5 questions à … Raoul Tellier

Raoul Tellier (c) Guimauve 2015
Guimauve - 15/11/2016

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples et de commenter leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Raoul Tellier de La Maison Tellier de se prêter au jeu avec passion.

Raoul Tellier en cinq questions :

Ton souvenir de concert ?

Toutes tournées confondues, je dirais notre week-end à Vladivostok, c’est d’une part l’endroit le plus éloigné de chez nous où nous ayons joué, et un souvenir impérissable. On partagé 48h de folie dans une ville hors norme, rencontré plein de gens, visité le terminus de l’Orient Express, un sous marin, mangé des huîtres géantes, bu de la vodka, de la vodka et encore de la vodka … Et en ce qui concerne la tournée « Avalanche », on peut citer notre passage aux Nuits de Fourvière, l’été dernier. Ce soir là le théâtre antique était plein à craquer, nous jouions avant Louise Attaque, ils nous ont même invités sur scène pendant leur set pour jouer notre chanson Sur un Volcan, qu’ils reprennent parfois depuis le début de leur tournée. Un sacré grand honneur, un sacré grand frisson.

Ta rencontre en tournée ?

Il y en a beaucoup. Je pense entre autres aux musiciens et chanteurs de Haute Saône avec qui nous avons joué plusieurs fois cette année (nous rejouons d’ailleurs avec eux dans quelques semaines à Besançon, ça va être chouette). Travailler avec ces gens m’a rappelé l’excitation des premières répétitions avec les copains, quand j’étais ado, le mercredi après midi ou le week-end, et puis les premiers très rares concerts, au fond d’un bar ou sur une scène municipale, pour nos proches, famille, amis. Aujourd’hui, nous sommes des « musiciens professionnels », on joue parfois presque tous les jours de la semaine, ça n’a plus rien d’exceptionnel de monter sur une scène, par contre, c’est devenu hyper agréable, plaisant, une autre forme de plaisir.

Et puis il y a aussi cette fois où nous avons joué avec les détenus musiciens du quartier des longues peines, dans la prison de Val de Reuil. Une rencontre unique et très forte, surtout au moment de repartir, tu dis au revoir à des gens qui eux, resteront là encore pas mal de temps, ça ne veut plus rien dire « au revoir », dans ce contexte… Et pour autant, tu as discuté avec ces types comme avec n’importe quel musicien croisé sur la route, tu as échangé des plans de gratte, tu as jammé sur un vieux titre de Led Zep ou de Clapton…

Ton anecdote dans le van ?

Pour la tournée « Avalanche », on a trouvé une sorte de routine assez studieuse et confortable, mais pas vraiment sex, drugs and rock’n’roll. Enfin, on ne s’ennuie pas, loin s’en faut, on ne se couche pas avec les poules, mais on ne ravage pas les chambres d’hôtel non plus ! On vit pas mal de trucs cools, mais qui ne sont pas hyper intéressants à raconter…

Ah si, quand même, il y a cette fois où Mickael Kael et le ministre de la culture du Groland nous ont remis un Gland d’Or sur scène. C’était, disons le pudiquement, assez anarchique, comme soirée. On est aussi devenu pas mal fort en ping pong tout terrain, il faut bien occuper toutes ces heures avant et après les balances…

Ces derniers temps, on nous loge souvent dans des lieux très très beaux, des gîtes un peu insolites, comme ce château médiéval à côté d’Annecy. Tu te retrouves le matin à déjeuner dans la grande salle de banquet, à côté d’une armure complète et sous des hallebardes accrochées au mur. Ou bien comme ce manoir magnifique dans le sud des Charentes, perdu dans une immense forêt, où la propriétaire élève des lamas et nous présente les derniers nés, le lendemain du concert.

Cet été, nous avons aussi beaucoup tourné en famille, avec femmes et enfants, c’était plutôt sympa de partager ces moments avec nos proches, comme cette date sur l’île de Ré, en plein mois d’août, qui ressemblait plus à une sortie colo qu’à un concert, avec baignade après les balances, cerf volant et balade sur la plage. Ce jour là, il faisait tellement chaud que j’ai commencé à avoir des crampes en plein concert. J’ai failli rester bloqué sur un Cm pendant Sur un Volcan , une sensation assez étrange, tes doigts ne t’obéissent plus !

Votre prochain album ?

Il est encore un peu tôt pour parler de prochain album, même si nous avons repris il y a quelques semaines l’écriture de nouvelles chansons. J’ai passé les derniers mois à beaucoup composer, à engranger des bouts de chansons ou d’instrumentaux, je continue tant que ça vient, on ne sait pas quand ça s’arrête, l’inspiration ! On verra bien ce qu’il ressortira de tout ça…

Par contre, nous préparons une date parisienne un peu spéciale, au 104, le 2 février 2017. On aura
quelques invités sur scène, dont certains (Emily Loizeau, Alma Forrer) sont venus enregistrer avec nous récemment quelques chansons en vue de la sortie d’un vinyle, prévu pour l’année prochaine.

Ton prochain rêve ?

On a pas mal de projets en route, plus ou moins avancés, entre autres un projet de BO pour le
cinéma, que j’aimerais beaucoup voir aboutir… On verra.
Continuer et développer les collaborations, aussi, ça nous tient pas mal à cœur. Ça ne se pratique pas tant que ça en France, en plus. Il y a plein de super musiciens ici, c’est dommage de ne pas en profiter !
Et puis, bien sûr, un sixième album studio pour La Maison Tellier, qui nous ferait passer à l’étape supérieur, ce serait parfait.

En écoute avec Raoul Tellier

Raoul Tellier - fait sa playlist
  1. Kevin MorbySinging Saw

    Régulièrement les États Unis nous livrent un petit génie indé, vaguement folk, vaguement rock, vaguement pop, vaguement branleur, résolument surdoué. Kevin Morby est le dernier en date, un vent de fraîcheur bienvenu. Un type capable d’écrire des chansons que tu as déjà entendues 100 fois mais qui semblent pourtant absolument originales. Dans le genre, I’ve been to the mountain et Dorothy sont imparables.

  2. Bill FrisellAll we are saying

    Un album de reprises instrumentales de chansons de Lennon, par un des guitaristes « de jazz » (pour ce que ça veut dire aujourd’hui, c’est à dire pas grand chose) les plus atypiques et les plus géniaux qui soit. De la vraie musique improvisée, sans esbroufe ni débauche de solo imbuvable. Et des belles mélodies, bien sûr. Ça fait du bien d’entendre des musiciens accomplis jouer des choses simples. On peut trouver sur le net la vidéo d’un concert du quartet dans le cadre du festival « Jazz à La Villette », les mecs s’écoutent vraiment et dialoguent pendant une heure, c’est très beau.
    Pourtant, il a été pas mal critiqué pour ce disque, façon « ça y est, il fait de la musique d’ascenseur, c’est plat, blablabla ». Comme si il fallait absolument que la musique improvisée soit compliquée, élitiste, pour être fréquentable. C’est complètement idiot et stérile, cette façon de voir les choses.

  3. Bill Frisell - All we are saying
  4. Chris ThileBach : Sonatas and Partitas Vol.1

    Chris Thile, c’est le plus grand choc musical, voire artistique, de ma vie, à ce jour. Un touche à tout génial, virtuose, et prolifique, capable de passer du bluegrass le plus redneck à Debussy (ou Bach, donc) en passant par Radiohead et les Beatles, avec une justesse égale, quel que soit le répertoire. Son travail avec Punch Brothers est en particulier admirable, malheureusement trop peu connu chez nous, allez savoir pourquoi…
    Sur cet album, Chris Thile interprète à la mandoline quelques œuvres de Bach, dont une de mes favorites, la partita en Bm pour violon. Une merveille, un chef d’œuvre absolu, bref, vous avez compris, j’arrête les superlatifs.

  5. Chris Thile - Bach : Sonatas and Partitas Vol.1
  6. Bon Iver22, A million

    je ne sais pas encore si j’aime cet album autant que les précédents (enfin je crois que si, mais bon), en tout cas ce qui est sûr, c’est qu’il m’interpelle beaucoup. Il est très personnel, voire impudique, c’est un peu comme si on entendait le mec craquer à chaque chanson. Ce disque ressemble à un chemin de croix, il faut souffrir pour arriver au bout, mais la récompense est à la hauteur des efforts consentis…
    Les partis pris de production sont très audacieux et déroutants, loin de toutes chapelles musicales, et ça, rien que ça, ça fait super du bien. Un grand coup de pied dans la fourmilière, ce n’est pas pour me déplaire.

  7. Bon Iver - 22, A million
  8. Louis Jean Cormier – ses 2 albums solos, Le 13ème étage et Les Grandes Artères

    J’étais déjà très fan de Karkwa (et d’ailleurs ravi d’apprendre qu’ils reprennent du service), du
    coup pas mal curieux d’écouter son travail en solo. C’est plus pop, peut être plus proche d’une certaine variété (enfin, à la canadienne, hein, n’ayez pas peur), mais toujours aussi efficace et mélodique.
    Je suis très admiratif des gens capables de mêler avec intelligence textes francophones et musiques rocks, au sens large. Pour Louis Jean Cormier, ça semble tellement facile, c’est intimidant, pour un mec comme moi qui écrit des petites chansons. En plus c’est un guitariste très malin, ses compositions sont consistantes, d’un point de vue instrumental, c’est pas juste Lam Fa Do Sol en boucle…

Louis Jean Cormier - Les Grandes Artères

A voir et revoir, ici, notre SK* session avec La Maison Tellier.

Les prochains concerts de La Maison Tellier en France

DateSalleVilleTickets
24 Jan 2020Théâtre des PénitentsMontbrison 
25 Jan 2020L'Astrolabe - Grand-FigeacFigeac 
28 Feb 2020SALLE COLUCHECompansAcheter un Ticket
06 Mar 2020SALLE DANIEL FERYNanterreAcheter un Ticket
03 Apr 2020centre culturel Pôle SudChartres-de-bretagneAcheter un Ticket
09 Apr 2020cultural space RonnyCoutteureGrenay 
18 Apr 2020MOULIN DE BRAINANSBrainansAcheter un Ticket
29 Apr 2020Théâtre de la RenaissanceMondeville 
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

SUZANE@Liswaya-020-0135_RT_HD

SLT Suzane !

Point de contrepèterie dans ce titre. Depuis un an Suzane renverse toutes les scènes où elle se produit et s’apprête enfin à sortir Toï Toï son premier album le 24 janvier chez 3eme Bureau qui va l’installer durablement dans le paysage musical, elle vient d’être nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie ‘Révélation…

5 questions à … Tiste Cool

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Tiste Cool qui sort un EP, Caïpiranha. Non, vous n’avez pas la gueule de bois. Il n’est pas triste ce mot…

Luna

[25] 23 minutes avec Dean et Mario

Deux ans après avoir vu jouer John Baumgartner et Sterling Morrison sur Bewitched, Dean Wareham et ses Luna s’enfoncent dans la pénombre des nuits new-yorkaises avec Tom Verlaine et Laetitia Sadier.

[1990 – 2020] Very Swell !

Il y a tout pile 30 ans, Swell posait solidement les bases de sa musique faussement nonchalante et pleinement envoûtante. Avec trois mélodies faites avec deux bouts de ficelle, David Freel ouvrait les années 90 de la plus belle des manières. En 1990, il avait tout dit quand tout restait à faire.

Abel Orion - Home Again

5 questions à … Abel Orion

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’ Abel Orion que l’on a découvert avec Home Again extrait de son EP Late Night Music. Il répond à nos cinq…

Biche Here Now

Sorti en avril 2019, La Nuit des Perséides de Biche fait son petit bonhomme de chemin et devrait faire les belles heures de 2020.

LUKASXCLARA-AKCOMMUNICATION-GUILLAUMEPLAS (16)

5 questions à … Lukas Ionesco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lukas Ionesco, découvert ans The Smell Of Us de Larry Clark (prochain proscrit ?). Il sort un premier album, Magic Stone…

Pete Astor

[1990 – 2020] Sublime Submarine

Ils sont tous les deux dans ce bar de Pigalle situé au 114 boulevard Rochechouart. Le premier est Peter Astor, ex leader de The Loft et de Weather Prophets. Soutenu mordicus par Creation Records, il s’apprête à sortir Submarine, son premier disque solo, et à prendre tout le monde de court avec. Le second est…

5 questions à … Doriand

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Doriand dans l’ombre d’un paquet de chansons et d’artistes que l’on aime (Keren Ann, Katerine, Peter Von Poehl, Edith Fambuena…) et…

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

arah Mikovski_Arsene Marquis_HD-3

5 questions à … Sarah Mikovski

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Sarah Mikovski de retour de Bora Bora en partance pour le Pôle Nord, son premier album à paraître le 14 février…

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Octave_Noire_presse2019_credit_Fabien_Tijou_2

5 questions à … Octave Noire

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Octave Noire qui de retour de Los Angeles s’apprête à sortir une nouvelle galette, non un monolithe pop le 14 février 2020…

Mélodie Lauret © Sarah Balhadere

5 questions à … Mélodie Lauret

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mélodie Lauret, jeune artiste de 19 ans sur qui on mise une pièce sans trop de risques tant son naturel et…

Yannick-Owen

5 questions à … Yannick Owen

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Yannick Owen, jeune artiste lyonnais fervent adepte de la six cordes et des mélodies ouvragées. Mais quand en plus on aime…

Le Punk voit la vie en rose !

Punk is not dead, Lexique franco-punk est un ouvrage collectif dirigé par Luc Robène et Solveig Serre qui regroupe 178 entrées/définitions élaborées par 50 contributeurs du monde universitaire et de la scène punk.

[1989 – 2019] Rire (et chanter) avec les Mighty Lemon Drops

En 1989, les Mighty Lemon Drops sont à la croisée des chemins. En 1988, World Without End a fait une percée conséquente dans les charts anglais et américains. Originaires de Wolverhampton, les hommes en noir avaient ce qu’il fallait pour faire la nique à Manchester et Liverpool.

A ne pas rater dans Interviews !