Vidéo : La Maison Tellier – B.A.U

La Maison Tellier est un faiseur d'images. A l'écoute de B.A.U, le décor est succinct, les personnages esquissés et pourtant on se fait un film.

Caton disait que l’âme d’un homme amoureux vivait dans un corps étranger. La Maison Tellier nous emmène sur une autoroute où dans l’intimité d’une voiture le cerveau s’obscurcit jusqu’à la rêverie tard dans la nuit sur le chemin du retour. C’est douillet, serein, légèrement nostalgique jusqu’à l’envolée de trompette qui apporte lumière, force et générosité.

La Maison Tellier – B.A.U

Discographie

Le ronron de la radio n′intéresse personne
À la place du mort, une femme s’abandonne
Son homme tient le volant coûte que coûte

Sur l′asphalte brûlant de l’autoroute
Les enfants, dans la nuit, ont le visage éclairé
L’aînée s′est endormie contre les vitres teintées
L′été commence à peine, loin des lumières de la ville
Ils roulent sur la plaine, calme et tranquille

En décor étranger
En décor étranger
Décor étranger

Ils se diront demain quand même la noce était belle
Ils étaient choux, ces gamins qui se roulaient des pelles
Il a servi du champagne aux demoiselles d’honneur
Elle cherche son regard dans le rétroviseur
Elle voudrait quelque chose de simple et de beau
Il se dit que demain, il devra se lever tôt
Ils sont minuscules sous l′étoile du Berger
Des souvenirs se bousculent

De corps étrangers
Des corps étrangers
Des corps étrangers
Des corps étrangers

Au loin les gyrophares, des silhouettes s’affairent
Il déclenche les warnings, jette un œil à l′arrière
Les enfants, dans la nuit, ont des visages éclairés
Il roule au ralenti, lumière bleutée
Elle lui dit si tu veux, je prendrai le volant
Il trouve une sortie, s’arrête au milieu des champs
Étendue sur le sol sous un quartier de lune
Elle nomme les étoiles une par une

Deux corps étrangers
Deux corps allongés
Deux corps étrangers
Deux corps étrangers

Deux corps allongés
Deux corps étrangers
Deux corps allongés
Deux corps étrangers
Deux corps allongés
Deux corps étrangers
Deux corps allongés

La Maison Tellier - Atlas
La Maison Tellier - Atlas
La Maison Tellier en concert.
DateLieuTickets
10
Fév
2023

Les Cuizines

Chelles (FR)
TICKETS
01
Avr
2023

CARRE D'ARGENT - PONT CHATEAU

Pontchâteau (FR)
TICKETS
14
Avr
2023

Le Chato'do

Blois (FR)
TICKETS
21
Avr
2023

Eglise Saint Pierre

Bourges (FR)
TICKETS
17
Mai
2023

La Souris Verte / Scenes Vosges

Épinal (FR)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

La Maison Tellier - Un Beau Salaud

Hé bien, mon salaud !

On connait tous de beaux salauds. On peut l’être parfois soi même. Mais quand on prend conscience des mensonges et des compromissions on se rêve en Judith décapitant Holopherne.
La Maison Tellier – Atlas

Vidéo : La Maison Tellier – Atlas

Ouvert pour cause de communion, La Maison Tellier revient aux sources avec un septième album et un second souffle, ample, épique, homérique.

Plus dans Son du jour

Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »
Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.