Dreams de P. Lion plus connu sous le nom de « générique du Top 50 »

Hier, le 4 novembre était la date anniversaire de la mythique émission "Top 50" présenté par Marc "les ptis clous" Toesca.


Pardonnez moi ce « son du jour » mais le Top 50 m’a permis de connaitre mes premiers émois musicaux à une époque où il n’y avait point d’internet, de chaines musicales et les rares radios spécialisées en musique ne diffusaient pas dans les contrées reculées, c’est donc mon humble hommage à cette sympathique émission.

Pour le même prix vous avez la totale années 80, 1984 pour être précis, le logo d’époque, la musique du générique à base de synthés analogiques et de mauvais gout italien car P. Lion, Pietro Paolo Pelandi de son vrai nom, est italien, ainsi que le clip d’époque.
Voila de quoi réveiller quelques vieux souvenirs… pour les plus de 30 ans.

P.Lion – Dreams

Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
3 réponses sur « Dreams de P. Lion plus connu sous le nom de « générique du Top 50 » »

Arghhh ces 80’s, compliqué de ne pas entretenir un rapport amour / haine avec ces saloperies de synth-pop italienne… N’empeche, cette décennie restera comme l’une des meilleures pires decennies musicales ! (perso, le maxi I feel Love de B. Beat / Almond me fait encore des trucs de là à là, oui, c’est mal)

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Son du jour

Adriannelenker-fool

Vidéo : Adrianne Lenker – fool

On ne sait pas si le futur est brillant, mais ce qui est sur c’est que la voix d’Adrianne Lenker éclaire une fois de plus notre nuit.
Roxaane-horsligne

Vidéo : Roxaane – Hors Ligne

On avait pris une bonne claque aux iNOUïS du Printemps de Bourges en 2019, Roxaane poursuit sa route intime et universelle avec un deuxième EP, Hors ligne ce soir, entre errances nocturnes et amours déçus.
Flchelove-cetusavecchebanouar

Vidéo : Flèche Love – Cetus avec Cheb Anouar

Flèche Love revient avec un nouvel album en français dans son carquois. Son titre est sans ambiguïté. Guérison sera cathartique mais élargira assurément son public car nous sommes beaucoup en quête d’identité, de spiritualité et d’apaisement.