire Of the Sun - To Her Door


À cette occasion, le duo australien a démarré une tournée, et une date unique en France : l’Olympia le 20 octobre ! SK* a eu l’occasion d’assister à ce spectacle exceptionnel, et vous fait un petit debrief !

Un show grandiose

Comme on pouvait s’y attendre, ils n’ont pas fait les choses à moitié : un show incroyable, du jamais vu pour un concert !
Les photos de Wally en témoignent, on en a eu plein les yeux : des bandeaux de leds fluos de la batterie aux spots qui ornaient la scène, tout était lumières et couleurs flashs. L’énorme écran juste derrière projetait des images en continu, si bien qu’on était forcément complètement catapultés dans cet univers parallèle, à la fois fantastique et futuriste. En plus de tout ce dispositif virtuel et viral, des danseuses accompagnaient le groupe, et changeaient de costume à chaque chanson, multipliant les accessoires loufoques et inattendus.
On se serait cru à la représentation d’un cirque de renom, et je crois que même au cirque, les shows ne sont pas aussi spectaculaires. Quand on sait que deux jours avant, l’Olympia accueillait la poésie romantique de Feu! Chatterton, nous étions ici dans un tout autre registre et la salle semblait s’être totalement métamorphosée.

2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun
2016_10_20_empire_of_the_sun

Luke Steele, arrive en trombe sur Old Flavours, et ne reprendra son souffle qu’à la fin du concert. Vétu d’une tunique bleu électrique et affublé de son éternelle coiffe d’empereur, il sied parfaitement au décor. Raccord d’ailleurs avec les tenues bariolées et complètement barrées des fans les plus fervents de l’assemblée.

Et voilà que ça balance du son et des lumières sans répit, il fallait s’accrocher : DNA, Half Mast, Breakdown, We Are the People,Two Vines, High and Low, Digital Life et j’en passe, ils ne s’arrêtent pas d’enchainer.
Bon, Luke fait tout de même quelques pauses théâtrales pour discuter avec l’écran et installer encore plus son univers !
Il le casse pourtant de temps à autres pour nous parler, et ça c’est très agréable, car si leur musique a ce coté déshumanisé, eux ne le sont pas : il fait même venir deux filles du premier rang sur scène, pour qu’elles fassent une bise au batteur dont c’est l’anniversaire !

Empire Of the Sun – Walking on a Dream

Il faudra finalement attendre la fin du concert pour qu’ils balancent Walking on a dream, à grands cris du public. Ils reviennent au rappel sur Standing on the Shore et Alive, après deux heures de show, finissant en beauté sur l’explosion totale de la guitare électrique de monsieur Steele ! Vue la montée crescendo de leur live, on n’en attendait pas moins sur le final, il aurait craché des flammes que ça ne m’aurait pas étonnée !

Même si j’admire ce qu’ils font, j’ai personnellement du mal à être profondément touchée par leur musique, mais le show qu’ils nous ont offert valait le détour, et je ne peux que saluer une telle performance scénique : la messe est dite, Empire Of The Sun en live, c’est mythique.

Tracklist : Empire Of the Sun - Two Vines
  1. Before
  2. High and Low
  3. Two Vines
  4. Friends
  5. There’s No Need
  6. Way to Go
  7. Ride
  8. Digital Life
  9. First Crush
  10. ZZZ
  11. To Her Door
  12. Keystone
  13. Lend Me Some Light
  14. Welcome to My Life
  15. Walking on a Dream

Empire Of the Sun - Ice On the Dune

Date : 20 octobre 2016
Photographe
J'aime le noir et blanc qui bave et le rock garage bien gras.
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Barbara Pravi - CHAIR

Vidéo : Barbara Pravi – Chair

A l’heure où 45 ans après la loi Veil, l’IVG est menacée en Europe, Barbara Pravi et son armée luttent à leur façon, loin des vaines polémiques, pour la liberté des esprits et des corps.
Barbara Pravi

5 questions à … Barbara Pravi

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Barbara Pravi qui sort un EP, Reviens pour l’hiver en février. 5 titres pour 5 histoires et une playlist pour bien…

[1998 – 2018] Good Morning Sparklehorse !

Good Morning Spider a comme unique défaut d’être coincé entre Vivadixiesubmarinetransmissionplot et It’s A Wonderful Life, les deux disques les plus connus de la très courte discographie de Sparklehorse. Sur cet album, Mark Linkous traînait son mal-être qui avait failli l’emporter à Londres et nous offrait le plus beau disque mélancolique des années 90.
The Dandy Warhols

[1997 – 2017] Cool as The Dandy Warhols !

Trois avant de publier leur chef-d’œuvre Thirteen Tales from Urban Bohemia, les Dandy Warhols sortent …The Dandy Warhols Come Down et montrent qu’il va falloir compter avec eux. Alors que le Royaume-Uni est placé sous neuroleptiques avec OK Computer, les États-Unis découvrent ces beatniks de Portland.
Ryan Adams - Prisoner

Ryan Adams – Prisoner

Après un trou d’air au milieu des années 2000, Ryan Adams a retrouvé de la fougue et du verbe. Il faut dire que le natif de Caroline du Nord n’y avait pas été avec le dos de la cuillère : après la rupture de son groupe Whiskeytown, l’animal avait publié quasiment un disque par an.…
Naïve New Beaters

Le beat habile des Naïve New Beaters

Les Naive New Beaters, ça fait déjà un moment qu’on les connait, et qu’ils nous amusent avec leur pop déjantée à souhait, à prendre au millième degré. Cet été, ils sont revenus en force avec leur nouvel album, À la folie dont on est déjà dingues, justement. Ça parle d’amour, ça donne furieusement envie de…

Plus dans Photos de concert

Martin Luminet et les enfants de l’ALAE

Fabrice Buffart s’expose aux Chants de Mars

Dans le cadre de la 14ème édition du festival Les Chants De Mars à Lyon, Fabrice Buffart proposait à l’espace d’art de la MJC du vieux Lyon, une exposition dévoilant son regard sur ce festival printanier qui irrigue d’habitude les salles lyonnaises d’artistes qui chantent en français. Il aurait été dommage vu les circonstances de…
Eagle_in_your_mind_08sk

Photos : Wintower @ Transbordeur, Lyon | 22.02.2020

Pour les retardataires, Winter + Woodstower = Wintower. C’était la deuxième édition du festival Wintower pour 3 jours bigarrés dont ce 22 février au Transbordeur à Lyon avec le punch de Kompromat, les envolées d’Isaac Delusion, l’onirisme d’An Eagle in your Mind, l’humour de Texas Menthol et l’envoûtant Zimmer sous l’œil bienveillant de Fabrice Buffart.